œdème pulmonaire

L’œdème du poumon est une accumulation de fluide dans les alvéoles pulmonaires. C'est une urgence médicale car il peut entraîner une insuffisance respiratoire et nécessiter une hospitalisation.

Trouver un spécialiste en pneumologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’œdème pulmonaire est une pathologie grave qui touche l’appareil respiratoire. Celle-ci est responsable de nombreuses hospitalisations et d’une mortalité importante, en particulier chez les personnes âgées. Quels qu’en soient les causes et les symptômes, l’œdème pulmonaire constitue une urgence médicale nécessitant une prise en charge adaptée et rapide.

Définition : qu’est-ce qu’un œdème du poumon ?

L’œdème du poumon, également appelé œdème pulmonaire, survient lorsque du plasma sanguin (la partie liquide du sang) traverse la paroi des capillaires pulmonaires vers les espaces interstitiels et les alvéoles.

En temps normal, le système circulatoire permet le passage de l’eau et des nutriments entre le sang et les tissus à travers les parois des capillaires. Ces échanges sont régulés par une pression hydrostatique, oncotique ou ionique. L’insuffisance cardiaque gauche engendre des problèmes de circulation. Le cœur perd ses capacités musculaires et ne peut plus assurer correctement les échanges nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Résultat : le sang s’accumule dans la circulation pulmonaire et la pression de remplissage du ventricule gauche augmente brutalement, ce qui entraîne l’œdème pulmonaire.

 

Bon à savoir : l’insuffisance cardiaque gauche entraîne un œdème pulmonaire alors que l’insuffisance cardiaque droite est associée à l’embolie pulmonaire.



L'œdème d'origine cardiaque, l'œdème pulmonaire lésionnel et l'œdème aigu du poumon (OAP)

 On distingue deux types d’œdèmes du poumon

  • l’œdème d’origine cardiaque (œdème pulmonaire cardiogénique), le plus fréquent, provoqué par une augmentation de la pression hydrostatique dans les capillaires pulmonaires ;
  • l’œdème pulmonaire lésionnel, qui est la conséquence d’une altération de la membrane alvéolo-pulmonaire. Il est dû à une lésion/agression de l’organisme. 

L’œdème aigu du poumon apparaît brutalement. Il peut également être chronique et s’installer dans le temps.

Quelles sont les causes de l'accumulation de liquide, et d'eau dans les poumons ?

En ce qui concerne l’œdème pulmonaire cardiogénique, il est le plus souvent lié à une insuffisance ventriculaire gauche. Celle-ci pouvant être provoquée par plusieurs troubles cardiovasculaires. Plusieurs causes sont possibles :

Concernant l’œdème lésionnel, celui-ci est lié à une lésion/agression de l’organisme directe ou indirecte comme :

  • une infection pulmonaire ;
  • une inhalation de fumées ;
  • un traumatisme thoracique ;
  • une pneumopathie étendue ;
  • une noyade ;
  • un sepsis ;
  • une pancréatite

Quels sont les symptômes d’un œdème du poumon ?

Chez les patients qui ont un œdème pulmonaire, on retrouve généralement les symptômes suivants :

  • une dyspnée extrême, c’est-à-dire une difficulté à respirer ;
  • une agitation,
  • une anxiété ;
  • une sensation d’étouffement ;
  • une toux produisant parfois une expectoration rosée (traces de sang) et mousseuse ;
  • un pouls rapide ;
  • une tension artérielle variable (trop faible ou trop élevée) ;
  • une pâleur ;
  • une cyanose qui est une coloration bleutée de la peau et des muqueuses provoquée par un manque d’oxygène dans le sang ;
  • une transpiration excessive ;
  • un wheezing important c’est-à-dire un asthme cardiaque;
  • de l’écume à la bouche dans certains cas. 

Dans les cas les plus graves, un œdème pulmonaire peut conduire à un état de détresse respiratoire, mettant en jeu le pronostic vital du patient. L’œdème du poumon constitue une urgence médicale.

Quel diagnostic pour un œdème du poumon ?

Le diagnostic de l’œdème du poumon repose d’abord sur l’évaluation des symptômes perçus, une dyspnée sévère et des râles crépitants pulmonaires sont généralement très évocateurs de l’affection.

œdème pulmonaire

D’autres examens complémentaires peuvent être nécessaires comme :

  • une radiographie du thorax qui met en évidence l’infiltration de plasma dans les alvéoles pulmonaires ;
  • un électrocardiogramme (ECG) qui peut révéler un accident ischémique cardiovasculaire ;
  • une oxymétrie pulsée qui permet de mesurer la saturation en oxygène dans le sang ;
  • une échocardiographie qui peut permettre de déterminer la cause déclenchante de l’œdème pulmonaire ;
  • un bilan sanguin dosant plusieurs marqueurs : peptide natriurétique sérique cérébral (BNP, brain natriuretic peptide) ou N-terminal pro-BNP (NT-pro-BNP). 

À noter que certaines pathologies chroniques telles que la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) peuvent provoquer des symptômes similaires et ressembler à l’œdème du poumon. La recherche des antécédents de BPCO est essentielle pour poser le diagnostic d’un œdème du poumon.

Quels sont les traitements de l’œdème pulmonaire ?

Le traitement de l’œdème pulmonaire repose sur une prise en charge médicale de la cause déclenchante et sur le traitement de l’œdème lui-même par des techniques d’assistance respiratoire pour maintenir les fonctions ventilatoires du patient. Une oxygénothérapie avec de l’oxygène à 100 % par masque est administrée aux urgences ou dès la prise en charge préhospitalière. Cette ventilation permet de diminuer la morbidité et la mortalité précoce de l’œdème pulmonaire. Chez les patients en détresse respiratoire aiguë, une ventilation assistée après intubation trachéale est nécessaire.

 

Seront également administrés au patient :

  • des diurétiques en intraveineuse pour évacuer le surplus de liquide ;
  • des nitrates par voie sublinguale puis intraveineuse ;
  • de la morphine pour soulager les douleurs, réduire l’anxiété et limiter l’effort respiratoire ;
  • des inotropes en intraveineuse afin de stimuler la fonction cardiaque de pompe. 

Une fois l’épisode aigu contrôlé par les médicaments et le patient stabilisé, un traitement à long terme de l’insuffisance cardiaque doit être mis en place.



Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en pneumologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les pneumologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements

Vos questions fréquemment posées :

Qu'est-ce qui provoque un œdème pulmonaire ?

L'œdème pulmonaire est souvent provoqué par une insuffisance ventriculaire gauche. il est lié à des problèmes cardiovasculaires.

Comment guérir d'un œdème pulmonaire ?

Le traitement de l'œdème pulmonaire consiste d'abord à maintenir les fonctions respiratoires du patient et ensuite à évacuer l'excès de fluide du corps. Cela peut être fait en utilisant des diurétiques pour augmenter l'élimination de l'eau par les reins. Les médicaments peuvent également être utilisés pour réduire la pression artérielle et soulager la congestion.

Comment vivre après un œdème pulmonaire ?

Un traitement à long terme de l’insuffisance cardiaque doit être mis en place une fois la phase aiguë de la maladie traitée.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements