Bronchite

La bronchite est une inflammation des bronches, c’est-à-dire des tubes qui transportent l’air jusqu’aux poumons. Elle est souvent causée par un virus, comme le rhume, mais peut aussi être provoquée par une bactérie; et elle peut être aiguë ou chronique. On vous explique les symptômes et traitements nécessaires.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La bronchite est une pathologie hivernale courante, qui se traduit par une inflammation des bronches. Dans 9 cas sur 10, la bronchite est d’origine virale, et elle guérit spontanément en dix jours environ chez les patients en bonne santé par ailleurs. Mais elle peut aussi donner lieu à des complications de type pneumonie. Découvrez quels sont les symptômes, les causes et les traitements curatifs ou préventifs de la bronchite.

Définition : qu’est-ce qu’une bronchite ?

Définition : qu’est-ce qu’une bronchite ?

Le terme bronchite désigne une inflammation des bronches et des bronchioles, autrement dit une irritation des voies chargées d’acheminer l’air jusqu’aux poumons. Cette infection respiratoire est la manifestation d’une contamination par un virus hivernal, qui peut affecter les enfants comme les adultes. Elle se traduit essentiellement par une toux gênante. Cette affection est très fréquente, et touche environ dix millions de personnes chaque année dans l’Hexagone.

Qu’est-ce que la bronchite aiguë ?

On désigne par bronchite aiguë une infection d’origine virale dans 90 % des cas, qui affecte la trachée et les voies respiratoires (bronches, bronchioles). Dans les 10 % de cas restants, c’est une bactérie qui en est la cause. Cette pathologie est généralement sans gravité et guérit sous une dizaine de jours, voire sous deux à trois semaines au maximum. Elle génère une toux sèche dans un premier temps, puis des expectorations dans un cas sur deux.

Qu’est-ce que la bronchite chronique ?

La bronchite chronique se réfère à une bronchite qui s’étend sur 3 mois consécutifs au minimum, et qui se répète ainsi depuis deux ans ou plus. Elle est souvent la conséquence de l’inhalation de substances toxiques (tabac, produits chimiques). Sans prise en charge médicale, elle peut évoluer vers une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), puis vers une insuffisance respiratoire chronique potentiellement fatale au patient. C’est traditionnellement le type de bronchite observé chez les fumeurs.

Quels sont les symptômes d’une bronchite ?

Le symptôme d’une bronchite aiguë est, au début, une toux sèche et irritante, accompagnée de douleurs thoraciques de type brûlure. Cette toux évolue dans un cas sur deux vers une toux grasse, avec des expectorations de couleur jaunâtre ou verdâtre. Il est à noter que ces expectorations ne sont pas le signe d’une surinfection bactérienne, mais font partie de l’évolution normale de la bronchite. Une fièvre modérée (38,5 degrés) peut compléter le tableau des symptômes, ainsi que de légers maux de tête. Dans le cas d’une bronchite chronique, les symptômes se prolongent sur deux ou trois mois, avec une toux grasse et des expectorations. En outre, des difficultés respiratoires apparaissent (dyspnée), tout d’abord à l’effort, puis de manière permanente, avec parfois un léger sifflement. Ces problèmes respiratoires sont dus à l’obstruction des bronches par le mucus.

bronchite

 

Quelles sont les causes d’une bronchite ?

Dans l’écrasante majorité des cas (90 %), l’origine d’une bronchite est virale, ce qui signifie par conséquent qu’elle ne se traite pas par des antibiotiques. Les principaux virus en cause sont le virus influenza, l’adénovirus, le virus respiratoire syncytial, le virus para-influenza ou encore le rhinovirus. Dans les 10 % de cas restants, l’origine de la bronchite est bactérienne.

Dans le cas d’une bronchite chronique, la cause majeure est le tabagisme, et plus précisément la fumée de cigarette (neuf cas de bronchite chronique sur dix). Mais la bronchite chronique peut aussi être allergique et résulter de l’exposition répétée à des substances toxiques dans le cadre professionnel ou personnel : produits chimiques, pesticides, métaux lourds, pollution… Enfin, certaines pathologies comme la mucoviscidose, l’asthme (bronchite asthmatiforme), ou des bronchiolites multiples pendant l’enfance peuvent provoquer une bronchite chronique.

Quels traitements pour soigner une bronchite ?

Le traitement d’une bronchite dépend de la nature de la bronchite (aiguë ou chronique, virale ou bactérienne). Il est nécessaire de consulter un médecin pour en soulager les symptômes :

  • bronchite aiguë : dans le cas d’une bronchite aiguë d’origine virale, du paracétamol pour soulager la fièvre et la douleur à la poitrine suffit. En effet, les antitussifs ne se justifient éventuellement que dans le cas d’une toux sèche irritante, mais en aucun cas face à une toux grasse avec expectorations. Les expectorations sont un moyen naturel de l’organisme pour se débarrasser des déchets, et ne doivent donc pas être empêchées. Le nettoyage du nez avec du sérum physiologique ou une solution saline est par ailleurs indispensable. On peut donc très souvent soigner la bronchite sans recours aux antibiotiques ;
  • bronchite chronique : le médecin va s’attacher à soigner la cause et les symptômes. Ainsi, si la bronchite chronique est la conséquence du tabagisme, il faut immédiatement arrêter de fumer ou de s’exposer au tabagisme passif. Le traitement médicamenteux de la bronchite consiste à traiter les expectorations avec des bronchodilatateurs, des corticoïdes, des antibiotiques si l’origine de la bronchite est bactérienne, et enfin une oxygénothérapie si nécessaire. Des séances de kinésithérapie respiratoire peuvent aussi être prescrites pour aider le patient en cas de dyspnée. 

Comment prévenir la bronchite ?

Il est possible de limiter les risques d’attraper une bronchite en adoptant une hygiène de vie adaptée. Quand il s’agit d’une bronchite d’origine virale, et donc très contagieuse (par la salive et les sécrétions nasales), il est conseillé de respecter les gestes barrières. Cela passe par le respect d’une certaine distance avec les autres, surtout s’ils sont fragilisés (pas d’embrassade ni de serrage de mains), le lavage fréquent des mains au cours de la journée, le recours à des mouchoirs à usage unique que l’on jette à la poubelle systématiquement, la protection de sa bouche par le coude en cas d’éternuement, l’aération des pièces du logement chaque jour et l’humidification de l’air des pièces. Et enfin, il convient d’éviter les lieux où il y a de la foule, et donc potentiellement une concentration de virus. En ce qui concerne les bronchites chroniques, pour en limiter les risques, il faut cesser de fumer si on est fumeur, se protéger de la fumée des autres sinon (tabagisme passif), et se protéger de son environnement s’il est toxique (substances chimiques, etc.).

Quelles sont les complications possibles d’une bronchite ?

La bronchite aiguë est une infection virale bénigne dans la très grande majorité des cas. Sa durée est d’une dizaine de jours, avec pour tout traitement du paracétamol. Toutefois, des complications peuvent apparaître si la bronchite est mal soignée, particulièrement chez les personnes âgées et les bébés, dont le système immunitaire est faible. La complication la plus légère correspond à des quintes de toux persistantes pendant plus de 3 semaines. Mais on peut aussi observer une surinfection de la bronchite. On note alors une forte fièvre, et l’infection ne se limite plus aux bronches et bronchioles seules, mais elle atteint le tissu pulmonaire. On est dans ce cas en présence d’une pneumonie. Or, la pneumonie est un motif de consultation médicale en urgence. Elle peut en effet engendrer une détresse respiratoire chez la personne, qui nécessite une assistance respiratoire en milieu hospitalier.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quelle est la durée d'une bronchite ?

La bronchite aiguë dure en général une dizaine de jours et la bronchite chronique quand à elle dure au minimum 3 mois.

Comment guérir d'une bronchite ?

La bronchite aigue virale est généralement bénigne et guérit spontanément en quelques jours, du paracétamol peut être prescrit pour soulager la fièvre et la douleur, ainsi que du sérum physiologique pour décongestionner ou une solution saline pour le nez, Dans le cas d'une bronchite chronique il est nécessaire d'établir la cause de la maladie et des antibiotiques peuvent être prescrits.

Qu'est-ce qui provoque la bronchite ?

La bronchite st souvent provoquée par un virus, comme le rhume ou la grippe, mais peut aussi être causée par une infection bactérienne.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements