Anosmie

L'anosmie, ou la perte de l'odorat, est un symptôme fréquent qui peut survenir en raison de plusieurs facteurs. Bien que l'anosmie ne soit pas souvent considérée comme une affection grave, elle peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes. Dans cet article, Elsan vous expose les causes, symptômes et traitements de cette pathologie.

Trouver un spécialiste ORL à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Les troubles de l’odorat peuvent être innés ou acquis. Une personne souffrant d’anosmie peut aussi perdre le goût, atteinte connue sous l’appellation d'agueusie. Mais l’anosmie ne provoque pas directement la perte de goût. Il existe plusieurs causes à l’anosmie, et des traitements médicamenteux selon les cas.

Définition : qu’est-ce que l’anosmie partielle ou totale ?

L’anosmie signifie la perte totale de l’odorat, qui peut être temporaire ou permanente. En cas de perte partielle de l’odorat, il s’agit de l’hyposmie. L’anosmie peut être présente dès la naissance, ou liée à une inflammation au niveau des fentes olfactives, par exemple en raison d’une infection virale (rhume, Covid...). En effet, c’est par le nerf olfactif que sont véhiculées les odeurs : bonne, mauvaise odeur. Ce nerf de l’olfaction a donc une importance pour déterminer les arômes, parfums, odeurs…

Anosmie : une femme renifle un citron.

 

Quelles sont les causes de l’anosmie ?

Les causes de l’anosmie sont multiples :

  • L’altération du nerf olfactif (nerf olfactif sectionné) ou de la muqueuse olfactive suite à un traumatisme crânien. 
  • Le nez bouché
  • Une maladie neurodégénérative.
  • Une maladie systémique.
  • Une polypose nasale ou une polypose naso-sinusienne (PNS). La présence des polypes et leur encombrement empêchent les molécules odorantes d'atteindre la fente olfactive. 
  • Une exposition chimique professionnelle... 

En somme, l’obstruction nasale peut avoir plusieurs causes : rhinite allergique, polypes nasaux, sinusite chronique, tumeur, destruction des voies centrales, coronavirus (Covid-19), infection, certains médicaments comme des amphétamines, des œstrogènes, l’énalapril…

La perte d'odorat (anosmie) et le Covid

Le SARS-CoV-2 infecte les neurones sensoriels et est à l’origine d’inflammation persistante au niveau de l’épithélium (sa destruction n’est pas confirmée par le mécanisme de l’anosmie), ainsi que du système nerveux olfactif. Les personnes ayant le Covid peuvent aussi souffrir d’anosmie, qui est assez fréquente dans les cas bénins de Covid-19. Les odeurs ne sont plus perçues, car le nerf olfactif est endommagé.

Bon à savoir : il est possible de stimuler son odorat à l’aide d’huiles essentielles, d’arômes dans les plats, de parfums comme le clou de girofle, la menthe, la fleur d’oranger, l’origan, l’ail... L’objectif est de regagner peu à peu les capacités olfactives perdues.

Comment diagnostiquer ce trouble de l'odorat ?

Le médecin, pour l’évaluation de la perte de l’odorat, peut d’abord poser quelques questions au patient. Notamment sur ses symptômes, ses antécédents médicaux. Puis il réalise un test d’anosmie pour déterminer le niveau de gravité de la perte d’odorat. En fonction de la cause, un examen clinique seul peut suffire, par exemple pour les polypes nasaux ; ou il est accompagné d’une biopsie, c’est le cas pour la rhinite atrophique. En cas de trouble de l’olfaction, une IRM cérébrale des bulbes olfactifs peut aussi être réalisée. Elle permet d’analyser le contenu nasosinusien, le parenchyme cérébral, et d’identifier les tractus olfactifs. Dans certains cas, l’IRM cérébrale peut être accompagnée d’une ponction lombaire, par exemple si le patient souffre de maladies neurodégénératives comme une sclérose en plaques. Un scanner de la tête, y compris les sinus peut aussi être réalisé. Dans certaines situations, comme c’est le cas pour le Covid, des tests viraux sont utilisés.

Quels sont les symptômes de l’anosmie ?

Il peut y avoir des signes avant-coureurs, par exemple, si le patient souffre d’un traumatisme crânio-cérébral récent ; des symptômes neurologiques avec trouble de la vision, du goût, de l’odorat, entre autres.

En cas d'anosmie, le symptôme principal, c’est l’absence d’odorat. La personne ne peut pas discerner les parfums, les arômes, l’odeur des aliments en général.

Quelle est la durée de l’anosmie ?

La durée varie en fonction de la cause. En effet, pour une personne atteinte de Covid-19, l’anosmie peut durer de quelques jours à quelques mois. Elle est dite temporaire. Et l’odorat, une fois retrouvé, peut ne pas l’être en intégralité. Chez d’autres patients, l’anosmie peut être permanente. C’est le cas chez les anosmiques congénitaux. Si le patient souffre d’une maladie chronique, l’anosmie peut durer des années.

Bon à savoir : il ne faut pas confondre l’anosmie avec la cacosmie ou perception d’une mauvaise odeur en permanence. Idem pour la parosmie ou déformation des odeurs.

Quels sont les traitements de l’anosmie : faut-il avoir recours à des médicaments, à une opération ?

Il n’y a pas de traitement à proprement parler pour l’anosmie. En effet, la prise en charge des personnes souffrant d’anosmie dépend de la cause. Par exemple, faire des inhalations de vapeur, pour les personnes ayant des sinus irrités. Il peut aussi s’agir d’un traitement médicamenteux, par exemple si le patient souffre d’inflammation des voies respiratoires ; ou d’antibiotiques en cas d'infection des sinus. En cas de tumeur, une opération chirurgicale ou un traitement par radiothérapie peuvent être réalisés. Certains patients sont suivis par un psychothérapeute, car l’anosmie peut avoir des répercussions sur leur mode de vie. Si l’atteinte des voies respiratoires persiste malgré les traitements médicaux ou le recours à la chirurgie, on peut envisager une cure thermale.

La perte de l’odorat peut avoir des conséquences au quotidien. Elle peut entraîner des sensations de mal-être, des troubles alimentaires et être handicapante. En effet, le patient est dans l’impossibilité de détecter les mauvaises odeurs, les signaux d’alerte de sécurité comme la fumée, les fuites de gaz, l’altération des aliments... S’il est possible de retrouver l’odorat, dans certains cas, l’anosmie peut être irréversible.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste ORL au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens ORL au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment guérir de l'anosmie ?

Le traitement de l'anosmie dépend de sa cause et peut inclure des inhalations de vapeur, des médicaments ou une intervention chirurgicale. Les patients peuvent également être suivis par un psychothérapeute, et une cure thermale peut être envisagée si les traitements échouent.

Quel virus fait perdre l'odorat ?

Le principal virus responsable de la perte de l'odorat est le SARS-CoV-2, qui est responsable de la maladie COVID-19. Cependant, d'autres virus peuvent également causer une perte de l'odorat, notamment le rhinovirus, le virus de la grippe et le virus respiratoire syncytial.

Quelles maladies provoquent l'anosmie ?

Les causes de l'anosmie sont variées : altération du nerf olfactif, maladies neurodégénératives ou systémiques, obstruction nasale causée par des polypes nasaux, exposition chimique professionnelle, ou encore des infections telles que la COVID-19.

Combien de temps dure la perte de goût avec le covid ?

La récupération de la perception des saveurs après une perte de goût causée par le covid-19 peut varier en durée selon les individus. Certaines personnes peuvent récupérer le goût rapidement, en quelques jours ou semaines, tandis que d'autres peuvent prendre plusieurs mois.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements