Pontage coronarien : définition, intervention, complications

Le pontage coronaire ou pontage coronarien est une intervention de chirurgie cardiaque pour rétablir la circulation sanguine d’un patient souffrant d’une maladie coronaire. Il existe deux types de pontages : le pontage avec grande veine saphène et le pontage avec artères mammaires internes. Ce type d’intervention nécessite un suivi médical régulier après opération.

Trouver un spécialiste en Cardiologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Réalisé dans un centre spécialisé, le pontage aorto-coronarien est une intervention de chirurgie cardiaque ayant pour objectif de soulager les symptômes de la maladie coronarienne. Toutefois, le pontage coronarien ne guérit pas la maladie cardiaque à l'origine de l’obstruction. Cependant, il peut atténuer les douleurs thoraciques et l'essoufflement. Chez certains patients, l’opération coronaire peut améliorer la fonction du cœur et réduire le risque de mortalité due à une maladie cardiaque.

Définition : Qu’est-ce qu’un pontage coronarien ?

Le pontage coronaire consiste à contourner la section obstruée des artères coronaires en créant une dérivation à partir d’une section de vaisseau sanguin sain (nommé greffon) provenant d'un autre endroit du corps du patient, afin de rétablir la circulation sanguine. Le médecin, spécialisé dans la chirurgie de pontage, fixe une extrémité du greffon en amont de l'obstruction et l'autre extrémité en aval de l'obstruction. Le flux sanguin contourne l'obstruction en passant par le nouveau greffon pour rejoindre le muscle cardiaque.

En fonction du nombre de pontages réalisés, les médecins parleront de pontage aorto-coronarien, de double pontage cardiaque (deux dérivations), de triple pontage (trois dérivations), de quadruple pontage (quatre dérivations), voire de quintuple pontage.

pontage-coronarien-1-elsan-2022

Il existe deux types de pontage cardiaque en fonction de l’origine de la veine utilisée comme greffon – le chirurgien détermine quelle technique il utilise en fonction de différents facteurs liés à la morphologie et l’état de santé de son patient :

  • Le pontage avec grande veine saphène : le chirurgien prélève des veines superficielles de la jambe, qui ne sont pas nécessaires pour la circulation du sang. Ce type de pontage n’est possible que si le patient ne souffre pas de varices ni de fibrose. Il est moins efficace que l’autre type de pontage (avec artères mammaires internes) car la veine saphène s’obstrue plus rapidement.
  • Le pontage avec artères mammaires internes : le chirurgien détache les artères mammaires du côté de la paroi thoracique, et les greffe aux artères coronaires. Ce type de pontage a l’avantage de ne pas impliquer d’incision sur la jambe et les artères mammaires ont moins tendance à s’obstruer que la grande veine saphène. Toutefois, les artères mammaires s’avèrent plus délicates à détacher et elles sont moins longues que la grande veine saphène.

Pourquoi faire un pontage coronarien ?

Le pontage coronarien est envisagé par les médecins pour permettre un bon fonctionnement du cœur lorsque le patient souffre d’une maladie coronaire, c’est-à-dire un rétrécissement des artères coronaires (appelé aussi "sténose coronarienne"), qui fournissent l'oxygène et les nutriments indispensables au muscle cardiaque. Cette coronaropathie est en général causée par une accumulation de plaques d’athérome le long des parois des artères, ce qui réduit le diamètre de l’artère et limite par conséquent l'apport de sang riche en oxygène dans le cœur.

Cette intervention est parfois mise en œuvre lorsque l’artère obstruée ne peut être traitée en pratiquant une angioplastie, qui est une intervention consistant à insérer et à gonfler un petit ballon permettant de dilater l'artère bouchée. Elle peut également être effectuée après la pose d’un stent (petit tube en grillage métallique), si cet acte médical n’a pas été efficace ou si le stent n’a pas réussi à garder l’artère suffisamment ouverte.

Comment se préparer à un pontage coronaire ?

Avant de procéder au pontage coronarien, le chirurgien effectue un bilan cardiologique complet. Le patient doit également se rendre en consultation de pré-anesthésie, auprès d’un médecin anesthésiste, afin de préparer les modalités de l’anesthésie générale. Une analyse de sang sera prescrite pour vérifier que l’état de santé du patient le rend apte à subir le pontage coronarien.

Comment se déroule un pontage cardiaque ou PAC ?

Un pontage coronarien ou PAC (pontage aorto-coronarien) dure entre deux et six heures, en fonction du nombre de pontages à effectuer.

Le chirurgien procède à l’ouverture du sternum ("sternotomie médiane"), afin d’avoir accès au cœur et aux artères mammaires internes. S’il s’agit d’un pontage avec grande veine saphène, il effectue une incision sur la jambe pour prélever le vaisseau sanguin nécessaire. Ensuite, le médecin met en place la circulation extracorporelle, c’est-à-dire que le cœur est arrêté et est remplacé par une machine cœur-poumon artificielle qui prend le relais pour assurer la circulation sanguine dans les organes. Cet "arrêt cardiaque" provoqué permet de greffer les veines prélevées aux artères coronaires. Puis le chirurgien suture la greffe, ranime le cœur battant et referme le sternum. Le patient est ensuite conduit en soins intensifs, où il sera sous surveillance pendant plusieurs jours, avant de séjourner en service de cardiologie. L’hospitalisation dure habituellement entre une semaine et 10 jours.

Les résultats du pontage aorto-coronarien à long terme dépendent de la bonne prise du traitement prescrit par le chirurgien et de l’adoption d’une hygiène de vie permettant de réduire les risques de formation de caillots sanguins. Pendant les 10 ans qui suivent l’intervention, l’espérance de vie après un pontage coronarien est identique à celle des personnes n’ayant pas de pathologie coronarienne. Elle diminue après 10 ans, quand d'autres artères ou le greffon utilisé pour le pontage se sténosent, ce qui implique un nouveau pontage ou une angioplastie.

 

pontage-coronarien-2-elsan-2022

 

Quelles sont les suites d’un pontage coronaire ?

Le cardiologue prescrit un traitement coagulant et le patient est sous suivi médical régulier pour vérifier l’efficacité du pontage. Après son hospitalisation, le patient doit séjourner dans un centre spécialisé de rééducation pour suivre un programme de réadaptation cardio-vasculaire.

Lors des consultations de suivi chez le cardiologue, celui-ci lui indique les modalités de la reprise d’une activité physique, indispensable pour prévenir l’athérosclérose et le diabète, réduire la tension artérielle et le taux de cholestérol, et aider à contrôler le diabète. Il est également important d’adopter une nouvelle hygiène de vie, notamment en arrêtant de fumer et en privilégiant une alimentation saine et équilibrée.

Quelles sont les complications possibles d’un pontage coronarien ?

Cette intervention étant une opération à cœur ouvert, les risques après un pontage coronarien sont :

  • Une hémorragie.
  • Des troubles du rythme cardiaque postopératoires.
  • Une infection de la plaie thoracique.
  • Un infarctus du myocarde postopératoire.
  • Des poussées d’insuffisance cardiaque.

On notera que le risque de complications dépend de l’état de santé du patient avant le pontage du cœur, ainsi que de l’urgence dans laquelle l'intervention est pratiquée.

Cet article médical a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens cardiologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment se passe une opération de pontage coronarien ?

Un pontage cardiaque est une opération qui dure entre 2 et 6h, où le chirurgien utilise comme greffon des veines mammaires ou de la jambe.

Quelle espérance de vie après un pontage ?

L’espérance de vie après un pontage coronarien reste identique à celle des personnes n’ayant pas subi cette opération pendant les 10 ans qui suivent l’opération. Elle diminue après, quand d'autres artères ou le greffon utilisé pour le pontage se sténosent, ce qui implique un nouveau pontage ou une angioplastie.

Stent ou pontage, comment choisir ?

Le stent est un petit tube expansible permettant de maintenir une artère rétrécie, ouverte. Le pontage coronarien est une opération chirurgicale visant à contourner l’artère bloquée en greffant une nouvelle artère saine depuis une autre partie du corps.

Qu'est-ce qu'un double, triple ou quadruple pontage ?

Un double, triple ou quadruple pontage est une intervention chirurgicale visant à améliorer la circulation sanguine vers le cœur en greffant un ou plusieurs vaisseaux seins en aval du rétrécissement causant l'insuffisance. Cette procédure est recommandée pour les patients atteints de maladies coronariennes (des artères coronaires).

Combien de stents peut-on recevoir au maximum ?

En règle générale, on ne pose pas plus de trois stents par pontage coronarien. Cependant, dans certains cas, il est possible de poser jusqu'à cinq stents.

Autre traitement associé à la Cardiologie

Examens associés à la Cardiologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements