Cancer de l'estomac

Le cancer de l’estomac ou cancer gastrique est lié à une multiplication des cellules dans l’estomac. Parmi les principales causes, on trouve l’alimentation, l’alcool et le tabac. Ce cancer est souvent asymptomatique à son début. Les traitements pour ce type de cancer sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie.

Trouver un spécialiste en Oncologie et/ou cancérologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le cancer de l’estomac, aussi appelé cancer gastrique, est le cinquième cancer le plus répandu en France. Il s’agit d’un cancer souvent diagnostiqué de façon tardive, car les symptômes du cancer de l’estomac ne sont pas toujours faciles à repérer, surtout au début de la maladie. 

Qu’est-ce que le cancer de l’estomac ?

L’estomac est un organe qui fait partie du système digestif. Il est plus exactement situé dans la partie supérieure de l’abdomen. Le cancer de l’estomac apparaît et se développe lorsque des cellules situées à l'intérieur de l’estomac commencent à avoir un comportement anormal. Elles se multiplient alors de façon excessive et nuisent au bon fonctionnement de l’estomac.

Dans la grande majorité des cas, le cancer de l’estomac, ou cancer gastrique, se développe à partir des cellules qui constituent la muqueuse de l’estomac, c’est-à-dire la couche interne qui va être en contact direct avec les aliments à digérer.

cancer de l'estomac

 

Quels sont les causes et facteurs de risque d’un cancer de l’estomac ?

Les causes d’un cancer de l’estomac et les différents facteurs de risque sont nombreux et variés : 

  • L’alimentation : certains aliments peuvent favoriser l’apparition d’un cancer gastrique, comme la viande et les poissons fumés ou salés ;
  • Le tabac et l’alcool : une consommation excessive de ces substances peut être l’une des causes d’un cancer de l’estomac ;
  • L’ulcère gastrique chronique : cette inflammation de la paroi intestinale peut favoriser l’apparition d’un cancer de l’estomac ;
  • L'infection par Helicobacter pylori : il s’agit d’une bactérie qui va créer une inflammation chronique de l’estomac, qui peut par la suite dégénérer en cancer gastrique ;
  • Les maladies rares qui touchent l’appareil digestif : certaines d’entre elles peuvent être impliquées dans le développement d’un cancer de l’estomac, comme la maladie de Biermer, qui empêche de bien assimiler la vitamine B12, ou la maladie de Ménétrier, qui crée un épaississement de la muqueuse gastrique ;
  • La prédisposition génétique : comme avec d’autres cancers, il est prouvé qu’une personne ayant des antécédents de cancer dans sa famille a plus de chance de développer un cancer de l’estomac.

Il faut aussi savoir que le cancer gastrique concerne généralement des personnes âgées, la moyenne d’âge des patients atteints étant d’environ 70 ans, et que les hommes sont plus souvent touchés que les femmes.

Quels sont les premiers signes d’un cancer de l’estomac ?

Il est difficile de repérer un cancer de l’estomac pour plusieurs raisons. Un cancer de l’estomac au stade 1 cause souvent peu de symptômes identifiables. Les symptômes du cancer de l’estomac sont ensuite des symptômes que l’on peut attribuer à de nombreuses autres maladies. Il s’agit par exemple de symptômes tels que :

  • une fatigue chronique ;
  • une perte d’appétit ;
  • des douleurs abdominales ;
  • des nausées et des vomissements ;
  • une perte de poids.

D’autres symptômes peuvent apparaître par la suite, comme des difficultés à déglutir, une hémorragie digestive, ou encore de l’anémie causée par des petits saignements chroniques.

Comment diagnostiquer un cancer de l’estomac ?

Si le médecin soupçonne un cancer de l’estomac, il peut réaliser plusieurs examens pour confirmer son diagnostic : 

  • La prise de sang : un cancer de l’estomac peut être visible par analyse de sang, car elle permet de repérer si le patient souffre d’une anémie et si une inflammation est en cours.
  • La gastroscopie : cet examen endoscopique consiste à introduire un tube équipé d’une caméra dans l’estomac afin de repérer des lésions et de réaliser des prélèvements pour confirmer leur nature cancéreuse.
  • L’échographie ou le scanner de l’abdomen : cela permet de savoir où en est l’extension de la tumeur et s’il y a d’autres organes atteints par les métastases. 

cancer de l'estomac

 

Quels traitements pour le cancer de l’estomac ?

Le traitement du cancer de l’estomac va dépendre du type de cancer, de son avancée, de la santé du patient ou encore de la localisation de la tumeur :

  • La chirurgie : il s’agit du traitement souvent privilégié par les médecins si les conditions sont réunies. Elle consiste à retirer la tumeur avec une gastrectomie partielle ou totale. Dans la plupart des cas, une chirurgie devra être suivie de séances de chimiothérapie.
  • La radiothérapie : des rayons ciblent la zone cancéreuse pour la détruire.
  • La chimiothérapie : souvent utilisée en complément de la chirurgie, elle permet de freiner la croissance des cellules cancéreuses grâce à des agents chimiques injectés par intraveineuse ou pris par voie orale ;
  • Un traitement endoscopique : effectué plus rarement mais pouvant se substituer à la chirurgie.

Quel suivi après traitement d’un cancer de l’estomac ?

Il peut en effet y avoir des séquelles suite au traitement du cancer de l’estomac. Une personne ayant été atteinte par ce type de cancer doit donc généralement :

  • Faire attention à son alimentation et à son poids : suivre un régime adapté, fractionner ses repas, ou encore se reposer lors de la digestion pour faciliter le travail de l’estomac afin de préserver une bonne qualité de vie.
  • Réaliser des prises de sang régulièrement : une précaution qui permet de faire un bilan global de la santé du patient, et plus particulièrement de repérer s’il y a une anémie.
  • Prendre des médicaments et/ou des compléments alimentaires : ils peuvent être prescrits en complément pour soulager certains symptômes liés au traitement du cancer de l’estomac.

Quelle est l’espérance de vie avec un cancer de l’estomac ?

Le cancer de l’estomac est guérissable. S’il est détecté assez tôt, le taux de survie à 5 ans se trouve entre 50 % et 80 %. Le diagnostic est cependant souvent tardif, ou le cancer de l’estomac est foudroyant. Si le traitement commence à un stade plus avancé, le taux de survie est plutôt situé entre 20 et 30 %.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quels sont les premiers symptômes d'un cancer de l'estomac ?

Au début, un cancer de l’estomac est souvent asymptomatique. Les symptômes qui apparaissent ensuite peuvent être : de la fatigue, une perte d’appétit, des douleurs abdominales et une perte de poids. En cas de doute, consultez votre médecin traitant.

Comment se déclenche une tumeur de l'estomac ?

Le cancer de l'estomac se déclenche lorsque les cellules de la muqueuse de l'estomac se multiplient de façon anarchique. Cette prolifération anormale des cellules peut être provoquée par plusieurs facteurs, notamment : l'âge, le sexe, les antécédents familiaux, la présence d'une infection par la bactérie Helicobacter pylori, le tabagisme, l'alcoolisme, une alimentation riche en nitrates, etc.

A quel âge a-t-on un cancer gastrique ?

La moyenne d’âge des patients atteints d’un cancer de l’estomac est de 70 ans

Est-ce que le cancer de l'estomac est grave ?

Le cancer de l'estomac est l'une des maladies les plus graves. Il est important de se faire dépister le plus tôt possible car il est souvent difficile à traiter.

Quelle chance de survie avec un cancer de l'estomac ?

Le taux de survie d’un cancer de l’estomac varie en fonction du stade de la maladie : s’il est détecté tôt, le taux de survie est situé entre 50 et 80%. Si le traitement commence à un stade plus avancé, le taux de survie est plutôt situé entre 20 et 30 %.

Traitement associé à l'Oncologie/Cancérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements