Glaucome :

Le glaucome est une neuropathie progressive où le nerf optique peut être touché et qui est liée à l’augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil. Il existe deux grands types de glaucome : glaucome chronique à angle ouvert et le glaucome aigu par fermeture d’angle ; et les causes de cette maladie sont multiples. Le traitement de référence reste la prise de collyres, mais les dégâts provoqués par cette maladie sont irréversibles.

Trouver un spécialiste en Ophtalmologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le glaucome est une affection oculaire grave dans laquelle la pression intraoculaire peut engendrer la destruction progressive du nerf optique. Non pris en charge à temps, le glaucome peut altérer la vision. L'altération visuelle engendrée par le glaucome impacte dans un premier temps la périphérie du champ visuel, puis se propage progressivement vers son centre.

Qu’est-ce qu’un glaucome ?

Le glaucome est une neuropathie progressive où le nerf optique peut être touché et qui est liée à l’augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil. Le glaucome est une pathologie grave qui peut altérer de façon définitive le champ visuel.

On définit habituellement deux grands types de glaucome qui entraîne l’altération de la vue : le glaucome chronique à angle ouvert, où le trabéculum a perdu sa perméabilité, et qui se forme lentement, et le glaucome aigu par fermeture d’angle, ou l’accès au trabéculum est perturbé, voire impossible, et qui se développe rapidement et constitue une urgence ophtalmique.

Il existe également des glaucomes congénitaux (présents dès la naissance et souvent d’origine génétique) et des glaucomes secondaires liés à un traumatisme, une chirurgie, une inflammation, une tumeur ou encore un hématome.

On nomme glaucome néo-vasculaire, une forme de glaucome en rapport avec une rétinopathie diabétique. Le glaucome représente la deuxième cause de cécité dans les pays développés après la dégénérescence maculaire liée à l'âge. On estime qu'environ 500 000 personnes en France souffrent de glaucome sans le savoir.

glaucome symptomes

 

Quelles sont les causes d’un glaucome ?

Le glaucome est lié à une hypertonie oculaire. La pression à l’intérieur de l’œil est trop importante, car il existe un problème d’évacuation du liquide intra-oculaire entre la cornée et l’iris. L’augmentation de la pression provoque l’usure de la tête du nerf optique, ce qui altère progressivement les fibres optiques de la rétine.

Habituellement, le liquide intra-oculaire entre la cornée et l’iris, qui nourrit le cristallin et la cornée et qui se nomme humeur aqueuse, est évacué par une sorte de filtre naturel appelé trabéculum. Dans certains glaucomes appelés glaucomes chroniques à angle ouvert, le trabéculum entrave l’écoulement. En général, le glaucome à angle ouvert touche les deux yeux. Ce défaut est souvent héréditaire (on estime que 30 % des glaucomes sont héréditaires). Cette situation est la plus fréquente et son évolution est lente. Dans d’autres cas, l’accès au trabéculum est difficile, voire impossible, cela donne alors des crises douloureuses. La fermeture de l’angle iridocornéen est due à l’hypertension oculaire. Ce type de glaucome, appelé glaucome aigu à angle fermé, survient surtout chez les sujets prédisposés (évolution d’une cataracte, forte hypermétropie, gros cristallin…) et constitue une urgence ophtalmique.

Il existe plusieurs facteurs de risque pour le glaucome, dont une myopie forte, une hypertension, un diabète, une apnée du sommeil ou encore la prise de corticoïdes. Après 70 ans, 1 personne sur 7 est concernée par le glaucome. Certains glaucomes peuvent être congénitaux et sont dus à des anomalies de l’angle iridocornéen. Ces types de glaucomes sont très souvent d’origine génétique et doivent être pris en charge à un âge précoce.

Quels sont les symptômes d’un glaucome ?

Selon le type de glaucome diagnostiqué, les symptômes diffèrent mais il sont tous suivi d’un déficit du champ de vision pour les personnes atteintes :

  • Souvent asymptomatique, le glaucome chronique à angle ouvert est malheureusement souvent diagnostiqué quand les dégâts se font ressentir. Le champ visuel est altéré : d’abord de façon périphérique, puis de façon plus centrale. Quand le déficit et les troubles visuels sont présents, les dégâts au niveau du nerf optique sont irréversibles.
  • Dans les glaucomes aigus à angle fermé, les symptômes apparaissent brutalement et se manifestent par des crises douloureuses, souvent nocturnes, accompagnées de photophobie et de perte d’acuité visuelle, voire de nausées et de vomissements. Ce type de glaucome est une urgence ophtalmique.
  • Dans le glaucome congénital, le nourrisson souffre de larmoiements, de photophobie et de blépharospasme (contraction incontrôlée des muscles des paupières).

Comment diagnostiquer un glaucome ?

Le dépistage se fait en mesurant la pression oculaire. Un fond de l’œil est également réalisé. En cas de perte d’acuité visuelle, un champ visuel est également réalisé. Dans les glaucomes à angle ouvert, les examens ophtalmologiques permet de détecter une hypertonie oculaire (pression oculaire supérieure à 21 mm Hg), des scotomes péricentraux (tâches dans le champ visuel) et des anomalies de la papille optique avec atrophie des fibres optiques. Dans les glaucomes aigus à angle fermé, la pression intraoculaire est très élevée (supérieure à 40 mm Hg), l’œil est rouge et douloureux.

Quels sont les traitements pour soigner un glaucome ?

L’évolution du glaucome chronique à angle ouvert peut être stoppée par l’utilisation de gouttes. Afin d’éviter l’atteinte du nerf optique, la pression intra-oculaire doit être normalisée. L’instillation de collyres à base de prostaglandines, de molécules sympathomimétiques, d’inhibiteurs de l’anhydrase carbonique ou de bêtabloquants s’avère efficace pour contrôler le glaucome.

Ces médicaments doivent cependant être pris à vie. Ces traitements permettent ainsi de stopper l’évolution du glaucome. En cas d’échec du traitement, de mauvaise tolérance ou de pression intraoculaire qui ne baisse pas, le laser est une alternative médicale efficace. En revanche, il n’existe actuellement pas de traitement qui agit pour rendre la vision perdue. Le traitement du glaucome aigu à angle fermé associe des médicaments et une chirurgie pour faire diminuer la tension oculaire et éviter la récidive. En cas de glaucome congénital, le traitement est chirurgical.

Comment prévenir l’apparition d’un glaucome ?

Le glaucome à angle ouvert est une maladie d’évolution lente. La prévention du glaucome passe par la prise régulière de la pression oculaire chez un ophtalmologue pour vérifier que celle-ci n’augmente pas.

Quelles sont les complications possibles du glaucome ?

Non prises en charge et traitées, les lésions du glaucome sont malheureusement irréversibles. Le traitement du glaucome congénital doit être rapide, car ce dernier peut s’avérer difficile.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en ophtalmologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens ophtalmologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce que le glaucome se guérit ?

On ne peut pas guérir un glaucome, mais on peut stopper son évolution.

Qu'est-ce qui peut provoquer un glaucome ?

Le glaucome est lié à une hypertonie oculaire. Les causes peuvent être héréditaires mais aussi liées à plusieurs autres pathologies dont une myopie forte, une hypertension, un diabète, une apnée du sommeil ou encore la prise de corticoïdes par exemple.

Quelle est le meilleur traitement pour le glaucome ?

Le traitement repose souvent sur la prise de collyres.

Quels sont les signes d'un glaucome ?

Les symptômes dépendent du type de glaucome. On peut avoir une perte de la vision centrale et périphérique, une photophobie, ou encore des larmoiements.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements