Accouchement en siège

L'accouchement en siège, ou présentation par le siège, survient lorsque le bébé se présente par le haut du corps, les fesses ou les pieds en premier, au lieu de se présenter par la tête. Cette position concerne environ 4% des naissances et nécessite une prise en charge particulière, car elle augmente les risques de complications.

Trouver un gynécologue près de chez vous

Prendre rendez-vous

Retour

Si la grande majorité des accouchements ont lieu par voie basse avec un enfant se présentant par la tête, il arrive parfois que l’enfant se présente en siège. En effet, pendant la grossesse, le fœtus peut changer de position plusieurs fois avant l’accouchement. Les accouchements par voie basse en siège sont possibles en l’absence de contre-indications, mais il s’agit d’accouchements plus compliqués. 

Si votre bébé se présente par le siège, il est important de discuter avec votre médecin des différentes options d'accouchement à disposition et vous entourer d'une équipe médicale expérimentée pour garantir une prise en prise en charge médicale optimale.

Est-il possible d'accoucher en siège et donner naissance par voie basse, sans péridurale ?

Un accouchement se réalise le plus souvent par voie basse. Dans la grande majorité des cas, l’enfant se présente par la tête. Il peut néanmoins arriver que l’enfant se présente par le siège, ce qui peut compliquer l’accouchement et augmenter les risques.

Dans le cas d'un accouchement par le siège, une césarienne est souvent proposée, mais l’accouchement par voie basse est parfois envisageable. Les autorités de santé ne préconisent d’ailleurs pas forcément une césarienne pour un accouchement en siège.

Pour que l’accouchement par voie basse soit possible, il faut dans un premier temps que l’enfant ne soit pas un grand prématuré ou que son poids ne soit pas trop important. L’accouchement doit nécessairement se dérouler à terme. La mère ne doit également pas souffrir de complications. Elle doit avoir un bassin suffisamment large. L’enfant à naître doit également avoir la tête en extension. Il est vivement conseillé de pratiquer une anesthésie péridurale pour un accouchement par voie basse, car une césarienne peut toujours être pratiquée en urgence. De plus, une analgésie est nécessaire pour ce type d’accouchement.

S’il n’existe pas de contre-indications à l’accouchement par voie basse, le choix final reviendra à la femme enceinte

Accouchement par le siège : image d'une femme enceinte, allongée sur une table médicale, accompagnée de son médecin

 

Comment faire tourner le bébé qui est en position siège : position siège complet ou décomplété ?

Quand le bébé se présente en siège, il peut prendre plusieurs positions.

On parle ainsi de position décomplétée ou de siège décomplété quand le fœtus se positionne avec les jambes en haut et les pieds proches de la tête.

Quand le fœtus se positionne avec les jambes repliées et les pieds au niveau des fesses, on parle de position en siège complet. Le fœtus peut également se présenter avec au moins un pied vers le bas juste avant sa naissance. 

Quand un fœtus se positionne en siège pendant la grossesse, une manœuvre peut être tentée pour essayer de placer l’enfant la tête en bas. Cette manœuvre se nomme version par manœuvre externe. Cette manipulation est indolore pour l’enfant, mais doit s’exécuter au sein d’une maternité.

En effet, même si la manœuvre ne présente pas de risque pour le bébé, elle peut générer des contractions utérines, voire un accouchement prématuré. Le praticien va ainsi mobiliser l’enfant et lui faire effectuer une rotation pour le placer la tête en bas, et les jambes en haut. Cette manœuvre peut être réalisée à partir de 36e semaine d’aménorrhée. Il arrive parfois que la manœuvre ne marche pas ou que l’enfant se replace en siège. 

Certaines positions ou certains exercices peuvent également être effectués pour permettre à l’enfant de bien se positionner avant l’accouchement. 

Contacter une sage-femme

Jusqu'à quand bébé peut-il se retourner dans le ventre ?

Le fœtus baigne dans le liquide amniotique à l'intérieur du placenta, ce qui lui permet une certaine liberté de mouvement. Cette liberté de mouvement peut cependant être limitée au fur et à mesure que la grossesse avance, puisque le bébé, en grandissant, aura moins de place pour se retourner. 

Le bébé peut beaucoup bouger pendant toute la grossesse et il n’est pas rare qu’il change de position plusieurs fois dans un mois. En théorie, le bébé peut ainsi changer de place jusqu’à la fin de la grossesse, dans le placenta. 

Bébé en siège : quels facteurs de risque ?

Le bébé peut se retourner naturellement pendant toute la durée de la grossesse. Il arrive cependant que certains facteurs influencent la façon qu’a le bébé de se positionner.

Une grossesse gémellaire ou multiple peut augmenter les risques d’avoir un enfant se présentant en siège. La prématurité constitue également un facteur de risque. La liste des critères suivants jouent également sur la position du foetus : longueur du cordon, taille de l’utérus ou encore  quantité de liquide amniotique, L’insertion du placenta peut également jouer sur la façon dont le bébé va pouvoir se placer. Un bassin contracté ou une grossesse menée plus tardivement jouent aussi sur la position du fœtus, et accentuent le risque de bébé en siège.

Cet article médical a été relu et validé par un  ou une soignante spécialiste de la prise en charge des femmes enceintes au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous la liste des gynécologuessages-femmes ou maïeuticiens exerçant dans nos établissements, à proximité de chez vous.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !
 

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !
 

Vos questions les plus fréquentes

Comment savoir si bébé a la tête en bas ou en haut, et combien de temps avant l'accouchement ?

Généralement, au cours de l’examen des 8 mois, le médecin ou la sage-femme ausculte la femme enceinte, ce qui permet de savoir dans quelle position se trouve le bébé dans le ventre de la maman. Cependant, l’enfant peut encore changer de position avant l’accouchement. Si le bébé est en siège, une manœuvre de retournement peut être effectuée. Mais il arrive que le bébé change encore de position après la manœuvre. 

De nombreuses femmes enceintes ressentent ce changement de position. Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin ou sa sage-femme si, après une version par manœuvre externe, l’enfant s’est retourné. Le médecin pourra alors pratiquer une échographie pour vérifier l’absence de déflexion permanente de la tête, ainsi qu’une radiopelvimétrie pour rassurer la future maman sur ses chances de pouvoir accoucher par voie basse en siège.

L’accouchement en siège représente aujourd’hui environ 4 % des accouchements, et la césarienne n’est pas une option obligatoire. Dans tous les cas, l’équipe soignante informera la femme enceinte de toutes les options possibles, et le choix final du mode d’accouchement lui reviendra (en l’absence de complications).

Instruments obstétriques

Image

1er

acteur de la santé privée en France EN

Image

28 000

collaborateurs

Image

34 000

naissances par an

Image

4,9 millions

patients traités par an

Image

7 500

praticiens

Image

212

établissements et centres