Acouphènes

L’acouphène est une perception auditive faisant entendre un son sans qu’il y ait de source sonore extérieure identifiable. Les acouphènes peuvent être perçus de façon continue ou intermittente, être monaural ou bilatéral, et peuvent avoir différentes qualités sonores (sifflement, bourdonnement, grondement, etc.). Les acouphènes sont fréquents : on estime qu’ils touchent entre 5 et 10% de la population.

Trouver un spécialiste ORL à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

En France, plus de 8 millions de personnes souffrent d’acouphènes, qui sont des bruits parasites dans l’oreille. Si avoir des acouphènes de temps en temps, et notamment dans une ambiance silencieuse, n’a rien d’anormal, la répétition de cette perception doit vous inciter à consulter.  

Définition : qu’est-ce qu’un acouphène aux oreilles ?

Un acouphène est un bruit entendu sans qu’il soit émis par une source extérieure. Il est lié à un choc acoustique, une maladie, ou simplement au vieillissement de l’oreille interne. Les acouphènes sont considérés en médecine comme des symptômes, et non comme une pathologie. On distingue deux types d’acouphènes.  

Les acouphènes objectifs

Les acouphènes objectifs sont rares, et représentent 5 % des cas. Ils correspondent au bruit d’un organe du corps entendu par le patient. Ce bruit peut aussi être entendu par une personne extérieure. Par exemple, le bruit du sang circulant dans un vaisseau sanguin. La cause de ces acouphènes doit être recherchée. 

Les acouphènes subjectifs

Les acouphènes subjectifs concernent plus de 9 cas sur 10. Ils correspondent à des bruits qui sont uniquement perçus par le patient. Ils sont déclenchés par une maladie de l’oreille. 

Acouphènes

 

Quels sont les causes et facteurs de risque d’un acouphène ?

Origine des acouphènes objectifs : maladies vasculaires

Les acouphènes objectifs sont rares, et sont souvent induits par des maladies vasculaires :

  • Une anomalie d’une artère située dans le cou ou la tête ;
  • Une hypertension artérielle, les acouphènes sont alors pulsatiles et suivent les battements du cœur ;
  • Une tumeur ;
  • Un dysfonctionnement de la trompe d’Eustache, lorsque l’air ne s’infiltre pas suffisamment dans l’aire auditive.  

Afin de proposer le traitement le plus adapté, il est nécessaire de diagnostiquer la maladie responsable de ces acouphènes.

Origine des acouphènes subjectifs : musique, traumatismes sonores, maladies

Ils apparaissent souvent à la suite :

  • de traumatismes sonores répétés (musique forte, exposition aux bruits…) ;
  • d’une baisse de l’audition liée au vieillissement de l’oreille, appelée la presbyacousie.  

Ils peuvent aussi être le symptôme d’une maladie du système auditif :

  • un bouchon de cérumen avec une baisse de l’acuité auditive ;
  • une otite ;
  • la maladie de Menière ;
  • une atteinte du nerf auditif ou de l’oreille interne, suite à la prise de médicaments ototoxiques, par exemple.  

Quels sont les symptômes d’un acouphène ?

Le son perçu diffère d’une personne à l’autre et peut être : un bourdonnement, un grincement, un chuintement, un sifflement…   Le bruit est permanent ou occasionnel.  

Est-ce qu’un acouphène est dangereux ?

S’il fait suite à un traumatisme sonore, il peut être transitoire et disparaître après quelques jours. Dans de rares cas, il peut être la conséquence d’une tumeur du nerf auditif. Le patient victime d’acouphènes doit alors subir une intervention chirurgicale. Ce cas reste exceptionnel, mais il ne doit pas être écarté lors de la consultation ORL.

Malgré tout, souffrir d’acouphènes peut être difficile à vivre. Ils peuvent générer de l’anxiété et du stress, en plus de la gêne auditive quotidienne. 

Quelle est la durée d’un acouphène ?

Certains acouphènes peuvent s’installer quelques mois, voire rester à vie, alors que d’autres disparaissent rapidement. On distingue 3 types d’acouphènes selon leur durée : 

  • les acouphènes aigus, présents en moyenne 3 mois ;
  • les acouphènes subaigus qui durent de 3 à 12 mois ;
  • les acouphènes chroniques lorsque la durée dépasse un an.  

Comment diagnostiquer un acouphène : quel spécialiste consulter ?

Afin de diagnostiquer un acouphène, il est nécessaire de consulter un médecin et notamment un ORL (oto-rhino-laryngologiste). Celui-ci évalue les répercussions des acouphènes sur la vie quotidienne, en utilisant un questionnaire ou des échelles visuelles de gêne ressentie. Il effectue aussi un examen clinique complet des oreilles, du nez et de la gorge. Une mesure de l’audition grâce à un audiogramme permet de rechercher une perte auditive.

Des examens complémentaires sont réalisés dans certaines situations :

  • une acouphénométrie qui aide à caractériser le type d’acouphènes ;
  • un scanner ;
  • une IRM ;
  • un échodoppler des vaisseaux pour dépister certaines maladies.  

Comment soigner des acouphènes : traitements, bruits blancs ?

Le traitement de l’acouphène passe par le traitement de son origine. Par exemple, en cas d’acouphènes dus à une otite, celle-ci est traitée. Les acouphènes disparaissent ou sont au moins diminués.

Si une perte d’audition est identifiée, une aide auditive permet de mieux tolérer les acouphènes. Si aucune maladie expliquant la présence des acouphènes n’est diagnostiquée, il est possible d’avoir recours à des traitements spécifiques tels que les bruits blancs.  

Quelles sont les conséquences d’un acouphène : gêne, stress ?

Les acouphènes ont des conséquences variables. Il peut aussi bien s’agir d’une simple gêne temporaire ou occasionnelle, ou constituer des bruits permanents et incommodants pour le patient. La qualité de vie peut être perturbée avec plusieurs répercussions possibles : des insomnies, des difficultés de concentration, de l’anxiété, voire une dépression.  

La gêne ressentie diminue en général avec le temps, car les personnes s’y habituent. C’est ce qu’on appelle le processus d’habituation.

Il est important de comprendre l’origine des acouphènes lorsqu’on en souffre, pour dépister d’éventuelles pathologies et permettre ainsi une diminution du phénomène. Un examen clinique et des examens complémentaires aident à leur prise en charge. Si vous en souffrez, parlez-en avec votre médecin.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste ORL au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens ORL au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment faire cesser les acouphènes ?

Les acouphènes peuvent être très gênants voire handicapants au quotidien. Le traitement des acouphènes dépend de la cause. Par exemple, en cas d'otite il faudra traiter la pathologie; en revanche si une perte d’audition est identifiée, une aide auditive sera préconisée.

Quelle est la cause de l'acouphène ?

L'acouphène est une sensation d'écoulement d'eau ou de sifflement dans l'oreille, due à une altération de l'audition. Les causes de l'acouphène sont multiples, mais la plupart du temps, elle est liée à une perte auditive.

Est-ce grave d'avoir des acouphène ?

Les acouphènes sont généralement bénins et ne représentent pas un danger pour la santé. Cependant, ils peuvent être très gênants au quotidien et entraîner une perte de qualité de vie importante. Si les acouphènes sont associés à d’autres symptômes, ils peuvent être le signe d’une maladie plus grave et nécessiter une prise en charge médicale.

Pathologies associées à l'oto-rhino-laryngologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements