Leucocyturie

La leucocyturie est l'excès de leucocytes dans l'urine. Les leucocytes sont des globules blancs produits par le système immunitaire pour lutter contre les infections. La leucocyturie peut être le signe d'une infection des voies urinaires.

Trouver un Laboratoire d’analyses médicales à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La présence en trop grand nombre de leucocytes dans les urines est le signe d’une pathologie sous-jacente. Une prise en charge médicale rapide est nécessaire afin de déterminer la cause déclenchante et pouvoir mettre en place un traitement adapté.

Définition : qu’est-ce que la leucocyturie ?

La leucocyturie se définit comme une concentration trop élevée de leucocytes (globules blancs) dans les urines. Pour rappel, les leucocytes sont les cellules immunitaires chargées de protéger l’organisme contre les agressions extérieures, elles s’activent lors d’une infection. Leur présence en nombre élevé dans les urines est un indicateur évoquant certaines pathologies : cystite, pyélonéphrite, prostatite

Leucocyturie

 

Quels sont les types de leucocyturie ?

Une leucocyturie septique

Dans la grande majorité des cas, une leucocyturie révèle une infection des voies urinaires, qui se caractérise par la présence d’un organisme pathogène.

Une leucocyturie aseptique

Dans certains cas, la leucocyturie n’est pas accompagnée par la présence d’autres marqueurs inhabituels dans les urines comme des agents infectieux, du sang ou des protéines… Elle est alors qualifiée d’aseptique.

 

A noter : Chez la femme enceinte, le risque d’infection urinaire est encore plus élevé et peut potentiellement évoluer plus rapidement vers une pyélonéphrite. Cette infection grave au niveau des reins peut mettre en danger la santé de la femme enceinte et de l’enfant à naître si elle n’est pas bien prise en charge.

Pourquoi faire un dosage des leucocytes ?

Le dosage de leucocytes est généralement prescrit par un médecin en présence de symptômes évocateurs d’une infection urinaire (sensation de brûlure lors de la miction, envie excessivement fréquente d’uriner, état fébrile, fièvre, douleurs lombaires…).

 

Un dosage de leucocytes peut également être nécessaire et demander pour s’assurer qu’un traitement médicamenteux en cours n’engendre pas des anomalies sur les globules blancs.

 

Lorsqu’une leucocyturie est identifiée, une recherche complémentaire est menée afin de mettre en évidence l’agent responsable de l’infection et sa sensibilité aux antibiotiques. Ces résultats permettront de déterminer le traitement médicamenteux le plus adapté afin d’enrayer son évolution.

Quels sont les examens pour évaluer le taux de leucocytes dans les urines ?

La bandelette urinaire, l'ECBU et la numération d'Addis

Plusieurs examens peuvent mettre en évidence une leucocyturie :

  • la bandelette urinaire, qui donne un résultat rapidement et de bonne fiabilité ;
  • l’ECBU (examen cytobactériologique des urines), qui a pour objectif de recueillir l’urine vésicale, normalement stérile, en évitant sa contamination, lors de la miction, par la flore commensale qui colonise l’urètre et la région périnéale. Il permet d’identifier la bactérie responsable de l’infection urinaire, puis de tester sa sensibilité aux antibiotiques par l’antibiogramme. L’échantillon d’urine est analysé en laboratoire : les résultats sont plus précis que la bandelette urinaire;
  • la numération d’Addis est une méthode encore plus précise. Elle permet de compter le nombre de leucocytes évacués avec les urines pendant un laps de temps précis, d’une durée de 3 heures le plus souvent. Dans le cas où le débit est supérieur à 10 000 cellules par minute, les résultats sont considérés comme pathologiques. 

Quels sont les résultats possibles des examens de leucocyturie ?

En temps normal, les urines saines comprennent des leucocytes en quantité inférieure à 10 000/mL (ou 10/mm³).

 

Lorsque la valeur de la leucocyturie est supérieure ou égale au seuil de 10⁴/mL (ou 10/mm³) elle est considérée comme pathologique.

 

  • La leucocyturie traduit le plus souvent la présence d’une infection de l’appareil urinaire. Les résultats de l’ECBU peuvent alors montrer la présence :        d’hématies de plus de 10 000/mL (ou 10/mm³) : présence de sang dans les urines ;
  • de germes supérieurs à 1 000 UFC/mL : la bactérie Escherichia coli (E coli) ;
  • de germes supérieurs à 10 000 UFC/mL chez la femme et de 1 000 UFC/mL chez l’homme : Proteus mirabilis ou Klebsiella ou Enterobacter qui sont des bactéries plus rares. 

Dans le cas où l’ECBU révèle un taux de leucocytes élevé ou supérieur à 10 000/mL et l’absence de germes dans les urines, c’est le signe d’autres pathologies…

Quelles sont les causes de leucocyturie élevée ?

La présence en trop grand nombre de leucocytes dans les urines est souvent le signe d’une infection urinaire caractérisée par la présence d’un agent pathogène. Si cet organisme est une bactérie, la leucocyturie s’accompagne alors d’une bactériurie (présence de bactéries dans les urines). Les bactéries le plus souvent retrouvées sont Escherichia coli ou Proteus mirabilis. D’autres organismes pathogènes peuvent contaminer les urines et causer une infection urinaire, comme des levures (champignons microscopiques essentiellement de l’espèce Candida à l’origine des candidoses), des parasites ou bien des virus.

Pour les autres causes de la leucocyturie, tout dépend du contexte. En fonction des signes cliniques du patient, de son profil (âge, grossesse…) des différents résultats aux différents examens et de la pathologie identifiée, le professionnel de santé pose un diagnostic puis met en place la prise en charge la plus adaptée.

Toutefois, une leucocyturie n’est pas spécifique d’une infection urinaire. Dans le cas d’une leucocyturie aseptique, plusieurs origines sont possibles comme :

  • une infection urinaire en cours de guérison ;
  • une allergie médicamenteuse ;
  • une maladie auto-immune comme un lupus ;
  • une maladie inflammatoire du rein ;
  • une inflammation due à un toxique ;
  • des calculs rénaux ;
  • une tumeur au niveau de l’appareil urinaire ;
  • une prostatite aiguë ;
  • une leucorrhée contamination des urines par perte vaginale. 

Quels sont les traitements de la leucocyturie (excès de globules blanc dans les urines) ?

En fonction de la cause responsable de cette trop forte concentration de leucocytes dans les urines, différents traitements pourront être mis en place.

Si la leucocyturie est infectieuse et d’origine bactérienne, un traitement antibiotique est proposé au patient pour stopper l’infection.

 

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste biologie médicale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les biologistes médicales au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quel taux de leucocytes est inquiétant ?

Un taux de leucocytes élevé est généralement considéré comme étant supérieur à 10 000 leucocytes par microlitre d’urine. Cela peut être dû à une infection des voies urinaires, à une inflammation de la prostate ou à une maladie rénale.

Comment soigner une leucocyturie naturellement ?

En cas d'infection urinaire il est recommandé de boire beaucoup d'eau et de prendre du jus de canneberge.

Une analyse Ecbu c'est quoi ?

L'ECBU est l'examen microscopique des urines qui permet de détecter une infection urinaire et de choisir un traitement adapté.

Quand parle-t-on de leucocyturie ?

On parle de leucocyturie lorsque le nombre de leucocytes (globules blancs) dans les urines est anormalement élevé. Cela peut être le signe d'une infection des voies urinaires.

La leucocyturie : est-ce grave ?

La leucocyturie est l’apparition de globules blancs dans les urines. Elle est le plus souvent due à une infection urinaire, mais peut aussi être due à une maladie rénale ou à un cancer de la vessie.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements