Utérus rétroversé

L'utérus rétroversé est une variante anatomique chez certaines femmes où l'utérus est incliné vers l'arrière au lieu d'être dirigé vers l'avant.

Trouver un spécialiste en Gynécologie Obstétrique à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Avoir un utérus rétroversé caractérise une position de l’utérus moins fréquente que la normale. Présenter un utérus rétroversé n’entraîne pas forcément de conséquences ni de complications. Il peut être traité si il provoque des douleurs lors des rapports, des règles, ou des fuites urinaires.

Définition : qu’est-ce qu’un utérus rétroversé, antéversé, antéfléchi et inversé ?

La position de l’utérus varie d’une femme à l’autre. Dans la majorité des cas, l'utérus se trouve à l’horizontale dans la cavité pelvienne entre la vessie et le rectum. L’extrémité opposée au col de l’utérus pointe vers le ventre. Un utérus rétroversé occupe une position différente. Il est basculé vers l’arrière, plus près de la colonne vertébrale. En cas d’utérus rétroversé, le vagin se trouve dans le prolongement du col. Cette position spécifique de l’utérus est une variante anatomique normale, et en rien pathologique.

Utérus rétroversé : un soignant présente une maquette d'appareil génital féminin et une image d'échographie.

 

L’utérus peut aussi être antéversé ou antéfléchi. Cela signifie qu’il est en position antéversée, c’est-à-dire légèrement plus en avant que la moyenne.

Il ne faut pas confondre utérus inversé et rétroversé. L'inversion utérine est une complication grave très rare survenant lors de l'accouchement. À ce moment-là, l'utérus se retourne partiellement ou entièrement, ce qui peut provoquer une hémorragie sévère.

Quelles sont les causes d’un utérus rétroversé ?

L’utérus rétroversé a souvent une origine congénitale. Il ne s'agit néanmoins pas d'une caractéristique héréditaire. Il n’a pas de cause pathologique. Chez certaines femmes, l’utérus prendra une position rétroversée plus tard dans la vie. Cela peut être dû aux raisons suivantes :

  • La présence de tissus cicatriciels ou d’adhérences. Des cicatrices peuvent survenir après une intervention chirurgicale dans la zone pelvienne. Un accouchement par césarienne en favorise l’apparition. La maladie inflammatoire pelvienne ou des infections aussi. Par conséquent, les tissus cicatriciels provoquent des adhérences qui tirent l’utérus en arrière.
  • L’apparition de fibromes utérins. Il s’agit d’excroissances bénignes (non cancéreuses) de l'utérus qui surviennent principalement entre la puberté et la ménopause.
  • L’endométriose. Cette maladie provoque la formation de tissus similaires à ceux de la muqueuse utérine ailleurs dans le corps. S’ils se fixent à certains organes du bassin, ils provoquent une rétroversion de l’utérus.
  • L’accouchement. Après l’expulsion du bébé, le relâchement et la faiblesse des muscles et des ligaments du plancher pelvien peuvent faire basculer l’utérus vers l'arrière.
  • La ménopause. L’absence de production d’œstrogène affaiblit les muscles et ligaments pelviens. Moins bien maintenu, l’utérus peut prendre une position rétroversée.

Quels sont les symptômes d’un utérus rétroversé ?

Dans la majorité des cas, les femmes ayant un utérus rétroversé ne ressentent aucun symptôme lié à cette variante anatomique. Certaines femmes éprouvent néanmoins des symptômes, dont les plus courants sont les suivants :

  • Des douleurs plus fortes pendant les menstruations.
  • Des douleurs lors des rapports sexuels. Ces dyspareunies sont aggravées par certaines positions sexuelles.
  • Des difficultés à mettre ou enlever des tampons hygiéniques ou des coupes menstruelles pendant les règles.
  • Des troubles urinaires, avec une prédisposition aux infections des voies urinaires ou de l'incontinence urinaire.

Quel diagnostic pour un utérus rétroversé ?

La plupart des femmes ignorent qu’elles ont un utérus rétroversé jusqu’à ce qu’un médecin effectue un examen pelvien. Pendant cette auscultation gynécologique, le médecin insère dans le vagin un instrument appelé "spéculum". Cela permet de tenir le vagin ouvert le temps qu’il puisse examiner les organes internes. Il introduit des doigts gantés pour palper l’utérus et les ovaires. Cela lui suffit en général pour déterminer dans quel sens il s'incline. Il peut procéder à une échographie transvaginale pour confirmer la position d’un utérus rétroversé et écarter des fibromes utérins ou de l'endométriose.

Comment soigner un utérus rétroversé : quels sont les traitements ?

Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de mettre en place un traitement pour un utérus rétroversé. Le gynécologue peut éventuellement donner des traitements pour soulager les symptômes. Les maladies qui ont pu provoquer l’utérus rétroversé, comme l'endométriose ou les adhérences, doivent bénéficier d’une prise en charge.

Quelles sont les complications possibles en cas d’utérus rétroversé ?

La position de l’utérus n’entraîne pas de complications sur la santé. Le syndrome de l’intestin irritable ou la constipation chronique ne semblent pas favorisés par l’utérus rétroversé. Les douleurs intestinales n'ont pas de rapport avec l'utérus rétroversé non plus.

Très rarement, un utérus rétroversé peut se retrouver coincé dans la cavité abdominale pendant le 2e trimestre de grossesse. Cela s’explique par le fait que l’utérus ne passe pas en position antéversée. Dans ces cas-là, la femme fait une fausse couche.

Avoir un utérus rétroversé n'augmente pas le risque de descente d'organes (prolapsus utérin).

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gynécologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens gynécologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

FAQ

Quelles sont les conséquences d’un utérus rétroversé lors d'une grossesse ?

Pendant la grossesse, chez les femmes ayant un utérus rétroversé, sa position change dans le ventre. Entre la 10e et 12e semaine de grossesse, l’utérus bascule vers l’avant. Avoir un utérus rétroversé n’a pas de conséquence sur la grossesse ni sur le travail ou l’accouchement.

Une rétroversion utérine entraîne-t-elle des problèmes de fertilité ?

L’utérus rétroversé n’entraîne pas de troubles de la fertilité. Les femmes qui présentent un utérus dans cette position n’ont pas davantage de difficulté à tomber enceintes. Si c’est le cas, dans la plupart des cas, l’infertilité a une autre cause que l’utérus rétroversé. Ainsi, certaines maladies, lorsqu’elles sont associées à un utérus rétroversé, compliquent la conception d’un enfant. Ainsi, utérus rétroversé et endométriosefibromes utérins ou maladie inflammatoire pelvienne augmentent le risque d’infertilité.

Pourquoi l'utérus d'une femme est-il rétroversé ?

L'utérus rétroversé est généralement congénital et non héréditaire. Il peut survenir plus tard dans la vie d'une femme en raison de tissus cicatriciels, de fibromes, d'endométriose, d'accouchements ou de la ménopause.

Image

1er

acteur de la santé privée en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

34 000

naissances par an

Image

4,9 million

patients traités par an

Image

7 500

praticiens

Image

212

établissements et centres