Ferritine

La ferritine est une protéine essentielle au stockage du fer dans l'organisme. Son dosage sanguin permet d'évaluer les réserves en fer, aidant ainsi au diagnostic d'anémie ou de surcharge en fer.

Trouver un Laboratoire d’analyses médicales à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La ferritine est la principale protéine de réserve du fer. En médecine, son dosage renseigne sur le stock de fer présent dans l'organisme d'un patient. Un taux de ferritine trop bas ou trop élevé constitue un signe clinique essentiel au processus de diagnostic mis en œuvre par le médecin.

Définition : qu’est-ce que la ferritine et quel est son rôle ?

La ferritine est une protéine dotée d'une fonction de stockage et de régulation du métabolisme du fer présent dans l'organisme. Oligoélément essentiel, le fer est un constituant de l'hémoglobine servant au transport et au stockage de l'oxygène. La ferritine est présente essentiellement au niveau du foie, de la moelle osseuse et de la rate. On en trouve également mais moins dans d'autres organes tels que les testicules, les poumons ou le cœur. Le taux de ferritine sanguin possède la spécificité de fluctuer selon le sexe, l'âge, mais également l'origine ethnique. On parle de variations physiologiques. En médecine, ce dosage constitue un outil précieux permettant d'évaluer les réserves en fer qui peuvent être mobilisées immédiatement par l'organisme. C'est également un marqueur de l'inflammation.

Ferritine : plateau d'aliments riches en fer comme les viandes rouges, volailles, poisssons, champignons, oeufs, petits pois, brocolis...

 

Quelle est la norme de ferritine et quel taux est inquiétant ?

Les valeurs normales ne sont pas identiques pour tous les individus. Les laboratoires d'analyses sanguines utilisent donc des normes indicatives pour détecter les éventuelles anomalies de concentration de la ferritine (ferritinémie) . Les valeurs de référence sont :

  • chez l’homme adulte : 20 à 200 µg/l ;
  • chez la femme adulte avant la ménopause : 10 à 125 µg/l ;
  • chez la femme adulte après la ménopause : 20 à 200 µg/l ;
  • chez le nouveau-né : 50 à 400 µg/l ;
  • chez le nourrisson de 1 à 2 mois : 140 à 400 µg/l ;
  • chez le nourrisson de 2 à 6 mois : 40 à 220 µg/l ;
  • chez le nourrisson de plus de 6 mois à l'enfant jusqu’à 15 ans : 15 à 80 µg/l.

En deçà des valeurs inférieures, une hypoferritinémie (concentration de ferritine basse) est suspectée. À l’inverse, l'hyperferritinémie devra faire l'objet d'un bilan étiologique.

Comment évaluer le taux de ferritine et interpréter les résultats de la prise de sang ?

Le dosage de la ferritine s'obtient grâce à une prise de sang effectuée dans le pli du coude et analysée en laboratoire. Si le dosage de la ferritine ne nécessite pas d'être à jeun, il est toutefois recommandé de le faire réaliser le matin. L'interprétation des résultats est effectuée par le médecin prescripteur. En présence de concentrations différentes des valeurs de référence, le praticien pourra décider de pousser ses investigations médicales.

Prendre rendez-vous en ligne

Que signifie un taux de ferritine haut et quels sont les causes et les symptômes ?

Une ferritinémie modérément augmentée (sous les 500 µg/l) laisse généralement entrevoir un processus inflammatoire. Pour le confirmer, le médecin fera pratiquer le dosage de la protéine C réactive (CRP), marqueur de l'inflammation.

Lorsque le taux de ferritine dans le sang dépasse largement les normes (au-delà de 1 000 µg/l), la piste d'une maladie génétique, hémochromatose, doit être explorée même si elle n'est pas la seule cause possible. L'alcoolisme chronique, le syndrome dysmétabolique, l'hépatite aiguë ou encore la myolyse cardiaque peuvent être responsables d'une ferritine haute.

Que signifie un taux de ferritine bas et quels sont les causes et les symptômes ?

La baisse de la ferritinémie résulte d'une diminution des réserves de fer dans l'organisme. L'hypoferritinémie est causée par une carence en fer contrairement à l'hyperferritinémie qui peut être secondaire à de nombreuses pathologies. Un taux de ferritine sanguine effondré représente donc le signal d'alerte d'une anémie ferriprive. Le médecin devra en déterminer l'origine. La ferritinémie fait l'objet d'une surveillance lors de la grossesse (risque de carence plus élevé).

 Quels sont les traitements et l’alimentation en cas de taux de fer trop élevé ?

La prise en charge va dépendre de son origine. Il est impératif de faire baisser la concentration. Avoir trop de fer dans le sang peut avoir d'importantes conséquences notamment sur le fonctionnement rénal. En cas d'hémochromatose, des saignées sont réalisées régulièrement pour diminuer rapidement le taux de fer. Une alimentation pauvre en fer doit être instaurée :

  • des protéines végétales sources de fer non héminiques ;
  • des aliments riches en phytates et en oxalates qui limitent l'absorption du fer ;
  • des produits riches en calcium qui altèrent l'absorption du fer.

Quels sont les traitements et l’alimentation en cas de manque de ferritine ?

L'anémie en fer peut avoir différentes origines. Le praticien devra en identifier la cause :

Le traitement de l'anémie ferriprive passe par la prise en charge de la pathologie sous-jacente. Dans les cas sévères, une supplémentation en fer peut être préconisée par voie orale, injection ou transfusion sanguine. Pour maintenir un taux de ferritine suffisant, il est important de satisfaire les besoins quotidiens de l'organisme en privilégiant des aliments riches en fer (viande rouge, crustacés, légumineuses…).

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste biologie médicale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les biologistes médicales au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Quel  est le taux de ferritine en cas de cancer ?

Le taux de ferritine peut varier en cas de cancer en fonction de son type et de son stade. Dans certains cas, une augmentation de la ferritine peut être observée, tandis que dans d'autres, une diminution peut être constatée.

Est-ce que c'est grave d'avoir trop de ferritine : à partir de quel taux faut-il s'inquiéter ?

Des niveaux élevés de ferritine peuvent être le signe de certaines maladies, notamment des affections du foie. Un taux de ferritine supérieur à 200 microgrammes par litre chez l’homme ou à 125 microgrammes par litre chez la femme (avant ménopause) doit être surveillé par un médecin.

Qu'est-ce qui fait monter le taux de ferritine ?

Le taux de ferritine peut augmenter en raison d'une surconsommation de fer dans l'alimentation, d'une absorption excessive de fer par l'organisme, de maladies inflammatoires, ou d'hémochromatose.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements