Cancer du foie

Le cancer du foie est dû à la multiplication anarchique des cellules du foie. Le cancer du foie peut être primitif ou secondaire. Il existe 4 stades au cancer du foie et cette maladie est souvent liée à des maladies chroniques du foie. Les traitements associés sont : la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et des thérapies ciblées.

Trouver un spécialiste en chirurgie viscérale et digestive à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le foie est l’organe vital le plus volumineux du corps humain. Il filtre le sang et  joue un rôle essentiel de synthèse, de stockage et de production de substances indispensables au maintien de l'équilibre de l'organisme telles que la bile et le glucose. Le cancer primitif du foie est rare, il est davantage issu des métastases d’autres cancers

Découvrez les symptômes, causes et traitements du cancer du foie.

Qu’est-ce qu’un cancer du foie ?

Le cancer du foie est une affection caractérisée par le développement de tumeurs malignes, dues à la prolifération anarchique de cellules au niveau du foie. Il peut être circonscrit au foie ou se propager. En France, on compte 8 000 nouveaux cas de cancers du foie chaque année, surtout les hommes. Il s'agit du deuxième cancer digestif (après le cancer du côlon) le plus fréquent chez l'homme.

cancer du foie

 

Cancer du foie en France

Le cancer du foie représente une préoccupation majeure de santé publique. En 2023, la France a recensé approximativement 11 658 nouveaux cas de cancer du foie, avec une prédominance masculine significative, puisque 80% des cas affectaient des hommes (8 874 cas chez les hommes contre 2 784 chez les femmes). Ce cancer constitue 13% de l'ensemble des cancers du système digestif, se positionnant ainsi comme le second cancer digestif le plus fréquent chez l'homme (juste derrière le cancer colorectal) et le troisième chez la femme (suivant les cancers colorectal et pancréatique). Avec un taux de mortalité élevé, il figure au quatrième rang des causes de décès par cancer chez l'homme en 2018, et au septième chez la femme. L'âge moyen de diagnostic est de 69 ans pour les hommes et de 73 ans pour les femmes.

Notons une augmentation constante de l'incidence de ce cancer, particulièrement chez les femmes, en partie due à l'augmentation de la consommation d'alcool, un facteur de risque autrefois plus commun chez les hommes.

Quels sont les types de cancer du foie ?

Il existe plusieurs types de cancer du foie :

  • Le cancer du foie primitif, appelé carcinome hépatocellulaire ou hépatocarcinome. Il représente plus de 90% des cas de cancer du foie diagnostiqués annuellement. Ce type de cancer implique la multiplication de cellules malignes au dépens des autres cellules saines du foie : les hépatocytes. Les hépatocytes assurent la majeure partie des fonctions métaboliques du foie, comme la régulation du glucose ou le traitement des toxines. Le remplacement des hépatocytes par les cellules cancéreuses enraye donc le bon fonctionnement de la machine hépatique, ce qui met en danger la vie du patient malade. 
  • Des cancers moins fréquents comme l'hémangioendothéliome épithélioïde ou le cholangiocarcinome. Contrairement au carcinome hépatocellulaire, ces deux types de  tumeurs plus rares se développent à partir des cellules des vaisseaux sanguins et des voies biliaires
  • Les cancers du foie secondairesComme le foie est irrigué par de nombreux vaisseaux sanguins, des cellules cancéreuses provenant d'autres cancers primitifs peuvent l’atteindre et s’y développer, formant de nouvelles tumeurs appelées métastases. Ces tumeurs, même si localisées dans le foie, ne se sont pas originellement développés à partir des hépatocytes, d'où l'appellation de cancer du foie secondaire.

    Les métastases du foie sont très fréquentes dans la plupart des cas de cancers avancés et leur prise en charge diffère totalement de celle d'un cancer du foie primitif. 

Quels sont les stades du cancer du foie ?

Il existe 4 stades d’évolution  du cancer du foie (classification TNM), notamment:

  • Stade I : correspondant à plusieurs tumeurs (de moins de 3 cm), asymptomatiques. 
  • Stade II :  plus de 3 tumeurs asymptomatiques sont localisées (de plus de 3 cm), 
  • Stade III : le cancer du foie s’est étendu aux gros vaisseaux sanguins et/ou à d’autres organes (métastases) et reste asymptomatique. 
  • Stade IV : correspondant à un stade avancé du cancer. Celui-ci est qualifié de cancer du foie en phase terminale. Celui-ci a gagné les gros vaisseaux sanguins du foie, voire d’autres parties du corps, et présente des symptômes.

Quels sont les causes et facteurs de risque d’un cancer du foie ? Maladies hépatiques, métastases au foie

Maladies chroniques hépatiques

Les maladies chroniques hépatiques sont impliquées dans 90% des cas de cancers du foie environ.

Cirrhose du foie :  la cirrhose du foie est reconnue comme un facteur de risque significatif pour le développement du cancer du foie, en particulier le carcinome hépatocellulaire (CHC), qui est le type le plus courant de cancer primaire du foie. La cirrhose implique une modification de la structure du foie due à une inflammation chronique et à la formation de tissu cicatriciel, ce qui entrave la capacité du foie à fonctionner normalement. Cette transformation du tissu hépatique crée un environnement propice à l'apparition et à la croissance de cellules cancéreuses. Les causes de la cirrhose pouvant conduire au cancer du foie comprennent l'hépatite chronique (notamment les hépatites B et C), l'abus d'alcool de longue durée, et la stéatose hépatique non alcoolique (NASH), entre autres. La surveillance régulière des personnes atteintes de cirrhose est cruciale pour la détection précoce du carcinome hépatocellulaire, ce qui peut significativement améliorer les chances de survie du malade.

Hépatites B et C :  les hépatites B et C, causées respectivement par les virus de l’hépatite B (VHB) et de l’hépatite C (VHC), sont des infections virales majeures affectant le foie et jouant un rôle crucial dans le développement du carcinome hépatocellulaire (CHC), le type le plus courant de cancer du foie. L’infection chronique par ces virus conduit à une inflammation persistante et à des dommages hépatiques, favorisant la fibrose, la cirrhose et finalement le développement du cancer. Le virus de l'hépatite B a la particularité de pouvoir intégrer son matériel génétique dans celui des cellules hépatiques, altérant directement le contrôle de la croissance cellulaire, tandis que l'inflammation chronique associée au VHC stimule un environnement propice aux mutations cancéreuses. La prévention par la vaccination contre l’hépatite B, le dépistage et le traitement précoces de ces infections sont essentiels pour réduire le risque de progression vers le CHC.

Autres facteurs de risque du cancer du foie

Dans une moindre mesure, le tabagisme, l'accumulation anormale de graisse dans le foie (connue sous le nom de stéatose hépatique), et l'excédent de fer dans le corps (hémochromatose) sont reconnus comme des contributeurs secondaires au risque de cirrhose, ce qui peut augmenter indirectement le risque de développer un cancer du foie.

À ce jour, il n'existe pas de programme de dépistage systématique du cancer du foie en France, rendant la connaissance et la prévention des facteurs de risque essentielles pour se protéger contre cette maladie.

Parmi tous les facteurs évoqués, l'abus d'alcool figure en tête de liste. Toute personne aux prises avec un problème d'alcoolisme, peu importe sa sévérité, est fortement encouragée à consulter un médecin pour obtenir un soutien adapté.

Comment prévenir un cancer du foie ?

Prévenir le cancer du foie consiste à limiter les facteurs de risques :

  • se faire vacciner contre l’hépatite B ;
  • lutter contre l’obésité en ayant une bonne qualité de vie ;
  • faire équilibrer son diabète ;
  • limiter sa consommation d’alcool ;
  • avoir des rapports sexuels protégés ;
  • se faire tester contre l’hépatite C ;
  • prendre des précautions lors de tatouages ou de piercing (stérilisation du matériel).

Quels sont les premiers symptômes d’un cancer du foie ?

Le cancer du foie est asymptomatique au début. Puis des symptômes du cancer du foie apparaissent : augmentation du volume du foie (masse sous les côtes du côté droit), formation de nodules, douleurs abdominales, nausées, fatigue, perte d'appétit, amaigrissement ou encore ascite (épanchement abdominal). On peut aussi observer des signes d’insuffisance hépatique (jaunisse, selles claires, urines foncées).

Prendre rendez-vous en ligne

Comment dépister une tumeur du foie ?

Il est important que les personnes dites à risque passent une échographie de dépistage du foie tous les 6 mois, afin de détecter une éventuelle tumeur hépatique le plus précocement possible. Ces personnes sont notamment les sujets souffrant d’obésité sévère, de diabète de type 2, d’hépatites virales chroniques, de dépendance à l’alcool.

Comment s'effectue le diagnostic d'un cancer du foie ?

Longtemps asymptomatique chez les personnes en bonne santé, le diagnostic du cancer du foie se fait souvent tardivement. Chez les sujets qui souffrent d’une maladie hépatique chronique, il est découvert lors des examens de suivi. Pour le diagnostic, le médecin dispose de l’examen clinique et du bilan sanguin. Ce dernier vise à mesurer le taux d’alpha-fœtoprotéine (marqueur tumoral), les marqueurs hépatiques, la sérologie. En complément, une série d'examens d’imagerie médicale permettent de déterminer la localisation et la taille de la tumeur. Enfin, une biopsie du foie permet de préciser si le cancer est primitif ou secondaire.

cancer du foie diagnostic

 

Comment traiter le cancer du foie ?

Le type de traitement du cancer du foie dépend de son stade : 

  • Une intervention chirurgicale : ablation partielle du foie (hépatectomie partielle) ou totale (greffe du foie/transplantation hépatique).
  • La chimiothérapie en complément de l’opération, pour réduire le nombre et la taille des tumeurs.
  • La radiothérapie : externe, interne, radiothérapie stéréotaxique si le cancer est inopérable.
  • Les thérapies ciblées : la chimiothérapie par embolisation (molécules antitumorales introduites dans les artères hépatiques) ou encore par destruction tumorale percutante en utilisant la radiofréquence.

Quel est le suivi d’un cancer du foie ?

Après un traitement, il faut un suivi régulier : consultations trimestrielles la première année, puis semestrielles pour effectuer un examen clinique et sanguin (dosage de l’alpha-fœtoprotéine). Des examens d’imagerie médicale sont réalisés tous les 3 à 6 mois les deux premières années, puis annuellement.

Quelles sont les chances de survie avec un cancer du foie ?

L’espérance de vie avec un cancer du foie dépend du stade de sa découverte. L’espérance de vie médiane est de 14 mois pour un cancer du foie. En l’absence de traitement, la survie avec un cancer du foie est de 4 mois (cancer du foie foudroyant). 

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce qu'on peut guérir d'un cancer du foie ?

Avec un traitement, l'espérance de vie moyenne d'un patient est de 14 mois, tandis que sans traitement la survie est estimée à 4 mois.

Nodule au foie, est-ce grave ?

Un nodule au foie n'est pas forcément dangereux. Cependant, il peut être le signe d'un cancer du foie. Il est donc important de faire des examens pour diagnostiquer la cause du nodule et prendre les mesures nécessaires.

Quelle espérance de vie quand le foie ne fonctionne plus ?

Lorsque le cancer du foie est à un stade avancé et que le foie ne fonctionne plus, la plupart des patients ont une espérance de vie de moins d'un an. Cependant, certains patients peuvent vivre plus longtemps avec une bonne qualité de vie.

A quel âge est-on atteint de la maladie du foie ?

Le cancer du foie est une maladie grave qui peut toucher tout le monde, quel que soit son âge. Cependant, la majorité des cas sont diagnostiqués chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Traitement associé à l'Oncologie/Cancérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements