Maladie de Ménière

La maladie de Ménière est une affection de l’oreille interne qui se caractérise par des crises vertigineuses aiguës, des bourdonnements de l'oreille et une perte de l’acuité auditive. Elle peut aussi être associée à des nausées et à des vomissements. Les causes de la maladie de Ménière sont encore inconnues, mais elle pourrait être causée par une réaction allergique, une maladie auto-immune ou encore une infection.

Trouver un spécialiste ORL à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La maladie de Ménière est une pathologie assez fréquente associant le plus souvent des vertiges, des bourdonnements d’oreilles et une baisse de l’audition. La maladie est liée à un déséquilibre liquidien au niveau de l’oreille interne. La maladie de Ménière évolue par crises qui peuvent parfois être très invalidantes.

Définition : qu’est-ce que la maladie de Ménière ou syndrome de Ménière ?

La maladie de Ménière tient son nom de Prosper Ménière, qui fut le premier à décrire cette affection au XIXe siècle. Il s’agit d’une affection chronique se caractérisant par des pertes d’équilibres passagères associées à des manifestations auditives, comme des acouphènes ou une perte d’audition. La maladie de Ménière est une maladie qui se manifeste par poussées. Actuellement, les causes de cette pathologie ne sont pas encore vraiment connues. La maladie de Ménière touche préférentiellement les personnes entre 20 et 50 ans. Les femmes sont un peu plus touchées que les hommes par cette maladie.

Quelles sont les causes de la maladie de Ménière et de cette pression dans l'oreille interne ?

Actuellement, les causes exactes de la maladie de Ménière ne sont pas encore connues. La maladie de Ménière est due à une quantité excessive de liquide au niveau de l’oreille interne. Habituellement, la quantité de ce liquide, appelé liquide endolymphatique, est constante, et la formation et la réabsorption de ce liquide permettent d’obtenir un équilibre. Dans la maladie de Ménière, cet équilibre est rompu, et l’excès d’endolymphe génère une trop forte pression au niveau de l’oreille interne. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer ce déséquilibre, celui-ci pourrait être dû à une réaction allergique, une infection ou une maladie auto-immune. Il semble également que la maladie de Ménière possède une composante génétique.

Quels sont les symptômes de la maladie de Ménière : vertiges, malaise, surdité ?

La maladie de Ménière se manifeste par des crises qui peuvent durer de 6 heures à 24 heures. Ces crises sont caractérisées par des vertiges, des pertes d’équilibre, des sensations d’étourdissements ou des sensations de tête qui tourne. Elles peuvent être accompagnées d’autres signes, comme des maux de tête, des acouphènes, une sensation d’oreille bouchée. Les crises sévères peuvent être accompagnées de nausées et de vomissements. Parfois, une baisse d’audition peut également faire partie des symptômes. Généralement, ces signes s’estompent plus ou moins rapidement après la crise : l’audition revient à la normale assez rapidement dans la majorité des cas, mais les acouphènes peuvent persister quelque temps, de même que le mal de tête. Les symptômes sont très variables d’un individu à l’autre.

Quel diagnostic réaliser pour la maladie de Ménière ?

Le diagnostic de la maladie de Ménière est parfois difficile à poser, en effet, les trois symptômes caractéristiques, comme des vertiges associés à des acouphènes et une perte d’audition, ne sont pas toujours présents en même temps.

Le diagnostic repose sur plusieurs examens afin d’écarter toute autre pathologie. Un bilan auditif, un examen vidéonystagmographique (examen permettant d’évaluer la fonction vestibulaire et donc l’équilibre), ainsi que des examens d’imagerie médicale comme l’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) sont souvent très utiles pour diagnostiquer la maladie.

Quels traitements pour ce trouble de l'oreille interne ?

Afin de soulager les crises et les vertiges, des médicaments antivertigineux, comme l’acétylleucine ou la betahistine et l’antihistaminique méclozine, peuvent être prescrits. Des médicaments dits antiémétiques (anti-vomissements) peuvent être associés. Des médicaments de type anxiolytiques, comme le lorazépam, peuvent également être utilisés pour leur action sur le système vestibulaire. Des diurétiques peuvent être prescrits afin de faire diminuer la quantité de liquide ainsi que des corticoïdes.

Une rééducation vestibulaire peut être proposée par un kinésithérapeute spécialement formé, notamment si les crises persistent malgré le traitement médicamenteux.

 

Parfois, une intervention chirurgicale peut permettre de diminuer la quantité de liquide dans l’oreille interne (en plaçant par exemple des drains dans l’oreille pour diminuer le volume de liquide dans l’oreille interne, en décompressant le sac endolymphatique, ou encore en détruisant complètement l’oreille interne). Le caractère imprévisible des crises de la maladie de Ménière peut engendrer un stress important (peur de tomber…), un suivi psychologique est donc également important.

Comment prévenir la maladie de Ménière ?

La maladie de Ménière ne peut être prévenue, néanmoins faire attention à son mode de vie peut permettre d’espacer les crises de la maladie.

Il faut avant tout soigner son hygiène de vie en évitant de consommer trop d’excitants, comme le café, mais aussi l’alcool et les boissons de type soda. Il faut également privilégier une alimentation saine et variée et pas trop salée (afin d’éviter une rétention d’eau) et pratiquer une activité physique douce et régulière. Le stress doit également être évité, en pratiquant par exemple des exercices de sophrologie ou de yoga ou en prenant soin de soi. Afin de ne pas exacerber les acouphènes ou la perte auditive, il est nécessaire de protéger son audition en évitant les endroits très bruyants ou en protégeant ses oreilles avec des bouchons d’oreille.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en otho-rhino-laryngologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins ORL au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce que la maladie de Ménière est grave ?

La maladie de Ménière est une affection de l’oreille interne qui peut provoquer des crises vertigineuses, des bourdonnements d’oreille et une perte auditive. Elle peut être invalidante, mais elle ne met généralement pas la vie en danger.

Comment se soigner de la maladie de Ménière ?

Il est possible de guérir de la maladie de Ménière en prenant des traitement médicamenteux antivermineux, antiémétiques, anxiolytiques, ou encore des diurétiques. Des séances de kinésithérapie peuvent aussi être recommandées ou encore de la chirurgie selon le cas patient.

Quels sont les symptômes de la maladie de Ménière?

La maladie de Ménière est une affection de l’oreille interne qui se caractérise par des crises vertigineuses aiguës, des bourdonnements d’oreille et une perte auditive. Les symptômes varient en fonction de la gravité de la maladie et peuvent être accompagnés de nausées, de vomissements et de maux de tête.

Quel traitement naturel pour la maladie de Ménière ?

Il est possible d'avoir recours à de l'aromathérapie, à de la phytothérapie, à de l'acuponcture, ou encore à de l'homéopathie pour soulager certains symptômes de la maladie de Ménière comme les crises de vertiges.

Pathologies associées à l'oto-rhino-laryngologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements