Tumeur au cerveau

Une tumeur au cerveau ou tumeur cérébrale peut être bénigne ou maligne. Les premiers symptômes de cette maladie sont : des maux de tête, de la fatigabilité accrue, une perte d'appétit et de poids, des troubles de la mémoire, de la parole, ou encore de l'équilibre. Les traitements dépendent du stade et de la localisation de la tumeur : chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie.

Trouver un spécialiste en Neurologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Qu’est-ce qu’une tumeur au cerveau ?

Retour

Le cerveau correspond au centre de contrôle de notre corps. Des causes multiples et complexes peuvent être à l'origine de l'apparition de la tumeur au cerveau. Celle-ci peut être bénigne, c'est-à-dire non cancéreuse (on parle dans ce cas de méningiomes ou épendymomes), ou maligne (cancéreuse).  Un cancer du cerveau primitif se caractérise donc par l'apparition d'une ou de plusieurs tumeurs cancéreuses ou anaplasiques dans plusieurs parties possibles du cerveau (moelle épinière, ventricules du cerveau...) la zone du cerveau en raison d'un dysfonctionnement du développement cellulaire.

Néanmoins, il faut savoir que des métastases (migration de cellules cancéreuses, à distance d'un cancer primitif) provenant donc d'un autre cancer, comme le cancer du poumon, le cancer du sein ou encore le cancer colorectal, peuvent également atteindre le cerveau. Dans ce cas, il s'agit d'un cancer métastatique (tumeur au cerveau secondaire) et non d'une tumeur au cerveau primitive.

Il existe plusieurs types de tumeurs au cerveau (plus de 100), dont les tumeurs gliales. Ces dernières, qui se développent à partir d'un type de cellule gliale (cellule qui entoure et soutient les neurones), sont les plus fréquentes, tandis que les autres, n'étant pas en lien avec les cellules gliales, évoluent par exemple au niveau des nerfs, des méninges, ou encore de l'hypophyse.

En France, les tumeurs cérébrales malignes, qui correspondent au cancer du cerveau se trouvent au seizième rang des cancers, mais il faut savoir qu'elles font partie des tumeurs que l'on retrouve le plus fréquemment chez les enfants.

tumeur au cerveau

 

Quels sont les stades d’une tumeur au cerveau ?

Si les symptômes d'une tumeur au cerveau sont peu spécifiques et restent parfois discrets au début de la maladie, au stade 1 (I), lorsque la tumeur est bénigne, il va de soi que les signes d'une tumeur au cerveau apparaissent par la suite de manière plus prononcée lorsque le stade d'évolution ou grade devient plus avancé: maux de tête, fatigabilité accrue, perte d'appétit et de poids, troubles de la mémoire, de la parole, ou encore de l'équilibre. 

En effet, une tumeur au cerveau de stade 4 ou grade 4 (IV) correspond à une tumeur maligne s'étant étendue. La tumeur est agressive et le pronostic vital est alors engagé.

Des groupes de parole et de soutien existent pour les personnes touchées par le cancer du cerveau, ainsi que pour leurs proches.

Quels sont les causes et facteurs de risque du cancer du cerveau ?

Lorsqu'il s'agit d'un cancer du cerveau primitif, c'est un dysfonctionnement du développement cellulaire dans la zone du cerveau qui entraîne l'émergence de cellules tumorales, d'une tumeur au cerveau.

Dans le cas d'une tumeur cérébrale secondaire, des métastases dans le cerveau proviennent d'une migration de cellules cancéreuses d'un autre cancer (cancer primitif) et favorisent malheureusement l'apparition d'une tumeur au cerveau.  

Voici les différentes causes d’apparition de ce cancer: 

  • une prédisposition génétique ;
  • l'exposition aux pesticides, au plomb, ou encore au rayonnement électromagnétique ;
  • l’âge ;
  • l’utilisation du téléphone portable.

Toutefois, les facteurs de risque sont multiples et complexes et restent donc encore à étudier.

Quels sont les symptômes d’une tumeur au cerveau ?

Selon sa localisation, son grade (I, II, III ou IV) et son étendue notamment, une tumeur au cerveau peut entraîner des symptômes peu spécifiques que sont les maux de tête, l'hypertension intracrânienne, la fatigue, la perte d'appétit et la perte de poids et éventuellement, une paralysie partielle. En cas de tumeur au cerveau, des symptômes touchant les yeux peuvent également faire leur apparition (ex: altération de la vision périphérique, troubles de la vue), associés ou non à des troubles de l'audition, de la mémoire, de la parole, ou encore de l'équilibre.

Les symptômes d'une tumeur au cerveau en phase terminale – ce qui correspond aux symptômes d'une tumeur au cerveau en "fin de vie" – sont quant à eux habituellement assez handicapants pour le patient et impressionnants pour les proches : somnolence, troubles de la parole, de la déglutition, de la mobilité et de l'humeur, voire crises d'épilepsie.

Comment diagnostiquer une tumeur au cerveau ?

En présence d'une altération de l'état général ou de l'apparition de symptômes d'une tumeur au cerveau, comme :

  • des maux de tête ;
  • une fatigabilité accrue ;
  • une perte de poids inexpliquée ;
  • des troubles de la mémoire, de la parole ou de l'équilibre.

Il est vivement recommandé de consulter un médecin.

Durant le rendez-vous, le médecin procédera à un examen clinique et à un interrogatoire, eux-mêmes associés par la suite à d'autres examens (scanner ou imagerie par résonance magnétique, dite IRM, par exemple), à des analyses sanguines, à l'analyse d'un échantillon de tissu tumoral (biopsie), voire à une ponction lombaire et à une consultation avec un neuro-oncologue.

tumeur au cerveau diagnostic

 

Quels traitements pour une tumeur au cerveau ?

En présence d'une tumeur au cerveau maligne et donc en cas de cancer du cerveau avéré, il est possible d'effectuer une chirurgie au patient sous anesthésie générale afin de retirer la tumeur et, par extension, les symptômes de la tumeur au cerveau associés. Néanmoins, selon la localisation et l'étendue de la tumeur, l'opération chirurgicale du cerveau (craniotomie) n'est pas toujours possible : il s'agit alors de retirer le plus de tissu tumoral possible, voire de se diriger vers d'autres traitements des tumeurs cérébrales. La radiothérapie et la chimiothérapie en font partie. 

Quel suivi après traitement d’une tumeur au cerveau ?

Dans le cas d'une tumeur au cerveau, le suivi post-traitement(s) du patient est régulier et il se fait en fonction du grade (I, II, III ou IV, tumeur au cerveau bénigne ou maligne), du type de cancer (cancer primitif ou secondaire), de l'évolution de la maladie et des symptômes, et de la tolérance des traitements notamment.

Il peut donc être constitué de consultations de suivi, d'analyses sanguines, d'examens, voire de consultations diverses : orthophoniste, physiothérapeute, ergothérapeute...

Quelle est l’espérance de vie avec une tumeur au cerveau ?

L'espérance de vie avec une tumeur au cerveau et le taux de survie sont là aussi fonction du type de cancer (cancer primitif ou secondaire) et du grade, le grade IV (haut grade) correspondant à une tumeur maligne agressive s'étant étendue (le pronostic vital est donc engagé). Néanmoins, on peut dire que cinq ans après un diagnostic de tumeur au cerveau maligne, le taux de survie se situe entre 20 % et 30 %.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quels sont les premiers symptômes/signes d'une tumeur au cerveau ?

Les premiers symptômes d’une tumeur au cerveau sont : des maux de tête, de la fatigabilité accrue, une perte d'appétit et de poids, des troubles de la mémoire, de la parole, ou encore de l'équilibre.

Comment attrape-t-on une tumeur au cerveau ?

Une tumeur au cerveau est une prolifération anormale de cellules gliales au niveau du cerveau. Elle peut être bénigne ou maligne. Les tumeurs bénignes sont généralement moins dangereuses que les tumeurs malignes, car elles ne se mettent pas en place pour envahir et détruire les tissus voisins.

Quel âge pour une tumeur au cerveau ?

Les tumeurs au cerveau sont rares chez les enfants de moins de 5 ans. Leur incidence augmente à partir de l’âge de 5 ans, atteint un pic entre 20 et 40 ans, puis diminue. Les tumeurs au cerveau sont donc plus fréquentes chez les jeunes adultes.

Est-ce qu'on peut guérir d'une tumeur cérébrale ?

Cela dépend du type de tumeur bénigne ou maligne et du stade du cancer. Les tumeurs bénignes sont généralement moins agressives et peuvent souvent être traitées avec succès par chirurgie (craniotomie), chimiothérapie ou radiothérapie. En cas de tumeur au cerveau maligne, le taux de survie se situe entre 20 % et 30 %.

Traitement associé à l'Oncologie/Cancérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements