ECBU

L'ECBU, ou examen cytobactériologique des urines, est un examen de biologie médicale qui consiste à détecter et à identifier les bactéries et/ou les leucocytes (globules blancs) présents dans les urines.

Trouver un spécialiste en Urologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’ECBU est un examen des urines qui permet de détecter l’éventuelle présence d’un micro-organisme pathogène dans les urines. Cet examen est indispensable en cas de suspicion d'une infection urinaire. Il permet également de trouver un traitement adapté.

Définition : Qu’est-ce qu’un ECBU ?

L’ECBU est l’acronyme d’Examen Cyto Bactériologique des Urines. Cet examen permet d’étudier la composition de l’urine (étude des cellules, des facteurs composant l’urine, et recherche de micro-organismes) pour y déceler une éventuelle infection. Cet examen peut se réaliser dans le cadre d’un diagnostic d’une infection urinaire, notamment quand la personne présente des symptômes caractéristiques. Cet examen est réalisé également en systématique chez la femme enceinte ou encore en période préopératoire.

Pourquoi faire une analyse d'urine avec un ECBU ?

L’ECBU est important pour détecter une éventuelle infection de la sphère uro-génitale. Ainsi, le médecin prescrit généralement un ECBU dans le cadre d’un diagnostic d’une prostatite (inflammation de la prostate), d’une pyélonéphrite (infection du rein) ou d'une cystite.

Quand un patient présente les signes d’une infection urinaire, comme de la fièvre, une douleur de type brûlure à la miction ou des douleurs au niveau du dos, cet examen est incontournable.

L’ECBU se réalise régulièrement en dépistage chez la femme enceinte pour éviter qu’une infection urinaire asymptomatique ne se développe. L’ECBU permet aussi de dépister une éventuelle infection avant une opération ou se réalise quand une sonde urinaire est posée pendant un temps assez long (ce qui augmente le risque d’infection urinaire).

Si l’ECBU est positif, des analyses supplémentaires sont effectuées pour trouver le traitement le plus adapté.

Comment bien prélever ses urines pour un examen cytobactériologique des urines ?

Il est important d’utiliser les flacons stériles du laboratoire pour prélever son urine afin de ne pas fausser les résultats de l’ECBU.

Dans un premier temps, il faut se laver les mains soigneusement, ensuite, il faut effectuer une toilette simple puis utiliser un antiseptique adapté. L’urine doit être prélevée le matin, où les urines sont les plus concentrées, mais le premier jet d’urine doit être jeté aux toilettes. Cependant, si le prélèvement ne peut se réaliser le matin, il faut s’efforcer de recueillir une urine qui a séjourné au moins 4 heures dans la vessie (pour que le nombre de bactéries éventuellement présentes soit suffisant pour être détectable).

Chez le nourrisson et le jeune enfant, le prélèvement peut s’effectuer à l’aide d’une poche stérile appelée un collecteur d’urine. En cas de sonde, le prélèvement se réalise avec l’aide d’une seringue.

Le prélèvement doit être ramené le plus rapidement possible au laboratoire. En cas d’impossibilité de se rendre immédiatement au laboratoire, le flacon peut être conservé quelques heures au réfrigérateur.

Quelle interprétation et délai pour les résultats d'un bilan ECBU ?

Les résultats d’un ECBU prennent généralement 24 heures en l’absence d’infection, en revanche, elles peuvent prendre 48 heures en cas d’infection (le temps d’élaborer un antibiogramme ou un antifongigramme).

L'interprétation des résultats d’un ECBU est basée sur plusieurs critères :

  • les symptômes ressentis (comme une brûlure à la miction ou des douleurs au niveau du dos) ;
  • la bactériurie, qui est le dénombrement des micro-organismes.
  • la leucocyturie, qui est le dénombrement des globules blancs dans les urines ; si ceux-ci sont élevés, cela peut indiquer une infection urinaire.

L’urine est fréquemment jaune et limpide, la présence d’un trouble peut déjà aiguiller sur la présence de micro-organismes, mais parfois la présence de cristaux rend les urines troubles également.

La leucocyturie est étudiée, si la quantité de leucocytes dépasse 10 000/ml, alors cela indique une réaction inflammatoire liée à une infection. L’hématurie (présence de sang dans les urines) ne doit pas dépasser 1 000/ml. Une présence trop importante de globules rouges dans les urines peut être liée au développement d’une inflammation (cystite), mais aussi révéler une autre pathologie, comme une tuberculose rénale, ou encore une atteinte du glomérule.

Les cellules épithéliales sont souvent comptabilisées, elles sont généralement présentes en faible quantité dans les urines et témoignent du renouvellement cellulaire de la vessie et des structures urinaires ; si elles se trouvent en grand nombre, cela peut indiquer une atteinte infectieuse de l’appareil urinaire.

Les cristaux et les cylindres sont par ailleurs des éléments étudiés, leur nombre et leur forme sont comptabilisés.

Les bactéries éventuelles sont mises en culture et dénombrées (identifiées par coloration de Gram ou de Ziehl-Neelsen) pour obtenir la bactériurie. La bactériurie indique la concentration de bactéries, elle est donnée en UFC (Unité Formant Colonie), une bactériurie ≥ 105 UFC/ml indique probablement une infection urinaire.

La réalisation d’un antibiogramme (test permettant de détecter les éventuelles résistances bactériennes aux antibiotiques) ou d’un antifongigramme (test permettant de détecter les éventuelles résistances des champignons aux antifongiques) permet ensuite de trouver le traitement le plus adapté. La bactérie le plus souvent en cause dans les infections urinaires est Escherichia coli, cependant il peut arriver que d’autres bactéries soient également présentes, comme Proteus mirabilis ou Staphylococcus saprophyticus.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en urologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens urologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quand faire un test urinaire ECBU ?

L'ECBU est une analyse de l'urine qui permet de détecter une infection urinaire. Elle est prescrite lorsque le patient présente des symptômes d'infection urinaire, tels que douleurs lors de la miction, miction fréquente, sensation de brûlure lors de la miction, fièvre ou malaise. Elle est aussi prescrite chez les femmes enceintes ou en période préopératoire.

Faut-il être à jeun pour un prélèvement ECBU ?

Vous n'avez pas besoin d'être à jeun pour un ECBU.

Quelle maladie peut-on voir dans les urines en cas d'ECBU positif ?

L'interprétation d'un ECBU positif est en général une infection urinaire, mais il peut aussi s'agir de maladies comme la cystite, une pyélonéphrite ou une prostatite.

Comment faire un ECBU : quelle technique ?

L'examen cytobactériologique des urines (ECBU) permet de détecter la présence de bactéries dans les urines, dont l'interprétation peut être une infection urinaire. Pour réaliser cet examen, il faut recueillir un échantillon d'urine dans un récipient stérile.

Quel est le taux normal d'hématies dans les urines ?

Le taux normal d'hématies est en général moins de 5 000 par ml d'urine.

Traitements associés à l'urologie

Examen associé à l'Urologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements