Pied bot

Malformation des pieds, le pied bot, ou talipes equinovarus de son nom scientifique, touche environ 2 nouveau-nés sur 1 000, et davantage les garçons que les filles. Une prise en charge dès la naissance permet aux enfants de retrouver toutes leurs facultés en évitant l’intervention chirurgicale.

Trouver un spécialiste en Orthopédie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Malformation des pieds, le pied bot, ou talipes equinovarus de son nom scientifique, touche environ 2 nouveau-nés sur 1 000, et davantage les garçons que les filles. Une prise en charge dès la naissance permet aux enfants de retrouver toutes leurs facultés en évitant l’intervention chirurgicale.

Définition : qu’est-ce qu’un pied bot ?

Le pied bot est une malformation du pied et de la jambe, qui peut atteindre un seul côté ou les deux. Elle concerne tout un ensemble :

  • os ;
  • muscles ;
  • structures périarticulaires. 

Le pied bot varus équin se caractérise par 3 défauts :

  • la cheville est bloquée dans une position de flexion plantaire ;
  • le pied est rentré vers l’intérieur ou vers l’extérieur ;
  • l’avant du pied est davantage tourné vers l’intérieur que l’arrière. 

Le pied bot chez un bébé est visuellement impressionnant. Cependant, il ne cause pas de douleurs particulières. Il peut s’inscrire dans le cadre d’autres malformations du nouveau-né, mais ce cas constitue l’exception.

Quels sont les types de malformations du pied bot ?

Pied bot varus et valgus

Le pied bot se décline en plusieurs variantes, en fonction de la position du pied. On parle ainsi de pied bot varus lorsque le pied est tourné vers l’intérieur, et de pied bot valgus lorsqu’il est tourné vers l’extérieur.

Pied bot équin

Le pied bot équin désigne la position du pied en extension forcée, c’est-à-dire en pointe, car le pied évoque alors un sabot de cheval. Au contraire du pied bot équin, lorsque la pointe du pied est en l’air et le talon tendu vers le bas, on parle de pied bot talus.

Le pied bot chez le bébé

Le pied bot chez le bébé peut prendre plusieurs formes, en fonction de la position des os entre eux, de la rétractation de certains muscles et ligaments, et de la déformation des os et articulations. Grâce à la malléabilité osseuse des bébés, il est possible de rectifier un pied bot lors d’une prise en charge précoce. Une conséquence du pied bot chez l’adulte doit cependant être attendue. Le mollet reste en général un peu faible, et une surveillance doit être mise en place, car la déformation peut revenir au cours de l’enfance. Pied bot et chaussure finissent cependant par faire bon ménage ! En cas de pied bot unilatéral, le pied atteint peut cependant chausser une pointure de moins que l’autre pied.

Quelles sont les causes du pied bot ?

Le pied bot a des causes qui sont encore mal connues. De manière générale, il s’agit cependant d’une malformation congénitale. Le pied bot serait donc héréditaire, du moins en partie, puisqu’il est plus fréquent dans certaines familles et certains groupes ethniques. D’autres causes sont également soupçonnées, comme une mauvaise position du fœtus durant son développement dans l’utérus. Des maladies neuromusculaires ou une malformation spinale peuvent également être à l’origine du pied bot, mais ce sont des cas qui restent très rares.

Quels sont les symptômes de la maladie du pied bot ?

Le pied bot est un pied déformé, présentant :

  • le bout ou le talon tourné vers l’intérieur ou l’extérieur ;
  • une raideur articulaire ;
  • une déformation des os ;
  • une mauvaise orientation des surfaces articulaires. 

S’ils ne sont pas pris en charge, les symptômes du pied bot peuvent entraîner des difficultés d’apprentissage de la marche ou gêner le port de chaussures.

Comment diagnostiquer un pied bot ?

Il est possible de diagnostiquer la présence d’un pied bot chez le fœtus lors d’une échographie prénatale. Des examens complémentaires sont alors effectués afin de vérifier que la déformation n’est liée à aucune maladie neuromusculaire ou spinale.

Cependant, cet examen ne permet de déceler la déformation que dans 40 % des cas. C’est alors à la naissance que le pied bot se remarque immanquablement. Un examen clinique suffit alors à déterminer ses caractéristiques essentielles, sur lesquelles se baseront les traitements du pied bot.

Quels traitements pour un pied bot : attelle, chirurgie ?

Le pied bot peut recevoir un traitement varié en fonction de sa forme et de ses spécificités. Le plus courant est la méthode de Ponseti, qui consiste à emballer la jambe et le pied placés dans une position adéquate dans des plâtres successifs régulièrement changés. Cette première mesure intervient dès les premières semaines de vie et dure plusieurs semaines. Elle permet de corriger tous les défauts, à l’exception de l’équin. S’ensuit le port d’une attelle, d’abord en permanence pendant plusieurs mois, puis une quinzaine d’heures par jour durant quelques années.

Une petite opération reste souvent nécessaire au bout de 5 à 8 semaines de plâtres, afin de sectionner une partie du tendon d’Achille, pour que le talon puisse redescendre : c’est la ténotomie du tendon. L’intervention chirurgicale peut se dérouler sous anesthésie générale ou locale. 

Les pieds de bébé se révèlent particulièrement malléables durant ses deux premiers mois. Il est donc également possible de traiter le pied bot par des séances de rééducation. Plusieurs séances par semaine sont à prévoir. Le pied bot est alors redressé manuellement : on parle de méthode fonctionnelle. Entre les séances, le pied est cependant maintenu dans une position correcte par des attelles cruro-pédieuses.

L’intervention chirurgicale complète devient de plus en plus rare et n’est programmée qu’en cas d’échec des autres méthodes.

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en orthopédie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens orthopédistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment corriger un pied bot ?

Il existe différentes méthodes pour corriger un pied bot, notamment la méthode Ponseti, les attelles, la rééducation ou la chirurgie.

Comment reconnaître un pied bot ?

Le pied bot est une malformation congénitale du pied qui se caractérise par une inversion de la position normale du pied. Le pied bot peut être unilatéral (affectant un seul pied) ou bilatéral (affectant les deux pieds). Les symptômes du pied bot comprennent une déformation du pied, une douleur et une rigidité du pied et de la cheville.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements