Cancer de l'utérus

Le cancer de l’utérus est une tumeur maligne qui touche l’endomètre. Il existe deux types de cancer de l’utérus : les carcinomes de l’endomètre et le sarcome de l’utérus. En France, il existe un dépistage du cancer du col de l’utérus via un frottis pour les femmes âgées entre 25 et 65 ans. Il est également possible de prévenir ce cancer via la vaccination contre le papillomavirus.

Trouver un spécialiste en Oncologie et/ou cancérologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le cancer de l’utérus touche plusieurs milliers de femmes chaque année en France. Il faut bien différencier cette maladie du cancer du col de l’utérus, qui touche quant à lui une zone différente. Le cancer de l’utérus, aussi appelé cancer de l’endomètre, touche plus particulièrement les femmes ménopausées.

Qu’est-ce que le cancer de l’utérus ?

L’utérus est un organe situé au fond du vagin, avec lequel il communique via le col de l’utérus. Il est constitué de trois couches distinctes. Sa couche interne, qui est une muqueuse, est appelée endomètre. C’est au niveau de l’endomètre que le cancer de l’utérus peut apparaître quand certaines cellules constituant la muqueuse commencent à se multiplier de façon excessive et à nuire au reste de l’organisme.

Il existe deux grands types de cancers de l’utérus:

  • Les carcinomes de l’endomètre : la tumeur se développe sur l’endomètre, à l’intérieur de l’utérus. Il s’agit du cancer du col de l’utérus le plus fréquent.
  • Le sarcome de l’utérus : la tumeur utérine apparaît dans les tissus de soutien de l’utérus.

cancer de l'uterus

 

Quels sont les stades d’évolution du cancer du col de l’utérus ?

Le cancer de l’utérus, ou cancer de l’endomètre, peut atteindre plusieurs stades selon la gravité de la maladie :

  • Cancer de l’utérus stade 1 : l’invasion reste très limitée et se situe seulement sur l’endomètre, et/ou sur le myomètre, qui est la paroi de l’utérus.
  • Cancer de l’utérus stade 2 : la tumeur utérine commence à s’étendre au col de l’utérus.
  • Cancer de l’utérus stade 3 : la tumeur utérine va jusqu’à la surface externe de l’utérus et/ou les organes très proches, comme les trompes de Fallope ou le vagin.
  • Cancer de l’utérus stade 4 : la tumeur utérine s’est étendue à d’autres organes, comme la vessie, l’intestin ou encore les poumons ou le foie.

Quels sont les causes et facteurs de risque d’un cancer de l’utérus ?

Le cancer de l’utérus, qui est considéré comme un cancer hormono-dépendant, concerne souvent des femmes de plus de 60 ans.

Les facteurs de risque favorisant le cancer de l’endomètre sont les suivants :

  • la prise de traitements hormonaux de substitution ;
  • les médicaments d’hormonothérapie ;
  • l’obésité et le diabète ;
  • les antécédents familiaux.

Il faut également savoir que le papillomavirus humain, se transmettant par voie sexuelle, est quant à lui la principale cause du cancer du col de l’utérus.

Quels sont les symptômes d’un cancer de l’utérus ?

Les symptômes du cancer de l’utérus chez la femme peuvent passer inaperçus au début de la maladie.

Les signes suivants apparaissent généralement lorsque la tumeur utérine commence à s’étendre :

  • des saignements vaginaux en dehors de la période des règles, de façon aléatoire et/ou après la ménopause;
  • des pertes vaginales abondantes et/ou nauséabondes;
  • des règles plus longues ou abondantes que la normale ;
  • des douleurs inhabituelles dans la région pelvienne ;
  • des infections urinaires récurrentes.

Comment se fait le dépistage du cancer de l’utérus ?

En France, il existe un dépistage systématique seulement pour le cancer du col de l’utérus. Il est proposé à toutes les femmes entre 25 et 65 ans lorsqu’elles se rendent chez leur médecin gynécologue ou leur sage-femme. Ce dépistage consiste à réaliser un frottis du col de l’utérus à l'aide d'un coton-tige adapté ou d'une petite brosse puis à analyser les cellules prélevées. Cela permet de diagnostiquer très tôt la présence d’un papillomavirus et de prendre rapidement les bonnes mesures si nécessaires. Par ailleurs, il est possible de prévenir le cancer du col de l’utérus avec la vaccination contre les papillomavirus humains. En France, ce vaccin est recommandé aux filles comme aux garçons à partir de 14 ans.

Comment diagnostiquer un cancer de l’utérus ?

Si le médecin gynécologue suspecte un cancer de l’utérus, il peut réaliser plusieurs examens afin de confirmer son diagnostic :

  • l’examen gynécologique ;
  • l’hystéroscopie diagnostique, qui permet de voir l’intérieur de l’utérus grâce à un appareil équipé d’une caméra ;
  • la biopsie, qui va permettre d’analyser les cellules anormales présentes dans l’utérus;
  • l’analyse anatomopathologique, qui s’appuie sur les biopsies pour analyser le type de cellules cancéreuses ;
  • l’IRM du pelvis pour avoir une vision globale de la présence des cellules cancéreuses dans le corps.

Quels traitements pour le cancer de l’utérus ?

Le traitement ne sera pas le même selon la taille de la tumeur utérine et sa localisation. Après le diagnostic de ce cancer il existe plusieurs solutions pour lutter contre le cancer du col de l’utérus :

  • La chirurgie : elle consiste à enlever l’utérus dans sa totalité pour retirer la tumeur utérine, et peut être associée à la curiethérapie qui irradie la zone pour détruire les dernières cellules cancéreuses.
  • La radiothérapie externe : il s’agit d’envoyer des rayons pour détruire les cellules cancéreuses.
  • La chimiothérapie : l’injection de substances antitumorales à la patiente permet de combattre le cancer.

Quel suivi après traitement d’un cancer de l’utérus ?

Après un cancer de l’utérus, une femme doit être surveillée de près lors de consultations médicales afin de prévenir les éventuelles récidives au plus tôt. Un examen clinique tous les 4 mois pendant une durée définie, puis tous les ans pendant plusieurs années est recommandé.

Quelle est l’espérance de vie avec un cancer de l’utérus ?

L’espérance de vie avec un cancer de l’utérus est bonne. Près de 90 % des femmes atteintes survivent à ce cancer 5 ans après son diagnostic, lorsqu’il s’agit d’un cancer de l’utérus au stade 1.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment détecter un cancer de l'utérus chez la femme ?

Le dépistage du cancer de l'utérus se fait de différentes manières, notamment par une Pap test ou un frottis vaginal.

Quel est le pourcentage de guérison du cancer de l'utérus ?

Le cancer de l’utérus est qualifiée de cancer à "bon pronostic". En effet, selon les dernières statistiques, les chances de guérison s'élèvent à 80 %. Cela signifie que 8 femmes sur 10 atteintes du cancer de l’utérus peuvent être guéries.

Quels sont les premiers signes du cancer de l'utérus ?

Les symptômes d’un cancer de l’utérus chez la femme apparaissent lorsque la tumeur utérine commence à s’étendre. Il peut s’agir de saignements vaginaux, de pertes vaginales nauséabondes, de règles plus longues ou abondantes que la normale, de douleurs pelviennes, ou encore d’infections urinaires récurrentes.  

Où se situe la douleur pelvienne causée par la tumeur de l'utérus ?

La douleur pelvienne se situe en bas du ventre et en haut des parties génitales dans la région du pelvis. 

Est-ce que le cancer du col de l'utérus se soigne ?

Le traitement du cancer de l’utérus se fait via une intervention chirurgicale, la radiothérapie ou la chimiothérapie.

Peut-on mourir du cancer du col de l'utérus ?

L’espérance de vie avec le cancer de l'utérus (ou papillomavirus humain) s'élève à près de 90%, 5 ans après son pronostic lorsqu’il s’agit d’un cancer de stade 1.

Traitement associé à l'Oncologie/Cancérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements