Accouchement eutocique

L'accouchement eutocique, également appelé "accouchement naturel" ou "physiologique", est un accouchement qualifié de "normal", qui se déroule sans intervention directe de l'équipe médicale, ni complications. Pour ce type d'accouchement, le travail et l'expulsion du bébé se font spontanément, en suivant le rythme naturel du corps de la femme.

Trouver une spécialiste sage-femme à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Un accouchement eutocique est un accouchement qui se déroule sans aucune complication. C'est un accouchement normal  divisé en trois phases : la phase de dilatation, la phase d’expulsion et la phase de délivrance. Ces 3 étapes s'enchaînent naturellement pendant l'accouchement, sans implication d'acte chirurgical, d'acte d'urgence ou d'utilisation de matériel médical. Dans le cas contraire, on parle d’accouchement dystocique

Définition : qu’est-ce qu’un accouchement eutocique ?

Le terme eutocique dérive du grec "tokos" qui signifie accouchement, et du préfixe "eu" qui veut dire normal. Un accouchement eutocique est donc un accouchement qui se déroule de façon normale. Cette appellation regroupe généralement tous les accouchements à bas risque (bien que de nombreux accouchements à moyen ou haut risque se déroulent de façon normale). ​​​L’accouchement eutocique s’oppose à l’accouchement dystocique, qui implique une intervention médicale suite à des complications de l’accouchement

L'accouchement eutocique est défini par le caractère spontanée de la naissance, qui ne nécessite aucune intervention chirurgicale. Le travail de la mère n'a pas besoin d'être accompagné ni déclenché, à l'inverse de l'accouchement par césarienne par exemple. Un accouchement eutocique est également exempt d’utilisation d’instruments comme les ventouses ou les forceps.

✍️ Il est important de différencier accouchement eutocique et accouchement physiologique. Dans le cas d'un accouchement eutocique, des médicaments permettant de diminuer la douleur peuvent être administrés à la femme enceinte. Ils n'aident en rien l'acte d'accouchement mais permettent de soulager la maman. L'accouchement physiologique est quant à lui exempt de tout médicament ou chirurgie : l'expérience est totalement naturelle.

Accouchement eutocique : image d'une femme allongée sur un lit d'hopital

 

Accouchement dystocique ou non eucotique : de quoi s'agit-il ?

L’accouchement dystocique désigne un accouchement nécessitant une intervention médicale. Cette intervention peut avoir plusieurs origines :

  • Elle peut être liée à une souffrance fœtale : dans ce cas, l’accouchement doit être accéléré,  ou une césarienne doit être pratiquée.
  • La femme enceinte éprouve des difficultés à accoucher : une intervention médicale peut être nécessaire pour favoriser l'ouverture du col de l'utérus, comme c’est le cas pour les accouchements déclenchés. Le recours à une injection d'hormones (ocytocine) constitue également une alternative.
  • Même chose pour les accouchements aux forceps ou ventouses qui sont considérés comme des accouchements non eutociques. Quand l’enfant se présente par le siège, qu’il est en surpoids (par rapport à la norme), ou quand la femme enceinte à des difficultés pour effectuer les poussées, le recours à l'instrument médical devient inévitable.
  • Une épisiotomie peut également être pratiquée chez certaines femmes afin de préserver les structures comme le sphincter anal.
  • La pratique d’une césarienne durant l'accouchement, qu’elle soit programmée ou réalisée en urgence, est également considérée comme un accouchement dystocique. 

Accouchement eutocique : déroulé étape par étape

Le  déroulé d'un accouchement eutocique peut être divisé en 3 ou 4 stades, selon le référentiel médical.

Le premier stade peut être divisé en deux phases : une phase de latence et une phase active. Le passage entre les deux phases s’opère lorsque la dilatation du col de l'utérus atteint les 6 centimètres.

Le deuxième stade de l’accouchement correspond à la phase d’expulsion : elle débute quand le col de l’utérus est complètement dilaté, et elle prend fin lorsque l’enfant naît. Durant cette phase, la tête du bébé est d’abord dégagée, puis, après une rotation, les épaules sont libérées. Le tronc et les membres sont ensuite facilement extraits sans recourir à un instrument médical. 

La dernière phase de l’accouchement est appelée phase de délivrance. Cette phase suit l’accouchement, et ne dure que quelques minutes. C'est durant cette phase que le placenta est expulsé puis scrupuleusement examiné afin de vérifier qu’il est intact, et que toutes les annexes ont été évacuées. Une expulsion placentaire partielle peut exposer la patiente à un risque d’infection. Au terme de cette étape, la maman et le bébé restent généralement deux heures en salle d’accouchement sous surveillance médicale.

 

Cet article médical a été relu et validé par un  ou une soignante spécialiste de la prise en charge des femmes enceintes au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les gynécologues obstétricien(ne)s au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !
 

Vos questions les plus fréquentes

Comment diriger un accouchement eutocique dont le travail est en cours ?

Diriger un accouchement eutocique est une responsabilité partagée par les futurs parents et les professionnels de santé, médecin, sage-femme et infirmière.

Quand les premières contractions efficaces (contractions régulières espacées de plusieurs minutes) commencent à se faire ressentir, la future maman doit se rendre à la maternité. 

Après avoir réalisé les formalités administratives d’entrée, la femme enceinte est examinée, et le rythme cardiaque fœtal est évalué. Plusieurs paramètres médicaux sont étudiés comme la hauteur utérine, la fréquence des contractions ou encore le degré de maturité du col. La future maman est ensuite surveillée pendant la phase de dilatation, en attendant que les contractions deviennent très fortes et que le col s’efface. 

Lorsque le col est pratiquement effacé, la femme enceinte est conduite dans la salle d’accouchement. L’enfant est dégagé des voies génitales féminines assez rapidement, puisque cette phase dure entre 15 et 30 minutes. Après l’expulsion du bébé, l’équipe médicale examine l’enfant, et l’habille rapidement afin d’éviter un refroidissement. Un premier contact tactile avec l'enfant est en général proposé à la jeune maman à ce moment là.

Quelques minutes après la sortie du bébé, l’expulsion du placenta et des annexes a lieu. La jeune maman reste ensuite deux heures en salle d’accouchement avec son bébé pour une surveillance de ses constantes. Elle pourra ensuite remonter en chambre avec son nouveau-né. 

Quelles sont les 4 étapes de l'accouchement ?

Le processus d'accouchement peut être divisé en quatre étapes bien distinctes :

  • la première étape correspond à la phase de dilatation du col de l'utérus, qui permet au bébé de descendre dans canal pelvi-génital .
  • Cette phase est suivie par la phase d'expulsion, durant laquelle le bébé est poussé à travers le canal de naissance et vient au monde.
  • La troisième étape est la phase dites de délivrance, caractérisée par l'expulsion du placenta après la naissance du bébé.
  • Enfin, la dernière phase concerne la récupération post-partum immédiate. Le corps de la maman entame une phase de récupération et des soins médicaux sont prodigués à la mère et son enfant pour assurer leur sécurité.

Instruments obstétriques

Image

1er

acteur de la santé privée en France EN

Image

28 000

collaborateurs

Image

34 000

naissances par an

Image

4,9 millions

patients traités par an

Image

7 500

praticiens

Image

212

établissements et centres