Acide folique ou vitamine B9

L'acide folique est une vitamine hydrosoluble indispensable au métabolisme humain. Il est particulièrement important lors de la grossesse pour garantir le bon développement du fœtus.

Trouver un Laboratoire d’analyses médicales à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La vitamine B9 est une molécule indispensable à la synthèse de l’ADN. Les besoins en vitamine B9 et en acide folique sont augmentés dans certains cas, notamment lors de la grossesse. Il est indispensable de combler toute carence en acide folique en privilégiant un régime alimentation riche en folates et une éventuelle complémentation vitaminique contenant de l’acide folique.

Qu’est-ce que l’acide folique et les folates ?

L’acide folique appartient tout comme la vitamine B9, appelée également folate, à une famille de molécules indispensables au fonctionnement du corps humain. La vitamine B9 est retrouvée dans l’alimentation sous forme de folates alors que l’acide folique est la forme synthétique retrouvée dans les compléments alimentaires. L’acide folique est une molécule très importante dans la croissance et le renouvellement des cellules. L’acide folique et les folates sont indispensables à de nombreux systèmes comme le système immunitaire ou le système sanguin. L’acide folique est un élément indispensable de la synthèse de l’ADN. L’acide folique a donc un rôle clé lors de la grossesse, notamment au premier trimestre de grossesse.

Dans quels cas utiliser de l’acide folique : quels sont ses bienfaits notamment pendant la grossesse ?

Dans les premières semaines de la grossesse, une ébauche du système nerveux appelé tube neural se forme. C’est lors de la 6e semaine de grossesse que les ouvertures du tube neural se ferment. L’acide folique est essentiel à ce processus. Un taux suffisant de vitamine B9 permet en effet de prévenir une anomalie embryonnaire de fermeture du tube neural. C’est pour cette raison qu’il est recommandé aux femmes enceintes de prendre dès le projet de naissance une complémentation en vitamine B9. Idéalement, cette complémentation doit commencer plusieurs mois avant la conception.

acide folique

La complémentation est primordiale chez les femmes à risque comme les femmes ayant eu des antécédents familiaux de spina bifida ou d’anencéphalie, les femmes souffrant de maladies chroniques (diabète, maladies hépatiques, maladies intestinales) ou celles ayant subi un pontage gastrique par exemple.

Comment trouver l’acide folique dans les aliments ?

De nombreux aliments contiennent de la vitamine B9 et dans certains pays, certaines céréales, farines ou pâtes sont même enrichies en vitamine B9. Les aliments qui renferment le plus de vitamine B9 sont le foie de volaille, le pollen frais, la levure de boulanger, les légumineuses comme les fèves ou les pois chiches et notamment les farines de pois chiches ou encore les légumes verts comme les épinards.

Il est important de souligner que la cuisson prolongée détruit les folates, il faut donc éviter de trop cuire ces aliments pour bénéficier au maximum de l’apport en vitamine B9. Les folates sont également sensibles à l’oxydation et à la lumière, il est donc important de bien stocker les aliments qui en contiennent.

Qu’est-ce que provoque une carence en vitamine B9 : cause t-elle de l'anémie ?

La carence en vitamine B9 peut engendrer une fatigue, des maux de tête, des vertiges, des essoufflements et parfois des diarrhées. Une carence en vitamine B9 engendre une anémie caractéristique dite mégaloblastique. Il s’agit d’une anémie dans laquelle les globules rouges sont malformés et sont anormalement gros. Chez la femme enceinte, une carence en vitamine B9 peut être préjudiciable pour l’enfant à naître. Le système nerveux peut ne pas se former convenablement et cela peut engendrer des problèmes graves comme une spina bifida (colonne vertébrale anormale) ou une anencéphalie (encéphale anormal).

 

D’autres anomalies peuvent également se former comme des anomalies cardiaques, des anomalies urinaires ou encore des anomalies orofaciales (avec la formation d’un bec de lièvre par exemple). Les tissus maternels comme le placenta ou la circulation sanguine peuvent également ne pas se développer correctement. Le risque de prématurité est aussi augmenté.

Comment utiliser une supplémentation d'acide folique : quelle est la posologie ?

Certaines personnes peuvent souffrir de carence en vitamine B9 notamment en cas d’augmentation des besoins (lors de la grossesse notamment), en cas de diminution des apports (en cas d’alcoolisme chronique par exemple) ou en cas de diminution de l’absorption intestinale (en cas de maladies intestinales chroniques). Il est donc important de pallier ces carences par la prise de compléments alimentaires.

 

En effet, la biodisponibilité de l’acide folique (sous forme de compléments vitaminiques) est supérieure à celle des folates. En cas de projet parental, il est intéressant de prendre l’acide folique au moins 3 mois avant la conception. Généralement, la posologie est de 0,4 mg/jour d’acide folique.

Quelles sont les contre-indications et effets secondaires d'un traitement d’acide folique ?

L’acide folique est une vitamine hydrosoluble qui est éliminée rapidement dans les urines, les risques de surdosage sont donc très faibles. Néanmoins, il convient de toujours demander conseil à son médecin avant d’entamer une complémentation en acide folique, car de nombreuses personnes n’en ont pas besoin. On estime que la dose limite de sécurité est de 1 mg/jour. En ce qui concerne la dose nutritionnelle (c’est-à-dire la dose reçue via l’alimentation), il n’y a aucune contre-indication.

Dans certains cas, la prise d’acide folique peut engendrer une constipation, des problèmes de reflux gastro-œsophagien ou parfois des nausées. Dans de très rares cas, la prise d’acide folique peut engendrer des réactions cutanées. La prise de compléments alimentaires multivitaminés ou d’acide folique est formellement contre-indiquée en cas d’allergie à l’acide folique. Il est enfin important de préciser qu’en cas de prise de compléments multivitaminés, il faut faire attention à bien respecter les doses prescrites pour éviter le surdosage d’autres vitamines, qui pourrait être préjudiciable.

 

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en biologie médicale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les biologistes médicales au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

FAQ

Quel est le rôle de l'acide folique : à quoi sert-il ?

L'acide folique est une vitamine hydrosoluble qui joue un rôle essentiel dans le métabolisme humain. Il est nécessaire à la production d'ADN et d'ARN, à la division cellulaire et à l'utilisation des protéines. 

Quels sont les aliments riches en acide folique ?

Les aliments riches en acide folique sont les légumes verts à feuilles, tels que les épinards, on la trouve aussi dans le foie de volaille, le pollen frais, la levure de boulanger et les légumineuses (fèves, pois chiches).

Quels sont les inconvénients de l'acide folique ?

Bien que l'acide folique soit très bénéfique pour la santé, il peut présenter certains inconvénients. Un excès de folates peut entrainer de la constipation, des reflux gastro-œsophagiens, des nausées, ou dans de rares cas des réactions cutanées.

Quels sont les symptômes d'une carence en acide folique ?

Une carence en acide folique et donc en vitamine B9 peut entraîner de la fatigue, des maux de tête, des vertiges, des essoufflements et parfois des diarrhées. Chez la femme enceinte, cela peut causer des malformations graves chez le fœtus, telles qu'une spina bifida, une anencéphalie, des anomalies cardiaques, urinaires ou orofaciales, ainsi qu'un risque accru de prématurité.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements