Vaginoplastie

La vaginoplastie est une intervention chirurgicale visant à resserrer le vagin. Elle peut être nécessaire après une naissance par voie vaginale, la ménopause, une descente d'organes, ou encore pour réaliser une opération transgenre.

Trouver un chirurgien esthétique à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La vaginoplastie est une intervention chirurgicale qui vise à renforcer le plancher pelvien et à reconstruire le vagin, par suite d'un accouchement par voie basse, de la ménopause ou du vieillissement. On parle alors de lifting vaginal. Mais la vaginoplastie peut aussi être envisagée pour construire un vagin dans le cadre d'une opération transgenre.

Définition : qu'est-ce que la vaginoplastie ou opération du vagin ?

La vaginoplastie est une opération chirurgicale de l'intime : par cette intervention, le chirurgien reconstruit le vagin mis à mal par un accouchement, la fonte musculaire à la ménopause ou le vieillissement. Il s'agit d'un lifting vaginal ou encore colpopérinéorraphie postérieure, qui permet de rendre leur tonicité au périnée et au vagin. Dans le cadre d'un changement de sexe, la vaginoplastie va consister à modeler un vagin à un homme.

Examen gynécologique.

 

Pourquoi faire une vaginoplastie ?

Les muscles du périnée supportent le poids du corps et sont très éprouvés par les accouchements, la perte de masse musculaire à la ménopause, le surpoids, le vieillissement. Or le relâchement du plancher pelvien entraîne des conséquences sur la continence (capacité à retenir ses urines), de même que sur le plaisir sexuel de la femme lors de la pénétration (plaisir procuré par la contraction du périnée) :

  • après un accouchement par voie basse, il y a un relâchement du vagin et ce, d'autant plus si le bébé était d'un poids élevé, s'il y a eu une épisiotomie ou le recours aux forceps ;
  • à la ménopause, l'arrêt de la sécrétion hormonale chez la femme entraîne un affaiblissement musculaire, dont un relâchement du plancher pelvien. D'où l'apparition de fuites urinaires et d'un moindre plaisir sexuel ;
  • par suite d'une descente d'organes rencontrée chez les personnes âgées surtout, ou par suite d'un accouchement par voie basse. On parle de prolapsus génital : il y a alors glissement dans le vagin d'organes pelviens (vessie, rectum, utérus) ;
  • lors d'une vaginoplastie transsexuelle ou d'une vaginoplastie transgenre, une construction du vagin est nécessaire. 

Comment se préparer à une vaginoplastie ?

Il y a quelques précautions à prendre avant une vaginoplastie : cesser de fumer au moins deux mois auparavant, acheter des bas de contention à porter après l'intervention contre les risques de phlébite, cesser tout traitement contraceptif ou hormonal, être à jeun (boisson et nourriture) depuis 6 heures au minimum et enfin, ne pas prendre d'aspirine dans les 10 jours précédents.

Quelles sont les contre-indications à une vaginoplastie ?

Les contre-indications d'une vaginoplastie sont celles relatives à toute opération, à savoir : l'arrêt de tout traitement contraceptif oral en raison des risques de phlébite accrus qu'il induit, l'absence de projet de maternité dans les six mois qui suivent la vaginoplastie, des antécédents d'embolie pulmonaire ou de phlébite, et enfin, l'arrêt du tabagisme deux mois en amont de l'intervention et autant après, car ce dernier retarde la cicatrisation.

Comment se déroule un lifting vaginal une vaginoplastie transgenre ?

La vaginoplastie se déroule en plusieurs étapes. Tout d'abord, une visite préopératoire avec le chirurgien de même que l'anesthésiste pour être informé des bénéfices/risques de l'intervention et préparer la personne à l'anesthésie générale :

  • dans le cadre d'un lifting du vagin, l'intervention commence par un resserrement des muscles du périnée, situés entre le vagin et l'anus. Puis une plastie vaginale est réalisée, c'est-à-dire que le chirurgien resserre l'entrée du vagin en bas. Enfin, un lifting vaginal est effectué par injection au niveau des parois de la muqueuse vaginale et des grandes lèvres de graisses prélevées ailleurs sur la patiente. Cette intervention sous anesthésie générale dure 1 h à 1 h 30 ;
  • dans le cadre d'une vaginoplastie transgenre, l'intervention commence par une ablation des testicules et du corps caverneux de la verge, tout en conservant la prostate. La peau du pénis est utilisée pour créer le vagin, tandis que le gland sert à la confection d'un clitoris. Cette intervention demande 4 à 6 h. 

La vaginoplastie avant-après : quels résultats ?

Les résultats attendus d'une vaginoplastie se situent à plusieurs niveaux. Avec une vaginoplastie, la tonicité du plancher pelvien est restaurée. Ainsi, la personne retrouve une capacité normale à contenir ses urines (cessation des fuites urinaires) et ne risque plus de descente d'organes. Par ailleurs, une partie du plaisir lors de la pénétration sexuelle procède de la contraction du périnée, contraction redevenue forte grâce à l'intervention : la vaginoplastie permet donc de retrouver un bon épanouissement sexuel. Dans le cadre d'une vaginoplastie avec création d'un vagin, elle permet à la personne transgenre ou désireuse de changer de sexe, de transformer ses organes génitaux masculins en organes ayant l'apparence et la forme d'organes génitaux féminins.

Quelles sont les suites opératoires d'un lifting vaginal ou d'une vaginoplastie par aïdoïopoïèse ?

Par suite d'une vaginoplastie de lifting vaginal, la personne ressent peu de douleurs, douleurs calmées aisément par des antalgiques. Elle peut quitter l'hôpital après 24 heures et reprendre son activité professionnelle une semaine après et sa vie sexuelle un mois après. Dans le cas d'une vaginoplastie pour aïdoïopoïèse, les suites opératoires sont plus lourdes : une hospitalisation d'une dizaine de jours est requise, de même que le port d'une sonde fécale et d'un cathéter urinaire dans les premiers temps. Et l'arrêt de travail est de 1,5 à 2 mois.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en chirurgie plastique esthétique et reconstructrice au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les chirurgiens esthétiques au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment peut-on faire l'amour avec une vaginoplastie ?

Il est en général possible de retrouver des rapports sexuels 1 mois après une vaginoplastie de lifting vaginal.

Qui pratique la vaginoplastie ou la transformation génitale homme femme ?

La vaginoplastie est pratiquée par des chirurgiens urologues, des chirurgiens généraux et des chirurgiens esthétiques.

Comment rajeunir son vagin ?

Le vagin se rajeunit naturellement tous les 3 à 4 ans, cependant, certaines femmes peuvent souhaiter un rajeunissement plus rapide de leur vagin en ayant recours à la vaginoplastie.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements