Balanite

La balanite est une inflammation du gland, c’est-à-dire de la tête du pénis. Elle peut être due à diverses causes, notamment une mauvaise hygiène, des allergies, des mycoses ou des infections.

Trouver un spécialiste en Urologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Peu connue, bien qu’assez fréquente, la balanite fait partie de ces infections qui peuvent toucher le pénis. Définition, causes, facteurs de risque, symptômes, diagnostic, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette inflammation du gland.

Définition : qu’est-ce que la balanite chez l'homme ?

La balanite, aussi appelée balanite du gland, désigne une inflammation du gland. Elle peut, parfois, être associée à une inflammation du prépuce. Lorsque c’est le cas, le terme de balanoposthite est alors employé.

Dans la majorité des cas, la balanite est une inflammation d’origine infectieuse. Il existe toutefois de nombreuses causes possibles à la balanite (voir ci-dessous) pouvant expliquer son apparition, même pour des hommes qui n’ont aucune activité sexuelle.
Il est également bon de préciser que la balanite peut survenir à tout âge, sans qu’il soit possible de déterminer un lien statistique entre la survenue de la balanite et l’âge de l’homme concerné.

A noter ✍️ : La balanite ou balanite du gland se révèle en revanche beaucoup plus fréquente chez les hommes non circoncis que chez les hommes circoncis. La balanite du gland se décline enfin en plusieurs types (candidosique, streptococcique, de Zoon,... etc.) selon la cause de son apparition.

Quels sont les causes et facteurs de risque d’une balanite du gland ?

Il existe plusieurs causes et facteurs de risque d’une balanite, notamment :

  • la prolifération de champignons type Candida albicans, débouchant sur une balanite dite candidosique. C’est la principale cause de la balanite ;
  • le streptocoque : il s’agit de la deuxième cause de balanite la plus fréquente, avec une transmission de l’infection très probablement d’ordre sexuel ;
  • une hygiène intime inadéquate : un défaut d’hygiène au niveau du pénis, du gland et du prépuce ou, au contraire, une hygiène trop importante de cette même zone du corps de l’homme peut provoquer le développement de la balanite ;une infection sexuellement transmissible :
  • certaines infections sexuellement transmissibles (type chlamydia) peuvent être à l’origine de la balanite du gland ;
  • une allergie : la balanite peut résulter d’un contact avec un allergène type préservatif (latex), déodorant, linge, lubrifiant, rouge à lèvres… 

D’autres facteurs comme le diabète sucré ou le phimosis peuvent également favoriser la balanite, sous la forme d’une balanoposthite. À noter que, pour identifier avec exactitude la cause d’une balanite, il faut parfois recourir à des examens particuliers.

Quels sont les symptômes d’une infection au pénis de type balanite chez l'enfant ou l'adulte ?

Les symptômes de la balanite se résument le plus souvent à des douleurs (sensation de brûlure, démangeaisons), à des irritations ou des rougeurs et/ou à une mauvaise odeur. Un écoulement sous-préputial constitue également un symptôme de la balanite du gland à prendre en compte, tout comme un gonflement ou un œdème du gland. Dans certains cas, la balanite peut se manifester par l’apparition de lésions au niveau du gland.

Comment diagnostiquer une inflammation du gland et/ou du prépuce de type balanite ?

Le professionnel de santé commence par interroger le patient, ce qui suffit le plus souvent à poser le diagnostic d’une balanite. Il convient, à ce moment-là, d’évoquer les potentiels facteurs de survenue de l’infection (diabète, rapport sexuel avec un ou une partenaire souffrant d’une infection génitale, etc.). L’observation des lésions, rougeurs ou autres, permet également de conclure assez facilement à une balanite. Lorsque la situation l’impose, des tests sanguins peuvent être réalisés afin d’identifier la cause infectieuse ou non infectieuse de l’inflammation. Le recours au prélèvement pour analyse au microscope est une autre façon de confirmer le diagnostic d’une balanite en obtenant des précisions sur son origine. Il demeure toutefois en pratique assez rare.

Quels sont les traitements d’une balanite ?

Le traitement de la balanite peut prendre plusieurs formes :

  • le traitement de la balanite sans ordonnance : il s’agit d’appliquer des règles d’hygiène simples telles que la toilette quotidienne du gland (et après tout rapport sexuel), en prenant soin de sécher le gland après rinçage et en évitant les savons agressifs. Il est en revanche formellement déconseillé d’appliquer une crème ou tout autre produit sur le gland sans avoir pris le temps de consulter un professionnel de santé au préalable ;
  • le traitement médicamenteux : le professionnel de santé (médecin traitant, dermatologue) prescrit des médicaments qui diffèrent selon le type de balanite. Il peut s’agir de corticoïdes, d’antibiotiques, d’antimycosiques… ;
  • l’élimination de l’allergène : lorsque la balanite a pour origine une réaction à un allergène, l’élimination de cet allergène dans l’environnement du patient doit être mise en œuvre ;
  • la circoncision : lorsque la balanite résulte d’un prépuce trop étroit et/ou en cas de balanite chronique ou de balanite qui ne guérit pas, la circoncision peut être proposée au patient. La circoncision réduit en effet de façon significative ce type d’inflammation du gland. 

L’ensemble des conseils pour le traitement de la balanite sans ordonnance (hygiène intime appropriée) sont par ailleurs à conserver tout au long de la vie pour éviter le risque de récidive.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en urologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes urologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment soigner une balanite ?

La balanite peut être soignée par différents traitements selon sa cause : il peut s'agir de règles d'hygiène intime, de traitements médicamenteux, de l'élimination de l'allergène ou encore d'avoir recours à la circoncision.

Quelle pommade pour balanite ?

En cas de balanite, il est possible d'utiliser une crème antifongique pour traiter la pathologie.

Comment éviter une balanite ?

Une bonne hygiène intime est indispensable pour éviter une balanite. Après une douche ou des rapports sexuels il est recommandé de laver au savon doux et de bien sécher son pénis.

Traitements associés à l'Urologie

Examen associé à l'Urologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements