Réduction mammaire

La réduction mammaire est une intervention chirurgicale destinée à diminuer le volume des seins. Elle peut être nécessaire pour corriger une asymétrie mammaire importante, pour soulager des douleurs dorsales ou pour retirer un excès de peau suite à une perte de poids importante.

Trouver un chirurgien esthétique à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La réduction mammaire peut se faire à tout âge, même s’il est recommandé d’attendre le développement complet de la poitrine. Elle a pour but de faciliter la vie des personnes souffrant d’hypertrophie mammaire ou pour des raisons esthétiques.

Définition : qu’est-ce qu’une réduction mammaire ?

La réduction mammaire ou diminution mammaire est une opération chirurgicale réparatrice des seins pour les personnes à forte poitrine ou sujettes à une hypertrophie mammaire, en vue de réduire leur volume pour raison de santé ou esthétique. Cette opération fait l’objet d’une prise en charge par la Sécurité sociale, uniquement pour la chirurgie réparatrice. A contrario, la chirurgie esthétique n’est pas comprise dans le remboursement.

Réduction mammaire

 

Pourquoi faire une réduction mammaire : gêne, douleurs, hypertrophie mammaire ?

Faire une réduction mammaire s’explique pour plusieurs raisons, comme le fait de ressentir :

  • une gêne pour effectuer une activité sportive, par exemple la course à pied, de l’équitation, etc. ;
  • mais aussi pour trouver des vêtements adaptés à sa morphologie ;
  • une douleur qui peut être physique. La patiente peut ressentir des douleurs dorsales ; au niveau du cou, de la nuque et des épaules ;
  • un mal-être : parfois, l’hypertrophie mammaire peut être disproportionnée par rapport à la morphologie de la patiente. Son regard sur son corps ou celui des autres peut s’avérer difficile à supporter au quotidien ;
  • l’esthétique : l’hypertrophie des seins peut être à l’origine d’un affaissement mammaire ou ptôse mammaire, et même d’une asymétrie de la poitrine. Cette intervention de réduction n’est pas remboursée par la Sécurité sociale quand le volume de la glande mammaire à retirer est inférieur à 300 g de chaque côté ;
  • après une grossesse : la réduction mammaire va apporter un aspect esthétique aux seins, comme remonter la poitrine, réduire la taille des aréoles et le volume des seins. L’allaitement est toujours possible après un délai d’attente d’environ 6 mois, le temps de cicatrisation des canaux galactophores et des tissus du sein. 

Comment se passe une opération de chirurgie de réduction mammaire : l'avant et l'après ?

La réduction mammaire se déroule selon plusieurs étapes :

  • la durée : l’opération peut être assez rapide comme elle peut prendre du temps. Elle dure moins de 4 heures selon la patiente à opérer (type d’hypertrophie, ptôse mammaire, l’asymétrie) dans le bloc opératoire avec le chirurgien plasticien ;
  • étapes : durant le temps de l’opération, le chirurgien va retirer l’excédent de glande mammaire, puis pratiquer un lifting, c’est-à-dire remodeler la peau des seins, la remonter, pour lui donner un meilleur aspect. Au cours de l’opération, il pourra réaliser, selon les cas, les techniques suivantes : une incision simple, une double incision ou une triple incision en fonction du volume de la poitrine ;la plastie mammaire se fait sous anesthésie générale afin d’endormir la patiente pendant une certaine durée et la préserver des sensations douloureuses pendant l’opération ;
  • hospitalisation : après l’intervention chirurgicale, la patiente devra attendre une à deux journées à l’hôpital avant de rejoindre son domicile. 

Quelles sont les contre-indications à une diminution mammaire ?

Pour que l’opération se passe normalement, il y a des précautions que la patiente devra respecter avant le passage au bloc opératoire : 

  • pas d’aspirine au moins 10 jours avant l’intervention chirurgicale afin d’éviter les saignements importants durant l’opération ;
  • ne pas consommer de tabac au moins 1 mois avant l’opération pour éviter la mortification d’une cellule, d’un de vos tissus organiques, et même le retard dans la cicatrisation ;
  • surpoids : pour obtenir de meilleurs résultats sur le plan esthétique et éviter certaines complications postopératoires, perdre du poids en cas de surpoids ou d’obésité est bénéfique pour cette opération ;
  • antécédents d’embolie pulmonaire : une embolie pulmonaire peut s’avérer fatale et conduire à un arrêt cardiaque en cas de complications sévères. Cependant, bien soigné, le risque de phlébite est restreint par le traitement anticoagulant. Vous devez analyser les risques et les bénéfices de cette opération avec le médecin chargé de votre dossier. 

Quelles sont les complications possibles d’une réduction mammaire ?

Une opération même simple n’est pas exempte de complications.

  • anesthésie : le risque anesthésique, bien que rare, existe, comme les nausées ou vomissements après le réveil ou même se réveiller pendant l’opération (cas exceptionnel). Durant votre rendez-vous avec votre médecin anesthésiste, ce dernier vous expliquera l’ensemble des risques encourus ;
  • accidents thromboemboliques : assez rares, ces accidents peuvent survenir après ce type d’intervention. Des gestes préventifs existent pour limiter le risque, comme le port de bas de contention anti-thrombose durant l’opération ou prendre un traitement anticoagulant ;
  • hématome : le risque d’hématome après un saignement postopératoire est possible. Parfois, une nouvelle intervention est nécessaire pour l’évacuer ;
  • cicatrices : chaque patiente réagira différemment des suites d’une telle intervention chirurgicale. Si, en pratique, la cicatrisation se passe plutôt bien, certaines cicatrices peuvent évoluer anormalement et nécessiter un traitement spécifique. 
  • Quels sont les résultats d’une réduction mammaire ? Les résultats sont définitifs, passé un délai de 12 mois. Mais il est tout à fait possible d’observer un changement au niveau des seins à la sortie du bloc et même 3 à 6 mois après l’opération. Durant toute cette période, les cicatrices vont évoluer, ce qui nécessite une observation particulière. La poitrine sera plus galbée, symétrique avec un effet harmonieux.

Quelles sont les suites opératoires après une réduction mammaire : cicatrice, convalescence ?

Comme toute opération chirurgicale, la réduction mammaire nécessite une durée de convalescence.

  • elle peut aussi entraîner des cicatrices. La patiente devra garder pendant quelques jours, environ une semaine, le pansement cousu sur ses aréoles. Après cette période d’attente, le chirurgien le retirera. Le JELONET ou pansement gras est réalisé chaque semaine jusqu’à cicatrisation ;
  • préparer le retour à la maison : prévoir un arrêt de travail ; privilégier des vêtements amples et des chaussures basses ; une aide à domicile si nécessaire pour les personnes ayant des enfants ; de l’eau à disposition. La patiente devra aussi porter un soutien-gorge de contention pendant quelques semaines pour un meilleur confort et soutien de la poitrine.

Une réduction mammaire peut s’avérer être un véritable soulagement pour les patientes souffrant d’hypertrophie mammaire, de situation handicapante au quotidien en raison du volume de la poitrine, mais aussi d’asymétrie des seins.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en chirurgie plastique et reconstructrice sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes chirurgiens plastiques et esthétiques au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Réduction mammaire combien de temps pour dégonfler ?

Le gonflement post-opératoire est habituel et fait partie du processus de guérison. Cela signifie que votre corps est en train de se remettre de l'intervention. Les gonflements peuvent être plus importants les trois premiers jours, puis diminuer progressivement au cours des deux à trois semaines suivantes.

Combien coute une réduction mammaire en France ?

Le prix d’une réduction mammaire en France est de 2 000 à 5 000 euros. Cette opération est prise en charge par la Sécurité sociale si elle est justifiée médicalement.

Combien de temps dure les douleurs d'une réduction mammaire ?

Les douleurs dû à la cicatrisation suite à une réduction mammaire sont la plupart du temps faibles; La patiente peut observer une certaine gêne pendant cette période ou une tension au niveau de sa poitrine.

Comment masser ses cicatrices après une réduction mammaire ?

Il faut masser ses cicatrices en mouvements de rotations et en mouvements verticaux, sur la totalité de la cicatrice et au niveau de l'incision.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements