Hystérosalpingographie

L’hystérosalpingographie est une radiographie de l’utérus et des trompes de Fallope. Elle est réalisée en utilisant un produit de contraste, l’hydrosalpinx, qui est injecté dans l’utérus et les trompes de Fallope. Cet examen est notamment fait en cas de difficultés pour avoir un enfant.

Trouver un spécialiste en Radiologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’hystérosalpingographie est un examen d’imagerie médicale qui permet de visualiser l’utérus et les trompes utérines, qui peut notamment être indiqué lorsqu’une femme rencontre des difficultés pour concevoir un enfant. Mais comment l’examen radiologique se déroule-t-il et quelles sont les suites d’une hystérosalpingographie ?

Définition : qu’est-ce qu’une hystérosalpingographie ou hystérographie ?

Une hystérosalpingographie est un examen qui relève de l’imagerie médicale, au même titre que le scanner, le doppler et l’échographie. Il s’agit là d’un examen radiologique et radiographique, car l’hystérosalpingographie utilise les rayons X. C’est une forme de rayonnement électromagnétique qui peut traverser certains tissus du corps humain et qui permet ainsi la restitution d’images (images de l’utérus et des trompes utérines dans ce cas précis).

hysterosalpingographie

 

Pourquoi faire une radiographie de l'utérus et des trompes ?

Une hystérosalpingographie est prescrite par un professionnel de santé et possède plusieurs indications. En effet, elle peut tout d’abord être conseillée dans le cadre de fausses couches à répétition ou d’un bilan de fertilité, pour détecter des anomalies dans l’utérus ou dans les trompes de Fallope, pouvant elles-mêmes être à l’origine de troubles de la fertilité. L’hystérosalpingographie peut également être recommandée pour visualiser d’éventuelles tumeurs malignes ou bénignes (fibromes, polypes).

Enfin, en cas d’infection, de douleurs abdominales ou de saignements génitaux anormaux, il est aussi possible de faire appel à cet examen radiologique.

hysterosalpingographie

 

Comment se préparer à une hystérosalpingographie ?

Avant une hystérosalpingographie, il convient de préparer une ordonnance et un courrier du médecin prescripteur, résultats des analyses de sang, carte vitale, carte de mutuelle ou de tiers payant, moyen de paiement, et de se renseigner sur le déroulement de l’examen.

Étant donné qu’elle utilise les rayons X, il est bon de savoir que l’hystérosalpingographie ne doit pas être réalisée chez la femme enceinte. Par précaution, elle est généralement programmée dans les premiers jours du cycle menstruel, juste après les règles.

On notera également que l’hystérosalpingographie peut entraîner chez certaines femmes la survenue de douleurs, de crampes (liées à l’injection d’un produit opaque aux rayons X dans le col de l’utérus), similaires à celles ressenties durant les règles.

Comment se passe une hystérosalpingographie : déroulement et durée ?

Après un entretien et une présentation de l’examen radiologique, l’hystérosalpingographie débutera par une toilette antiseptique, la mise en place d’une canule sur le col de l’utérus de la patiente préalablement allongée (en position gynécologique, les pieds dans les étriers) et l’injection du produit opaque aux rayons X dans l’utérus.

Le produit opaque progressera ensuite, entre le col de l’utérus, la cavité utérine et les trompes de Fallope, permettant ainsi la prise de clichés radiographiques et la visualisation de l’utérus. Cela permet aussi d’observer la perméabilité des trompes ou, au contraire, de leur imperméabilité. On pourra y découvrir la présence d’une tumeur maligne, d’une tumeur bénigne, d’un polype, de tissu… L’hystérosalpingographie est un examen qui dure une trentaine de minutes environ.

Quelles sont les complications et effets secondaires possibles d’une hystérosalpingographie ?

Hystérosalpingographie et complications ? L’injection dans le col de l’utérus étant réalisée à partir d’un produit opaque aux rayons X qui contient de l’iode, l’hystérosalpingographie est contre-indiquée chez les personnes qui souffrent d’une "hypersensibilité allergique" à l’iode. Il faut aussi savoir que même une sécurité maximale comporte des risques et que ce produit peut entraîner exceptionnellement une réaction allergique très grave chez d’autres types de personnes, que l’on nomme choc anaphylactique. Hystérosalpingographie et douleurs ? À la suite d’une hystérosalpingographie, des symptômes moins graves et plus fréquents peuvent faire leur apparition chez la patiente dans les jours suivant l’examen : douleurs et crampes abdominales de type "règles", saignements vaginaux…

Comment interpréter les résultats d’une hystérosalpingographie normale et anormale ?

Les résultats d’une hystérosalpingographie sont basés sur les clichés et interprétés par le médecin-radiologue responsable de l’examen. Par la suite, un compte rendu écrit à destination du patient et du médecin traitant ou prescripteur sera réalisé. Selon les cas, le médecin peut visualiser une malformation utérine, un fibrome utérin, des polypes… Les trompes utérines peuvent quant à elles être perméables comme imperméables, en raison notamment de la présence de tumeurs malignes, de tumeurs bénignes, de tissu…

Quelles sont les suites d’un examen de l'hystérosalpingographie ?

Après une hystérosalpingographie pouvant durer de 15 à 30 minutes, la patiente restera allongée quelque temps puis retrouvera le médecin-radiologue pour un compte rendu et une prescription d’antibiotiques et d’antidouleurs si nécessaire. Elle pourra ensuite rentrer chez elle.

Les suites d’une hystérosalpingographie dépendent des résultats de l’examen. Il peut s’agir d’une surveillance ordinaire (douleurs abdominales, saignements, mais aussi fièvre ou vomissements qui doivent amener à consulter), tout comme d’une nouvelle consultation avec le médecin prescripteur. Cela peut conduire à la prise d’un traitement, ou encore de nouveaux examens d’imagerie médicale (hystéroscopie, par exemple)…

L’hystérosalpingographie favorise la grossesse en permettant la détection d’une anomalie et la mise en place d’un traitement. Les résultats d’une hystérosalpingographie peuvent donc se traduire par un test de grossesse positif !

Cet article médical a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens radiologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements