Actualités

Chaque année, le Ministère de la Santé et des Solidarités et Santé Publique France lancent le Moi(s) sans tabac, une campagne d'aide à l'arrêt du tabac. Pendant 30 jours au mois de novembre, les fumeurs sont invités à arrêter de fumer. Cette initiative multiplie par cinq les chances d’arrêter de fumer définitivement. Ce n’est pas une surprise : le tabac est mauvais pour la santé. En moyenne, un fumeur régulier sur deux meurt de son tabagisme. Pour préserver sa santé, le mieux est d’arrêter complètement de fumer et le plus longtemps possible.

Le tabac : un risque pour la santé

Qu'est-ce que le tabagisme ?

De manière générale, le tabagisme désigne la consommation de tabac ainsi que l’intoxication liée à l’usage du tabac. Le tabagisme présente un risque pour la santé quel que soit son mode de consommation. Il est composé d'au moins 40 substances cancérigènes et de plus de 4 000 substances chimiques dont la nicotine qui est la principale molécule responsable de la dépendance tabagique.

Par ailleurs, le tabagisme est l'inhalation répétée de la fumée de cigarette. Il peut être actif, c'est-à-dire lorsqu’une personne consomme volontairement du tabac ou passif, lorsqu'une personne inhale de manière involontaire la fumée dégagée par un ou plusieurs fumeurs.

Quels sont les effets du tabac sur notre santé ?

La consommation de tabac en France

Responsable de 75 000 morts par an, le tabagisme demeure la première cause de mortalité évitable en France. En 2020, selon le dernier baromètre de Santé publique France, plus de trois adultes de 18-75 ans sur dix déclaraient fumer (31,8%) et un quart déclarait fumer quotidiennement (25,5%).

Consommer du tabac, quel que soit sa forme, présente des risques importants pour la santé. Le principal risque reste l'addiction auquel on s'expose lorsqu'on se livre à la consommation du tabac. En effet, c'est à partir de l'inhalation de la nicotine que l'on devient dépendant, qu'elle soit volontaire ou non. Sans compter que la consommation quotidienne de cigarettes entraîne des dommages considérables : les risques pour la santé sont liés au nombre de cigarettes fumées par jour, mais aussi à la durée du tabagisme.

Consommer du tabac, c'est aussi augmenter les risques de nombreux cancers. En France, le tabac est la principale cause évitable de cancers. Par exemple, le tabagisme actif est responsable de 20 % des cancers en France. Le plus répandu est le cancer du poumon, mais d’autres types de cancers sont aussi provoqués par le tabagisme : foie, bouche, estomac, pancréas, œsophage, reins, vessie, utérus... etc.

Sans oublier que le tabagisme est aussi la cause des maladies cardiovasculaires et respiratoires :

  • l’hypertension artérielle,
  • l’accident vasculaire cérébral (AVC),
  • l’artérite,
  • l’anévrisme,
  • l’infarctus du myocarde... etc.

A noter ✍️ :  En arrêtant de fumer, on diminue considérablement le risque d’être touché par l’une de ces maladies.

Le Moi(s) sans tabac, une solution pour arrêter de fumer

Le ministère de la Santé et des Solidarités et Santé Publique France ont déployé Tabac Info Service, une solution pour accompagner les fumeurs dans l’arrêt du tabac.
A travers le Moi(s) Sans tabac et des outils interactifs, le fumeur est guidé, conseillé et accompagné dans son sevrage tabagique. Tabac info Service, c’est une application, un numéro de téléphone unique pour contacter un tabacologue et un annuaire des tabacologues près de chez vous.

Les bienfaits de l'arrêt du tabac

Tout d'abord, arrêter de fumer c'est avant tout prendre soin de sa santé. Respirer mieux, éviter certaines maladies, améliorer sa digestion...

Le corps a de grandes capacités de récupération :

  • 20 minutes après avoir cessé de fumer, la pression sanguine et le rythme cardiaque s'améliore 👍
  • Au bout de 24 heures, le corps élimine la nicotine 👍
  • Au bout de 2 jours, le goût et l'odorat reviennent et respirer devient plus facile 👍
  • Au bout de 3 mois, la toux et la fatigue diminuent et la peau est plus belle 👍

Côté digestion, la personne qui arrête de fumer aura moins de brûlures d'estomac et une meilleure flore intestinale. Elle retrouvera concentration, sérénité et sommeil.

A noter ✍️ :  Arrêter de fumer permet également de gagner en espérance de vie. Après un an sans tabac, le risque de faire un AVC est identique à celui d'un non fumeur et le risque de faire une crise cardiaque est divisé par deux. A dix ans, le risque de développer un cancer du poumon diminue presque de moitié.

Quelle prise en charge du tabagisme chez ELSAN ? 

ELSAN s'engage dans l'accompagnement des patients au sevrage du tabac. 72% des établissements ELSAN déploient des actions de prévention contre le tabagisme. 45 établissements ELSAN prennent en charge l’accompagnement du sevrage tabagique et l’addiction au tabac.

La Clinique Saint-Orens près de Toulouse propose un protocole de soins d’un genre nouveau. Le programme STEP privilégie une approche bienveillante basée sur l’éducation thérapeutique. Selon le Dr. Galera, « Notre société culpabilise les fumeurs. Dire qu’arrêter n’est qu’une question de volonté, ce n’est ni bienveillant, ni efficace. Les industriels du tabac ont créé la dépendance. Seulement 8 % des fumeurs parviennent à arrêter sans aide médicale. Comme lorsqu’on met un plâtre sur une fracture, l’aide au sevrage est indispensable ».

La Clinique médicale et cardiologique d’Aressy, à Pau, propose également un accompagnement personnalisé au sevrage tabagique dans son unité de sevrage tabagique.

💛ELSAN💛
#ReponsableEtEngagé

Foire aux questions :

Comment fonctionne le Moi(s) sans tabac ?

Le mois sans tabac est un challenge collectif qui a pour but de vous aider à arrêter de fumer. Pour cela, vous vous engagez à ne pas fumer pendant 30 jours. Vous pouvez vous inscrire seul ou à plusieurs, et être accompagné par un professionnel de santé si vous le souhaitez. C’est l’occasion de prendre conscience de sa consommation de tabac, de ses habitudes et de se motiver à arrêter de fumer.

Où trouver le kit Moi(s) sans tabac 2022 ?

Chaque participant au Mois Sans Tabac peut commander son propre kit d'aide à l'arrêt gratuitement depuis le site de Mois Sans Tabac. Le kit mois sans tabac est également disponible auprès de votre tabacologue ou sur le site de l’Assurance Maladie. Vous pouvez également retirer votre kit dans les pharmacies participant à l'opération. Ce kit est composé d’un carnet de suivi et d’un livret d’information qui vous aideront à vous préparer et à tenir le coup pendant le sevrage tabagique.

Comment s'inscrire au Moi(s) sans tabac ?

Pour s'inscrire au mois sans tabac, il suffit de se rendre sur le site internet tabac-info : https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/ ; et de remplir le formulaire d'inscription en ligne.

Pourquoi participer à Moi(s) sans tabac ?

Quand vous arrêtez de fumer à plusieurs, avec des amis, des voisins, des collègues, c’est plus facile : tout le monde s’encourage !

Pourquoi novembre est le Moi(s) sans tabac ?

En France, le mois sans tabac a été instauré en 2016 par le Ministère de la Santé. Cette campagne a pour but de sensibiliser le public sur les dangers du tabagisme et de les inciter à arrêter de fumer. Le mois sans tabac est célébré chaque année en novembre.

Quelques conseils pour les fumeurs

Si vous n’êtes pas prêt à arrêter de fumer, vous pouvez tout de même adopter des gestes simples pour vous protéger et protéger votre entourage :

  • Respecter une distance d’au moins 2 mètres entre fumeurs mais aussi avec les non-fumeurs
  • Fumer dans des espaces extérieurs où l’air peut facilement circuler, jamais à l'intérieur
  • Essayer de ne pas fumer en présence de non-fumeurs, et plus particulièrement en présence d'enfants et de femmes enceintes

Plus d'actualités

Journée internationale des aides-soignants aux Hôpitaux Privés du Hainaut

Journée internationale des aides-soignants à la Clinique de Saint-Omer

Journée internationale des aides-soignants à l'Institut Ophtalmique de Somain