Exploration fonctionnelle respiratoire (EFR)

L'exploration fonctionnelle respiratoire ou EFR est une série d'examens permettant d'analyser la respiration afin de détecter et de traiter des maladies respiratoires et pulmonaires.

Trouver un spécialiste en pneumologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’exploration fonctionnelle respiratoire est une série d’examens pratiqués pour mesurer la capacité respiratoire de la personne. On mesure alors la quantité d’air contenue dans les poumons à divers stades de la respiration. Ces examens sont prescrits en cas de suspicion d’une maladie pulmonaire. Découvrez ce qu’est une EFR, dans quels cas elle est prescrite et comment elle se déroule.

Qu’est-ce que l’exploration fonctionnelle respiratoire ou EFR et quel est son but ?

L’exploration fonctionnelle respiratoire ou EFR désigne des analyses destinées à évaluer la capacité respiratoire de la personne. Il s’agit d’examens non invasifs, tels :

  • Une spirométrie : elle mesure à la fois le volume d’air que contiennent les poumons (volume pulmonaire) et le volume d’air expulsé par les poumons après une expiration forcée.
  • Une capacité de diffusion pulmonaire : elle vise à évaluer la quantité d’oxygène passant des alvéoles pulmonaires aux veines et artères.
  • Une pléthysmographie : elle permet de mesurer tous les volumes pulmonaires, incluant le volume pulmonaire résiduel. Autrement dit, le volume d’air restant dans les poumons à l’issue d’une expiration maximale.
  • Une gazométrie artérielle : elle consiste en une mesure des gaz du sang (oxygène et dioxyde de carbone) à partir d’une prise de sang artériel.
  • Divers tests complémentaires : évaluation de la puissance des muscles respiratoires, test d’hyperoxie…

Exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) : un homme avec une pince sur le nez souffle dans un tube (spirométrie).

 

Dans quels cas réaliser une épreuve fonctionnelle respiratoire ?

L’épreuve fonctionnelle respiratoire en pneumologie est une série d’examens pour aider à diagnostiquer une maladie respiratoire ou une maladie pulmonaire. Mais aussi pour en mesurer le degré de sévérité, pour procéder à un bilan préopératoire. Ou enfin pour effectuer le suivi d’une maladie pulmonaire avérée : évolution de la maladie, évaluation de l’efficacité du traitement.

Le bilan d’EFR est donc prescrit en cas de suspicion d’asthme, de bronchopneumopathie chronique obstructive ou d’emphysème. Il est aussi réalisé dans le but de mesurer l’efficacité du traitement suivi dans le cadre d’une affection respiratoire chronique (mucoviscidose, sclérodermie, bronchite chronique…) ; de même que chez les gros fumeurs sujets à des dyspnées. Enfin, une EFR est aussi nécessaire dans le cadre d’un bilan préopératoire : pour une opération des poumons ou toute intervention susceptible d’influer sur la capacité respiratoire.

 

Comment se préparer à l’examen de l’exploration fonctionnelle respiratoire ?

La préparation à l’examen de l’exploration fonctionnelle respiratoire commence par un entretien avec le médecin. Le but est d’écarter d’éventuelles contre-indications à ces tests. Ces contre-indications sont une intervention récente à la gorge ou aux yeux, une maladie artérielle sévère récente (infarctus du myocarde, hypertension artérielle, embolie pulmonaire…) ; ou encore un pneumothorax. De plus, en cas de prise de traitement de type antiallergique, anti-inflammatoire (corticoïdes) ou bronchodilatateur, le médecin peut demander une suspension temporaire du traitement.

En ce qui concerne le jour de l’examen lui-même, il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Mais il est conseillé de manger léger, de ne pas boire d’alcool ni de fumer dans les 4 heures qui précèdent l’examen. Il faut par ailleurs éviter de se fatiguer avec des exercices physiques intenses avant l’examen et porter des vêtements amples.

Prendre rendez-vous en ligne

Comment se déroule les examens de l’exploration fonctionnelle respiratoire : spirométrie, pléthysmographie et gazométrie ?

La spirométrie, la mesure de la capacité de diffusion pulmonaire, et la pléthysmographie sont des examens non invasifs et indolores. La personne est assise, dos bien droit, face à la machine. Elle se voit poser un pince-nez pour assurer la justesse des mesures (respiration uniquement par la bouche). Et elle est invitée à respirer dans un embout buccal à usage unique. L’embout est relié à un appareil de mesure (spiromètre), lui-même relié à un ordinateur. Sur l’ordinateur s’affichent ensuite les mesures effectuées, sous la forme de courbes et de données chiffrées.

Plusieurs exercices sont effectués et répétés deux ou trois fois au minimum : respiration lente, respiration rapide, inspiration et expiration maximale. Cet examen dure entre 15 et 45 minutes. La gazométrie, quant à elle, consiste à prélever du sang artériel. Elle est réalisée dans l’artère du poignet (artère radiale). Ce prélèvement peut être légèrement douloureux, mais ne dure que quelques minutes. Un pansement compressif est posé à l’issue de la ponction. La personne peut reprendre ses activités normalement dès les examens d’exploration fonctionnelle respiratoire terminés.

Quels sont les résultats des tests EFR lors d'un bilan de capacité respiratoire ?

Les résultats d’un examen d’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) sont immédiatement disponibles sur l’écran de l’ordinateur relié à la machine.

En fonction des résultats, de l’apparition ou non d’une toux lors des exercices, le pneumologue du laboratoire peut décider de procéder à des examens complémentaires le jour même. Parmi ces tests complémentaires, le test de réversibilité. La personne doit alors inhaler un médicament bronchodilatateur et attendre une dizaine de minutes la distension thoracique. Puis effectuer à nouveau les exercices respiratoires pour mesurer l’efficacité du bronchodilatateur sur ses capacités respiratoires. Si le bronchodilatateur est efficace, le diagnostic penche vers celui d’un asthme. En revanche, si aucun effet bénéfique du bronchodilatateur n’est observé, le diagnostic est vraisemblablement celui d’une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Les résultats d’une EFR ne sont pas transmis directement au patient. Ils sont tout d’abord adressés au pneumologue prescripteur. Puis la personne doit reprendre rendez-vous avec son pneumologue pour se voir communiquer l’interprétation de son exploration fonctionnelle respiratoire. Les normes de l’exploration fonctionnelle respiratoire sont les suivantes :

  • On est face à un syndrome restrictif discret si la capacité pulmonaire totale est supérieure à 80 % ; modéré si elle se situe entre 70 et 80 % ; sévère si elle est comprise entre 50 et 70 % ; très sévère si elle est inférieure à 50 %.
  • On a un syndrome obstructif discret si le volume expiatoire maximal en 1 seconde est supérieur à 80 % ; modéré s’il est entre 50 et 80 % ; sévère s’il est inférieur à 50 %.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en pneumologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins pneumologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en rendez-vous près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Quels sont les examens d'analyse et d'exploration de l'appareil respiratoire ?

Il existe différents examens d'EFR. La spirométrie, la pléthysmographie  et la gazométrie sont des examens non invasifs et indolores pour évaluer la fonction pulmonaire. 

Qui peut faire des EFR ?

Les explorations fonctionnelles respiratoires (EFR) peuvent être effectuées par un médecin spécialisé dans le domaine des maladies pulmonaires et respiratoires ou par un pneumologue. 

Où faire une exploration fonctionnelle respiratoire et quelle est sa durée ?

L'exploration fonctionnelle respiratoire peut être réalisée dans un cabinet médical ou à l'hôpital. La durée de la consultation est généralement d'environ une demi-heure. L'exploration fonctionnelle respiratoire consiste en l'administration d'un test respiratoire et en la mesure de la pression de l'air inspiré et expiré.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements