Myopie : Symptômes et traitements

La myopie est un trouble visuel qui se caractérise par une vision nette de près mais floue de loin. Il existe différents types de myopie : simple, dégénérative, nocturne, induite et la pseudo-myopie. Les causes de la myopie peuvent être multiples : physiologiques, génétiques, environnementales. Pour la diagnostiquer, il faut se rendre chez un ophtalmologue pour effectuer un bilan ophtalmologique complet avec mesure de l’acuité visuelle. Il existe différents traitements pour la myopie : port de verres ou de lentilles, rééducation, ou chirurgie.

Trouver un spécialiste en Ophtalmologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

En ce qui concerne la prévalence de la myopie, l’hôpital fondation Adolphe de Rothschild indique qu’environ un tiers des Français sont myopes et que, parmi ceux-ci, 8 sur 10 sont à la fois myopes et astigmates. Nous attendons le doublement de la population des myopes dans les 20 prochaines années. Cette augmentation est déjà particulièrement visible en Asie. Cela induira une augmentation très significative des demandes en chirurgie réfractive.

Qu’est-ce que la myopie ?

Pour expliquer la myopie, il convient de faire au préalable un peu d’anatomie. Deux éléments constituant l’œil assurent la mise au point des images :

  • La cornée, qui est la surface avant claire et en forme de dôme de l’œil.
  • Le cristallin, qui est une structure transparente de la taille et de la forme d'un bouton de chemise.

Dans un œil ne présentant pas de trouble de la vision, chacun de ces éléments de mise au point a une courbure parfaitement lisse et régulière, comme la surface d'une bille. La cornée et le cristallin, "normaux", réfractent toute la lumière entrante pour produire une image très nette directement sur la rétine, au fond de l'œil.

myopie

Dans l’œil myope, la courbure de la cornée ou du cristallin n'est pas uniforme et régulière, aussi les rayons lumineux ne sont-ils pas réfractés correctement. Ils se focalisent en avant de la rétine. La myopie survient généralement lorsque le globe oculaire est plus long que la normale ou que la cornée est trop fortement incurvée.

La myopie est donc un trouble visuel courant qui se caractérise par une vision nette des objets proches, mais floue des objets plus éloignés. La myopie est évolutive : elle peut se développer progressivement ou rapidement, et s'aggrave souvent pendant l'enfance et l'adolescence. La myopie a tendance à être héréditaire.

Il existe différents types de myopie, en fonction de leur forme clinique :

  • La myopie simple, quand l’œil impliqué est trop long et donc trop convergent.
  • La myopie dégénérative est une pathologie oculaire qui se manifeste par des changements au fond de l’œil, une erreur réfractive importante et une acuité visuelle très réduite.
  • La myopie nocturne, qui se caractérise par une difficulté à voir nettement les objets éloignés quand la lumière est réduite. La myopie est souvent alors forte, évoluant toute la vie.
  • La myopie induite, liée à la prise de certains médicaments ou à une maladie sous-jacente.
  • La pseudo-myopie, qui est en réalité un spasme de l’accommodation : l’œil met du temps à voir nettement, il n’est pas réellement myope. Typiquement le patient voit flou de loin le soir après une journée de forçage visuel. L’ophtalmologiste, à l’aide de gouttes dilatant la pupille et annulant le pouvoir accommodatif de l’œil, arrive à faire la différence avec une vraie myopie.

Quelles sont les causes de la myopie ?

Au-delà des causes de la myopie liées à la physiologie, certains facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité de développer une myopie, notamment :

  • La génétique : la myopie a tendance à être héréditaire. Si l'un de vos parents est myope, votre risque de développer cette affection est accru. Le risque est encore plus élevé si les deux parents sont myopes.
  • Les conditions environnementales : certaines études soutiennent l'idée qu'un manque de lumière naturelle, du fait d’être enfermé à l’intérieur, peut augmenter les risques de développer une myopie.
  • Les habitudes de vie : passer beaucoup de temps à concentrer ses yeux sur des objets proches, comme lire, écrire et éventuellement utiliser des téléphones et tablettes et des ordinateurs peut également augmenter le risque de devenir myope.

Quels sont les symptômes de la myopie ?

La myopie se caractérise par les symptômes suivants :

  • Une vision floue des objets éloignés.
  • Le besoin de plisser les yeux ou de fermer partiellement les paupières pour voir clairement.
  • Des maux de tête causés par la fatigue oculaire.
  • La difficulté à voir lors de la conduite d'un véhicule, en particulier la nuit.

myopie symptomes

La myopie est souvent détectée pour la première fois pendant l'enfance et est généralement diagnostiquée entre le début de la scolarité et l'adolescence, entre 5 et 12 ans (elle peut néanmoins débuter et se déclarer à tout âge).

Les enfants myopes ont tendance à :

  • Loucher de manière persistante.
  • Avoir besoin de s'asseoir plus près de la télévision, de l'écran de cinéma ou à l'avant de la classe.
  • Ne pas discerner les objets éloignés.
  • Cligner excessivement des yeux.
  • Se frotter fréquemment les yeux.

Il est par ailleurs fortement recommandé voir essentiel de limiter le temps passé et l’exposition devant un écran, que votre enfant soit myope ou non. Cela vaut également pour les adolescents et les étudiants (on parle souvent de “myopie de l’étudiant”) qui s’exposent à une croissance rapide de la myopie s’ils ne font pas régulièrement des pauses sans écrans.

Comment diagnostiquer la myopie ?

Pour diagnostiquer ce défaut visuel, il faut se rendre chez un ophtalmologiste pour effectuer un bilan ophtalmologique complet avec mesure de l’acuité visuelle.

Il détermine ainsi le degré de myopie :

  • La myopie est faible entre -0,50 et -3 dioptries.
  • Elle est considérée moyenne entre -3 et -5,5 dioptries.
  • La myopie est forte si elle est supérieure à -5,5 dioptries.

Il peut également procéder à une topographie cornéenne, pour créer une carte de votre cornée et ainsi choisir le traitement adéquat.

Le spécialiste vérifiera aussi si astigmatisme et myopie sont associés, ou si, à défaut d’être myope, son patient est hypermétrope et astigmate, deux défauts visuels allant souvent de pair.

Quels sont les traitements de la myopie ?

L'objectif du traitement de la myopie est d'améliorer la vision en aidant à focaliser la lumière sur la rétine grâce à l'utilisation de lentilles correctrices ou à la chirurgie réfractive. Différents traitements peuvent être mis en œuvre :

  • Le port de verres correcteurs (lunettes) ou de lentilles de contact. Ces équipements de correction optique permettent de traiter la myopie en contrebalançant la courbure accrue de la cornée ou la longueur accrue de l’œil et améliorent ainsi la vision de loin.
  • Depuis quelques années est apparue une technologie de freinage de la myopie dans un équipement de verres correcteurs ou de lentilles. Il s’agit d’une défocalisation particulière de l’énergie lumineuse dans la correction optique qui permet de freiner l’évolution de la myopie. Cela présente un intérêt pour ralentir la progression de la myopie dans les myopies évolutives, notamment à l’adolescence.
  • La rééducation orthoptique. L'orthoptiste, à la suite d’un bilan, fait effectuer des exercices oculaires à son patient pour corriger la fatigue visuelle en relation avec, par exemple, un défaut de convergence. Attention, cela ne corrigera pas le défaut visuel. Il s’agit d’un traitement complémentaire.
  • La chirurgie réfractive. Préconisée pour toutes les myopies, elle permet de réduire le besoin de lunettes et de lentilles de contact. Elle améliore la qualité visuelle et le confort optique au quotidien. Le chirurgien ophtalmologue utilise un faisceau laser pour corriger la myopie en remodelant la cornée. Après une opération, le champ de vision est nettement amélioré puisque tout le champ de vision est corrigé, et non seulement celui des lunettes. La vue en dixième est de la même précision sans lunette qu’avant la chirurgie lorsque le patient portait ses lunettes. A noter la nécessité de continuer à faire régulièrement un fond d’œil ; en effet, en cas de myopie forte et même avec un traitement par laser, la myopie rétinienne persistera. L’exposition à d’autres troubles et complications inhérentes à la fragilité rétinienne myopique n’est donc pas à exclure (décollement de la rétine), sans lien avec le fait d’avoir fait une chirurgie réfractive.

Il est important de discuter avec le médecin des effets secondaires possibles de la chirurgie réfractive, car cette procédure n'est pas réversible. Ce traitement n'est pas recommandé tant que la myopie n'est pas stable.

Comment prévenir la myopie ?

Le développement de la myopie peut être retardé en :

  • Veillant à pratiquer des activités de plein air, à la lumière du jour.
  • Réduisant le temps où les yeux sont concentrés sur un écran, un objet fixe, etc.

Quelles sont les complications possibles de la myopie ?

Le suivi de la myopie comprend également une surveillance régulière des complications de l'affection, notamment le glaucome , les cataractes, les déchirures, les décollements de la rétine et les lésions des zones centrales de la rétine.
Une bonne nouvelle cependant, presbytie et myopie se compensent : les myopes deviennent presbytes plus tard que la population non atteinte de myopie (généralement à partir de 40 ans).

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en ophtalmologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens ophtalmologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Article écrit le 18/05/2022 , vérifié par le Dr Baeteman, ophtalmologue à la Clinique Saint-Michel à Toulon

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce que la myopie se soigne ?

La myopie se soigne avec différents traitements : port de verres ou de lentilles, mais aussi chirurgie réfractive.

Comment survient la myopie ?

Les causes de la myopie sont multiples : physiologiques, génétiques, environnementales (manque de lumière naturelle), ou encore de mauvaises habitudes de vie (trop de temps sur les écrans, etc).

Comment savoir si on a une forte myopie ?

La myopie est forte si elle est supérieure à -5,5 dioptries.

Est-ce grave d'être myope ?

La myopie peut entraîner des complications graves si elle est mal soignée et suivie, comme le glaucome, les cataractes, les déchirures, les décollements de la rétine et les lésions des zones centrales de la rétine.

Qu’est-ce qui aggrave la myopie ?

Le manque de diagnostic, de soins et de suivi de la myopie peuvent l’aggraver. Il existe aussi des facteurs aggravants tels que le manque de lumière naturelle et trop de temps passé sur les écrans.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements