Qu’est-ce que le nystagmus ?

Le nystagmus est un mouvement non contrôlé des yeux. Il existe différents types de nystagmus : vertical, horizontal, rotatoire, etc. Les causes du nystagmus sont congénitales, neurologiques et peuvent être liées à certaines pathologies. Le traitement du nystagmus dépend du type et de la cause de la maladie, cela peut passer par le port de lunettes ou de lentilles, et par de la chirurgie également.

Trouver un spécialiste en Ophtalmologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le nystagmus est un mouvement rythmique involontaire des yeux, d'un côté à l'autre, de haut en bas ou circulaire. Touchant les yeux, le nystagmus a des origines congénitales ou neurologiques. Le nystagmus peut être le symptôme de maladies graves, notamment la sclérose en plaques : il convient donc d’en reconnaître les signes afin de bénéficier d’une haute prise en charge thérapeutique précoce.

Qu'est-ce que le nystagmus ?

nystagmus

Le nystagmus affecte le plus souvent les deux yeux. Il peut ne durer que quelques secondes ou être permanent.

Il existe différents types de nystagmus, en fonction du mouvement des globes oculaires :

  • Le nystagmus pendulaire, aussi appelé nystagmus optocinétique : dans ce cas-là, le mouvement de l'œil ressemble à celui d'un pendule qui se balance d'avant en arrière.
  • Le nystagmus à ressort : c’est le plus courant, il se caractérise par des yeux qui dérivent lentement dans une direction ou vers un objet, puis reviennent rapidement dans l'autre.

Par ailleurs, les différents types de nystagmus sont classés en fonction de la direction du mouvement incontrôlable des yeux :

  • Le nystagmus vertical quand les yeux vont du haut vers le bas.
  • Le nystagmus horizontal lorsque les yeux se dirigent d'un côté à l'autre.
  • Le nystagmus rotatoire quand le mouvement des yeux décrit un cercle.

Enfin, les médecins distinguent le nystagmus physiologique (qui est un nystagmus normal, lorsque nous bougeons les yeux sans tourner la tête) du nystagmus pathologique (dit aussi "nystagmus d’origine oculaire" causé par des affections oculaires, de lésions du labyrinthe ou du système nerveux central ou à celui des voies de conduction entre l'œil et le cerveau.).

Quelles sont les causes du nystagmus ?

Le cerveau contrôle le mouvement des yeux. Les yeux se déplacent automatiquement pour s'adapter lorsque l’on bouge légèrement la tête. Cela stabilise l'image fixée et permet de voir une image plus nette.

Chez les personnes atteintes de nystagmus, les zones du cerveau qui contrôlent les mouvements de l'œil ne fonctionnent pas correctement.

Dans certains cas, il est impossible de déterminer la raison pour laquelle une personne souffre de nystagmus. Dans d'autres cas, les nystagmus peuvent être les conséquences d’anomalies congénitales ou de pathologies :

  • Le nystagmus congénital apparaît chez les nourrissons, généralement entre 6 semaines et 3 mois. Les enfants atteints de cette maladie ont tendance à avoir les deux yeux qui bougent d'un côté à l'autre. En général, les médecins ne savent pas quelle est la cause de l'affection de l'enfant. Parfois, il s'agit d'une maladie héréditaire (transmise des parents aux enfants). Chez les enfants et les bébés, le nystagmus ne se manifeste pas par la sensation que les objets "tremblent", comme pour le nystagmus neurologique des adultes. Ils ont plutôt une vision floue.
  • Le nystagmus acquis est une affection qui survient plus tard dans la vie. Il a de nombreuses causes, notamment des problèmes de santé graves, d’ordre neurologique principalement, ou la consommation de drogues et d'alcool. Contrairement aux enfants atteints de nystagmus congénital, les adultes atteints de nystagmus disent souvent que les choses qui les entourent ont l'air de trembler. Les pathologies qui peuvent provoquer un nystagmus acquis sont, entre autres, la névrite vestibulaire, un accident vasculaire cérébral (cause fréquente de nystagmus acquis chez les personnes âgées), une infection de toxoplasmose cérébrale ou des maladies comme la sclérose en plaques.

Le nystagmus peut être favorisé par les facteurs suivants :

  • Avoir des antécédents familiaux de nystagmus.
  • Souffrir d’albinisme (absence de couleur, ou pigmentation, de la peau).
  • Être atteint d’un problème oculaire, qui apparaît dès la naissance chez les nourrissons/enfants, notamment la cataracte , le strabisme et les problèmes de mise au point.
  • Souffrir de problèmes d'oreille interne, tels que la maladie de Ménière.
  • Avoir subi un traumatisme crânien (une cause fréquente de nystagmus acquis chez les jeunes).
  • Prendre certains médicaments de manière prolongée, par exemple du lithium ou des anticonvulsivants.

Quels sont les symptômes du nystagmus ?

Les symptômes du nystagmus peuvent varier d'une personne à l'autre, en fonction du type de nystagmus et de sa cause sous-jacente.

Certaines personnes ne présentent que de très légers mouvements oculaires qui ne sont pas toujours évidents à repérer et n'affectent pas leur vision. Chez d'autres, la vision est réduite ou la perception de la profondeur est plus difficile.

  • Les personnes atteintes de nystagmus congénital ont souvent une mauvaise vision et le nystagmus est souvent associé à un strabisme.
  • Les personnes souffrant de nystagmus acquis peuvent parfois ressentir ce que l'on appelle une oscillopsie, c'est-à-dire l'impression que l'environnement qui les entoure bouge ou s'agite. Cela peut affecter leur équilibre. Des troubles sensitifs ou moteurs peuvent s’associer.

Les personnes atteintes de nystagmus ont tendance à incliner ou tourner la tête pour mieux voir. Cela permet de ralentir les mouvements des yeux.

Comment diagnostiquer le nystagmus ?

Les médecins peuvent remarquer un nystagmus chez une personne évaluée pour des étourdissements, des vertiges et d'autres problèmes d'équilibre affectant l'oreille interne. Le nystagmus est souvent diagnostiqué à l’occasion d’un examen ophtalmologique.

Une fois celui-ci diagnostiqué par l’ophtalmologue, d’autres tests sont prescrits :

  • Des enregistrements des mouvements oculaires (pour confirmer le type de nystagmus et visualiser les détails des mouvements oculaires).
  • Un examen ORL.
  • Un examen neurologique, une imagerie par résonance magnétique (IRM) et une tomographie cérébrale pour étudier les anomalies au niveau du cerveau.

Comment prévenir le nystagmus ?

Le nystagmus congénital ne peut être prévenu que lorsqu’il est occasionné par une toxoplasmose cérébrale. Tout au cours de leur grossesse, les futures mamans qui ne sont pas immunisées doivent faire des analyses sanguines pour vérifier qu’elles n’ont pas contracté cette parasitose, transmise par la consommation de viande insuffisamment cuite et par des chats porteurs de ce parasite.

Quels sont les traitements du nystagmus ?

Le traitement du nystagmus dépend de sa cause. Les personnes nées avec un nystagmus ne peuvent pas être guéries de cette affection. Cependant, elles peuvent porter des lunettes ou des lentilles de contact avec correction optique. Celle-ci ne règle pas le nystagmus, mais une vision plus nette peut contribuer à ralentir les mouvements des yeux.

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être pratiquée pour repositionner les muscles qui font bouger les yeux. Ainsi, la tête n'a plus besoin de tourner autant pour empêcher les yeux de bouger. Cependant, la chirurgie ne corrige ni ne guérit le nystagmus. Elle permet simplement à une personne de maintenir sa tête dans une position plus confortable pour limiter le mouvement des yeux.

Le traitement du nystagmus neurologique passe par le traitement de l'affection qui en est à l'origine, si cela est possible, ou par l'arrêt de la consommation de drogues ou d'alcool.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en ophtalmologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens ophtalmologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment savoir si j’ai un nystagmus ?

Les symptômes du nystagmus peuvent varier d'une personne à l'autre, en fonction du type de nystagmus et de sa cause sous-jacente. Parmi les symptômes on retrouve : un mouvement d’oscillation involontaire rapide de l'œil associé à une mauvaise vision, des troubles sensitifs et moteurs (comme la perte d’équilibre).

Comment guérir d'un nystagmus ?

Le traitement du nystagmus dépend de la cause de la pathologie. Cela peut passer par une correction de la vision avec des lunettes ou lentilles, ou encore par de la chirurgie, ou par des médicaments pour soigner la cause sous-jacente de la maladie.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements