Scanner cerebral

Le scanner cérébral est un examen médical permettant de visualiser l’anatomie du cerveau et ses structures. Cet examen est réalisé à l’aide d’une machine appelée scanner. Le scanner cérébral est indolore et ne nécessite pas d’anesthésie.

Trouver un spécialiste en Radiologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le scanner cérébral, aussi appelé tomodensitométrie (TDM) cérébrale, est un examen d’imagerie médicale à émission de rayons X. Il permet d’effectuer des images en coupe du cerveau (en deux ou trois dimensions).

Définition : qu’est-ce qu’un scanner cérébral ou TDM cérébral ?

Le scanner cérébral, aussi appelé tomodensitométrie (TDM) cérébrale, désigne un examen d’imagerie médicale du cerveau et de la boite crânienne, qui conjugue le recours aux rayons X à faible dose et l’informatique. Il se réalise avec ou sans injection d’un produit de contraste. Que voit-on avec un scanner cérébral ? Grâce à un émetteur de rayons X rotatif, toute la zone cérébrale est photographiée et on obtient des images en coupe très fines du cerveau, sur lesquelles la façon dont les diverses zones du cerveau absorbent les rayons X est analysée. Cet examen permet de détecter d’éventuelles anomalies, tant au niveau des vaisseaux, des nerfs, des os, des méninges que des cavités cérébrales.

Pourquoi faire un scanner du cerveau ?

Le scanner cérébral aide à poser un diagnostic dans diverses situations :

  • des maux de tête violents et chroniques : le scanner cérébral peut être nécessaire en cas de migraines, pour la recherche d’un anévrisme, d’une tumeur cancéreuse ou bénigne, d’une maladie inflammatoire (de type méningite ou encéphalite) ;
  • une suspicion d’accident vasculaire cérébral (AVC) : le scanner cérébral précise le type d’AVC en présence (AVC ischémique provoqué par un caillot ou AVC hémorragique) ;
  • des traumatismes crâniens : cet examen permet de déceler des lésions, fractures, hémorragies cérébrales potentielles, consécutives au traumatisme crânien ;
  • une crise d’épilepsie : le scanner met en évidence les lésions cérébrales ;une suspicion d’atteinte du système nerveux central.

Comment se préparer à un scanner cérébral ?

Lors de la prise de rendez-vous, le patient est invité à préciser s’il est diabétique ou s’il prend un traitement médicamenteux, car cela peut interférer avec l’examen. Par ailleurs, les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter, sauf urgence médicale, de passer cet examen. Le scanner cérébral nécessite d’être à jeun dans les 3 à 4 heures qui le précèdent. Il faut ôter tout objet métallique porté avant de venir à cet examen.

Comment se déroule un scanner cérébral ?

Le patient est allongé sur la table d’examen, les bras le long du corps et la tête immobilisée dans un support pour éviter tout mouvement lors de la prise d’images. Un produit de contraste iodé est injecté ou non par intraveineuse, en fonction de la pathologie suspectée. Puis la table d’examen est engagée dans un large anneau et un émetteur de rayons X tourne alors autour de la tête du patient en prenant des clichés. Quant à la question de savoir combien de temps dure un scanner cérébral avec injection, il faut compter en moyenne une vingtaine de minutes. Cet examen d’imagerie médicale est totalement indolore.

sacanner cerebral

 

Scanner cérébral avec ou sans produit de contraste ?

Le scanner cérébral peut être réalisé avec ou sans produit de contraste.

Scanner cérébral sans produit de contraste

Le scanner cérébral ne nécessite pas forcément l’injection d’un produit de contraste. Le scanner cérébral sans injection représente la majorité des cas. Il est prescrit en cas de traumatisme crânien avec suspicion d’hémorragie ou d’hématome, ou pour évaluer une obstruction vasculaire cérébrale par un caillot (AVC ischémique) avant opération.

Scanner cérébral avec produit de contraste

Un scanner cérébral avec injection d’un produit de contraste signifie qu’on injecte un produit de contraste iodé par intraveineuse avant l’examen. Ce produit iodé permet d’augmenter le contraste entre les zones saines du cerveau et les anomalies cérébrales, de même qu’il fait ressortir la vascularisation du cerveau. Il est donc important pour détecter les tumeurs cérébrales et autres lésions dues à une infection cérébrale.

Quelles sont les contre-indications à un scanner cérébral ?

Il existe quelques contre-indications à un scanner cérébral. Il s’agit des personnes prenant un traitement pour le diabète ou pour une insuffisance rénale. Ces personnes doivent fournir une analyse de sang avec un dosage de créatinine lors de leur venue pour passer le scanner cérébral. Autres contre-indications : l’allergie au produit de contraste iodé ou la prise d’un traitement contre les allergies. Enfin, cet examen est vivement déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Quelles sont les complications et risques possibles d’un scanner cérébral ?

Les risques du scanner cérébral sont rares et sans danger. Il s’agit de réactions transitoires au produit de contraste iodé injecté, donnant lieu à des bouffées de chaleur et à des nausées. Il est recommandé de beaucoup boire après l’examen d’imagerie médicale, pour éliminer plus rapidement le produit de contraste iodé de l’organisme.

Comment interpréter les résultats d’un scanner de la tête ?

Les résultats du scanner cérébral sont immédiats et peuvent faire l’objet d’un bref échange oral après l’examen entre le radiologue et le patient. Mais c’est lors d’une prise de rendez-vous ultérieure avec le médecin prescripteur, lequel a reçu les images et le compte rendu, que les résultats du scanner cérébral seront interprétés pour le patient. Le scanner cérébral peut se révéler normal ou il peut révéler des anomalies qui vont nécessiter une prise en charge médicale, voire chirurgicale.

scanner cerebral

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en imagerie médicale et/ou radiologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens radiologues que vous pouvez consulter au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment se déroule un scanner de la tête ou des cervicales ?

Pour effectuer un scanner cérébral, le patient est allongé et immobile, les bras le long du corps. Un produit de contraste est ensuite injecté ou non en fonction de la pathologie suspectée au patient. Puis un émetteur de rayons X tourne autour de la tête du patient en prenant des clichés.

Comment se préparer pour un scanner du crâne ?

Avant de subir un scanner cérébral, différentes précautions sont mises en place : le patient doit préciser s'il prend des médicaments ou s'il est diabétique. De plus, il faut enlever tout objet métallique et être à jeun 3 à 4h avant l'intervention.

Quand passer un scanner de la tête ?

Un scanner cérébral est une technique d’imagerie médicale permettant de visualiser l’anatomie du cerveau et ses structures. Il est indiqué dans de nombreuses situations : lorsque le médecin soupçonne une lésion cérébrale, un anévrisme, une hémorragie cérébrale, une tumeur cérébrale, etc.

Quelle est la différence entre un IRM et un scanner cérébral ?

IRM et scanner cérébral sont des examens médicaux qui permettent de visualiser l’intérieur du crâne et les structures cérébrales. Ce sont des examens complémentaires qui n'utilisent pas les mêmes méthodes (rayon x et ondes radio).

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements