Micropénis

Un micropénis est un pénis dont la taille en érection est inférieure à 7cm. Les causes d'un micropénis sont multiples mais il est possible d'avoir recours à des traitements hormonaux ou à de la chirurgie pour en augmenter sa taille.

Trouver un spécialiste en Andrologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Source de nombreuses idées reçues, le micropénis est très souvent à l’origine de complexes qui peuvent aboutir à des troubles psychologiques et transformer cette situation en véritable handicap. Qu’est-ce qu’un micropénis ? Quelles en sont les causes ? Quels traitements proposer ? Réponses aux questions les plus courantes posées sur le micropénis.

Définition : qu’est-ce qu’un micropénis ou petite verge chez l'homme ?

Un micropénis est un pénis dont la longueur est inférieure à 2,5 fois l’écart type par rapport à la taille moyenne du pénis de la même classe d’âge. La définition du micropénis se résume quasi exclusivement à cette notion de taille du pénis. Un micropénis présente en effet dans la majorité des cas (sauf malformation) une morphologie normale avec un méat urétral apical. Il n’est associé à aucun problème physiologique. On estime, en France, à entre 1 et 3 % le pourcentage de la population masculine présentant un micropénis.

Homme devant un soignant. Un micropénis est une verge dont la taille en érection est inférieure à 7cm.

 

Quelle est la taille d’un micropénis en érection ?

La taille est l’élément qui centralise le plus les questions autour du micropénis. La majorité des professionnels de santé (parmi lesquels les urologues) définissent le micropénis comme un pénis dont la taille en érection est inférieure à 7 cm. Pour disposer d’un élément de comparaison, la taille moyenne du pénis chez les hommes est de 13,22 centimètres en érection (9 cm au repos), pour une circonférence moyenne de 11 cm (en érection). À noter que la mesure de la taille d’un pénis s’effectue depuis l’angle formé par le pubis et la face supérieure du pénis, jusqu’au gland. Chez le nouveau-né, la taille moyenne du pénis non étiré avoisine les 3,5 cm de long, et une circonférence moyenne de 1 cm. Lorsque le pénis d’un nouveau-né affiche une mesure inférieure à 2 cm de long, les professionnels de santé le catégorisent alors comme un micropénis. Au début de la puberté, le pénis atteint une taille moyenne de 6 cm. À ce stade de la vie, un micropénis définit un pénis mesurant moins de 4 cm.

Quels sont les causes et facteurs de risque d’un petit sexe ?

On constate, en France et dans le monde, une augmentation de la proportion de la gent masculine présentant un micropénis. Toutefois, les causes du micropénis demeurent assez difficiles à identifier. Parmi les causes et facteurs de risque le plus souvent avancés pour expliquer la taille d’un micropénis, on retrouve :

  • une production insuffisante d’androgènes : il s’agit d’hormones mâles utiles à la croissance du pénis (longueur et circonférence) ;
  • une insensibilité partielle aux androgènes ;
  • une malformation congénitale ;
  • une exposition à des perturbateurs endocriniens in utero (ce qui expliquerait l’augmentation du phénomène dans nos sociétés actuelles). 

Comment diagnostiquer un micropénis ?

La prise de mesures du pénis suffit à poser le diagnostic d’un micropénis. Ces mesures peuvent être réalisées selon une méthode précise par des professionnels de santé dans le cadre des micropénis chez les enfants. Ici, un diagnostic précoce (avant l’âge de 6 mois) participe à une meilleure prise en charge. Chez l’adulte, il est assez rare de consulter un professionnel de santé pour établir ce diagnostic. Il est en revanche beaucoup plus important de consulter un professionnel de santé lorsque le diagnostic d’un micropénis entraîne un sentiment de mal-être, une perturbation de la vie sexuelle et/ou des troubles psychologiques.

Quels sont les traitements d’un micropénis chez l'enfant et l'adulte : médicaments ou chirurgie ?

Contrairement aux idées reçues, le micropénis n’est pas nécessairement associé à l’impuissance ni à un manque de sensations lors de l’activité sexuelle. Par les troubles psychologiques qu’il engendre (situation vécue comme un handicap et source d’anxiété, voire de dépression), le micropénis peut néanmoins faire l’objet de traitements de plusieurs types :

  • le traitement hormonal : il vaut principalement en cas de diagnostic de micropénis chez les enfants, et se résume à un traitement à base de testostérone ;
  • la chirurgie : il existe aujourd’hui plusieurs techniques chirurgicales destinées à augmenter la taille (longueur et/ou circonférence) d’un pénis. Ces techniques, comme la phalloplastie ou la métoidioplastie, affichent toutefois des résultats peu convaincants (l’augmentation atteint, en moyenne, entre 1 et 3 cm), avec des risques conséquents et un sentiment de satisfaction assez faible. 

Popularisés sur le Web, les extenseurs de pénis ne représentent pas un traitement fiable du micropénis. Les promesses qui y sont associées (gain de 1 à 3 cm grâce à une utilisation quotidienne) sont très éloignées de la réalité. Le recours à ses extenseurs de pénis peut par ailleurs déboucher sur une neuropathie. Dans la plupart des cas, un accompagnement psychologique constitue le meilleur traitement d’un micropénis. Il s’agit d’accompagner les hommes qui consultent pour ce motif vers une acceptation de leur micropénis. Un travail sur la perception du pénis (beaucoup d’hommes sous-estiment la taille réelle de leur pénis et se comparent à de fausses données) et un autre sur les solutions à mettre en œuvre pour disposer d’une vie sexuelle épanouie sont les principaux leviers à activer pour une meilleure acceptabilité du micropénis.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en andrologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les andrologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Traitements associés à l'Urologie

Examen associé à l'Urologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements