Virus respiratoire syncytial ou VRS

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est une infection virale courante des voies respiratoires. Bien qu'elle soit souvent associée aux enfants, le VRS peut également toucher les adultes et causer des symptômes plus ou moins graves. Retrouvez les causes, les symptômes et les traitements de cette pathologie.

Trouver un spécialiste ORL à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le virus respiratoire syncytial ou VRS est un virus très contagieux, à l’origine de simples rhumes, mais aussi parfois de symptômes plus graves. Le virus respiratoire syncytial représente ainsi la cause la plus fréquente de bronchiolite chez le nourrisson. Depuis la crise du covid, le nombre de cas de virus respiratoire syncytial ne cesse d’augmenter. Ce virus est responsable de nombreuses épidémies. L’application de gestes de prévention adéquats peut éviter la contamination. et la prise de médicaments peut soulager la douleur.

Définition : qu’est-ce que le VRS ou virus respiratoire syncytial ?

Le virus respiratoire syncytial est un virus ubiquitaire, extrêmement contagieux. En 2019, on compterait près de 33 millions d’infections au virus respiratoire syncytial chez les enfants de moins de 5 ans. Il est responsable chaque année d’épidémies qui se développent le plus généralement pendant la saison froide, entre l’hiver et le début du printemps. On considère que plus de 90 % des enfants âgés de 2 ans ont déjà été infectés par le virus respiratoire syncytial, et que tous les enfants de 3 ans y ont été confrontés. La réponse immunitaire de l’organisme ne protège pas de la réinfection, ainsi, le virus syncytial respiratoire peut contaminer de très nombreuses personnes tous les ans. Le virus pouvant se transmettre via des gouttelettes en suspension contaminées ou via des supports souillés, il est également responsable d’infections nosocomiales si des précautions ne sont pas prises.

Enfant dans un lit d'hôpital. Le virus respiratoire syncytial (VRS) représente ainsi la cause la plus fréquente de bronchiolite chez le nourrisson.

 

Quelles sont les causes du virus respiratoire syncytial ?

Le virus respiratoire syncytial ou VRS est un virus à ARN faisant partie de la famille des Paramyxoviridae, et est classé parmi les pneumovirus. Il s’agit d’un virus enveloppé avec une capside hélicoïdale. On trouve deux sérotypes, A et B. Le réservoir du virus est strictement humain. Le virus résiste une trentaine de minutes sur la peau, et environ 6 à 7 heures sur les objets et le linge.

Quels sont les symptômes du virus respiratoire syncytial chez le bébé, l'enfant et l'adulte ?

On considère que, chez un bébé, un enfant ou un adulte en bonne santé, le virus respiratoire syncytial ou VRS se manifeste par les symptômes d’un simple rhume comme des maux de tête, un rhume (ou écoulement nasal) et une fatigue. Il peut aussi se manifester sous forme de laryngite, ou pharyngite. Les symptômes durent généralement 8 à 15 jours. Chez les plus jeunes enfants, les personnes âgées ou les personnes immunodéprimées, en revanche, le virus respiratoire syncytial peut provoquer une bronchiolite ou une pneumonie. Les symptômes sont alors plus marqués, et on trouve parmi eux de la fièvre, une toux, une respiration sifflante, un manque d’appétit ou encore des difficultés respiratoires.

Comment diagnostiquer le VRS ou virus respiratoire syncytial  : quels tests réaliser ?

Généralement, l’examen clinique par un professionnel de santé suffit à poser le diagnostic. En l’absence de facteurs de risque ou de signes de gravité, il est inutile de procéder à d’autres examens. En revanche, quand le patient est très âgé, immunodéprimé, ou est un nourrisson de moins de 6 mois, des tests complémentaires peuvent être effectués, par exemple un prélèvement nasopharyngé permettant ensuite d’effectuer une recherche d’antigènes du virus via une PCR.

Quels sont les traitements de la maladie VRS ?

Il n’existe actuellement pas de traitement curatif spécifique pour soigner le virus respiratoire syncytial, néanmoins, dans la très grande majorité des cas, la guérison est spontanée au bout de quelques jours. Un lavage de nez régulier associé à la prise d’un antalgique (en cas de fièvre ou de douleurs) suffit généralement. Il faut également veiller à garder une bonne hydratation. Dans les formes plus graves, une hospitalisation de quelques jours peut être nécessaire, avec éventuellement un traitement par oxygénothérapie, ou dans les cas très graves avec une ventilation artificielle. Il n’existe pas de médicament antiviral spécifique pour le virus respiratoire syncytial ; et l’utilisation d’antibiotique n’est pas efficace, sauf s’il existe une surinfection bactérienne.

Quelle est la durée de contagion et d'incubation du VRS ?

Le virus respiratoire syncytial est un virus extrêmement contagieux. La transmission du virus respiratoire syncytial se fait directement, de façon aéroportée via les gouttelettes contaminées en suspension, ou de façon manuportée via des objets souillés ou les mains. Le temps d’incubation de la maladie est d’environ 4-5 jours. La durée de contagiosité varie de 3 à 8 jours. Dans les formes graves, la durée de la contagion peut augmenter et s’étendre jusqu’à 4 semaines.

Quelles sont les mesures de prévention contre le VRS ?

À l'heure actuelle, il n’existe pas de vaccin préventif contre l'infection au virus respiratoire syncytial, ou VRS, mais plusieurs laboratoires travaillent dessus. La mise au point d’un traitement à base d’anticorps monoclonaux se développe de plus en plus. Actuellement, le palivizumab peut être injecté chez les nourrissons prématurés et les jeunes enfants atteints d’affections cardio-pulmonaires, afin de prévenir toute infection au virus respiratoire syncytial. Afin d’éviter toute contamination, des mesures de prévention efficaces peuvent être appliquées, par exemple se laver les mains après le retour de l’école, de la crèche, ou après avoir utilisé les transports en commun. Il faut s’efforcer de se laver les mains avant chaque soin à un nourrisson. Il faut éviter au maximum les sorties aux heures où il y a le plus de monde, et limiter les contacts avec les personnes malades. Il faut éviter autant que possible également les baisers sur la bouche avec les enfants, et faire attention à ce que les tétines ne soient pas partagées par différents enfants. Le port du masque est recommandé en cas de contamination, surtout si l’entourage compte des personnes âgées, des personnes immunodéprimées ou des nourrissons.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste ORL au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens ORL au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment attrape-t-on le VRS ?

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est un virus très contagieux qui se propage par les gouttelettes en suspension dans l'air lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue. Il peut également être transmis par contact direct avec des surfaces contaminées.

Est-ce qu'un adulte peut avoir le VRS ?

Bien que le VRS soit souvent associé aux infections respiratoires chez les nourrissons et les jeunes enfants, il peut également affecter les adultes. A savoir que ce virus peut provoquer des pathologies comme la bronchiolite ou la pneumonie, et peut dans certains cas, altérer le pronostic vital.

Quel isolement pour le VRS ?

En cas d'infection par le VRS ou virus respiratoire syncytial il est recommandé de s'isoler à domicile et de ne pas être en contact avec des personnes âgées, des bébés ou de jeunes enfants.

Qu'est-ce que le VRS chez l'adulte ?

Le VRS (Virus Respiratoire Syncytial) est un virus des voies respiratoires très commun qui peut toucher les adultes comme les enfants et les bébés. Ces symptômes étant souvent similaires à un rhume. A noter que le VRS est différent du virus responsable de la COVID-19, bien que les modes de transmission soient similaires. 

Combien de temps le VRS est-il contagieux ?

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est très contagieux. Les personnes peuvent être contagieuses de 3 jours à 4 semaines en fonction de la gravité de la maladie. Il n'existe pas de traitement spécifique pour le VRS, mais les médicaments peuvent aider à soulager les symptômes, tels que la fièvre et la congestion nasale, et à réduire le risque de complications.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Image

1er

acteur de la santé privée en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

34 000

naissances par an

Image

4,9 million

patients traités par an

Image

7 500

praticiens

Image

212

établissements et centres