Frottis

Un frottis est un examen gynécologique recommandé tous les 3 ans chez la femme. Cet examen permet notamment de dépister le cancer du col de l’utérus, cancer qui peut être causé par les papillomavirus (HPV - Human Papilloma Virus).

Trouver un spécialiste en Gynécologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le frottis, parfois qualifié de frottis cervico-utérin, frottis cervical ou frottis cervico-vaginal, est un examen gynécologique qui consiste à prélever pour analyses des cellules du col de l’utérus. Le but de cet examen est de s’assurer qu’il n’y a pas de lésions cancéreuses ou susceptibles de le devenir. C’est donc l’examen de dépistage majeur du cancer du col de l’utérus, qui est un cancer silencieux.

Qu’est-ce qu’un frottis ?

Le frottis est un examen gynécologique qui consiste à prélever des cellules du col de l’utérus. Ces cellules sont ensuite envoyées en laboratoire pour être analysées.

Le but de cet examen est de dépister les lésions pré cancéreuses, voire directement le cancer du col de l’utérus, cancer qui peut être causé par les papillomavirus. Il est recommandé de le faire réaliser à intervalle régulier, après deux premiers frottis normaux pratiqués à un an d'intervalle, se faire dépister tous les trois ans est idéal.

Le frottis, parfois qualifié de frottis cervico-utérin, frottis cervical ou frottis cervico-vaginal, permet ainsi de s’assurer qu’il n’y a pas de lésions cancéreuses ou susceptibles de le devenir. C’est donc l’examen de dépistage majeur du cancer du col de l’utérus .
Le HPV - Human Papilloma Virus - est une infection sexuellement transmissible.

frottis

 

Pourquoi faire un frottis ?

Réaliser un frottis cervico-vaginal de façon régulière chez son gynécologue, son médecin généraliste, sa sage-femme ou le médecin du laboratoire d’analyses est un acte de suivi gynécologique essentiel. En effet, c’est un examen de dépistage du cancer du col de l’utérus.

Le papillomavirus responsable de ce cancer peut être détecté grâce au test HPV-HR réalisé à cette occasion. Le cancer du col de l’utérus étant une maladie qui reste longtemps silencieuse, le diagnostic est hélas souvent posé tardivement, à la faveur de métrorragies, de saignements après des rapports intimes ou de pertes de sang apparues après la ménopause.

Le pronostic du cancer du col de l’utérus étant d’autant plus favorable que la prise en charge a été précoce, le frottis peut être considéré aujourd’hui comme une arme majeure dans la lutte contre ce cancer.

⚠️ Le vaccin anti HPV ne dispense aucunement de faire régulièrement le frottis.

Comment se préparer à un frottis ?

Pour bien se préparer à un frottis cervico-vaginal, il y a quelques règles à connaître.

L’examen doit être fait en dehors des règles et des périodes de métrorragies, et en dehors d’une infection de type vaginite.
Dans l’idéal la patiente ne doit pas avoir eu rapports sexuels dans les deux jours précédents.
Avant de vous rendre à l’examen gynécologique, il faut éviter de faire une toilette intime et, de façon plus générale, une douche vaginale (geste néfaste pour l’équilibre de la flore vaginale, à proscrire). 

Comment se déroule un frottis ?

Le frottis de dépistage est un examen relativement bref qui ne prend que quelques minutes au praticien. La femme est allongée et a les pieds calés dans des étriers pendant le prélèvement. Le praticien utilise un spéculum, si besoin avec un gel lubrifiant pour éviter toute sensation de douleur.

Le spéculum est introduit délicatement pour ouvrir le vagin de la patiente, puis le prélèvement est réalisé à la surface du col à l’aide d’un coton-tige ou d’une petite brosse. Les cellules prélevées sont ensuite déposées sur des lames de verre ou dans un flacon dédié et fixées avec un produit, avant d’être adressées à un laboratoire pour être analysées au microscope à la recherche d’anomalie.

Enfin, le spéculum est retiré.

Cet examen de dépistage doit être effectué chez chaque femme à partir de l’âge de 25 ans et réitéré à intervalle régulier jusqu’à ses 65 ans, à raison d’un frottis tous les trois ans. Ce dépistage régulier est essentiel, car même si l’efficacité de cet examen est grande, le résultat n’est pas fiable à 100 %. En cas de résultat laissant suspecter des anomalies, une biopsie et un test viral seront effectués pour affiner le diagnostic.

frottis deroulement

 

Quelles sont les suites d’un frottis ?

Après la réalisation d’un frottis, on peut observer des saignements chez certaines patientes. Ils n’ont rien de grave et sont dus au fait que la surface du col de l’utérus a été grattée pour effectuer le prélèvement. Il est donc conseillé aux patientes de prévoir une protection au cas où des saignements se produiraient.

Le laboratoire d’analyses, après quelques jours ou semaines, transmettra les résultats de l’examen au gynécologue ou au médecin qui a effectué le frottis. Et ce dernier transmet à son tour les résultats à la patiente.

En cas d’anomalie constatée, ou de test HPV-HR positif, d’autres examens complémentaires sont prescrits : colposcopie (examen optique pour observer le vagin et le col de l’utérus) ou encore biopsies du col.

Quelles sont les complications possibles d’un frottis ?

Parmi les anomalies que l’on peut constater lors du frottis, il y a la présence de papillomavirus (frottis HPV), infection virale sexuellement transmissible qui peut persister et donner lieu à des lésions précancéreuses puis, quelques années plus tard, à un cancer du col de l’utérus. Si à ce jour, il existe un vaccin contre le cancer du col de l’utérus (à réaliser si possible avant le premier rapport sexuel), qui limite les risques de cancer du col de l’utérus et protège les femmes contre diverses variétés de papillomavirus, ce vaccin ne dispense aucunement de faire le frottis régulièrement.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gynécologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic et prescrire un traitement.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens gynécologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quand il faut faire un frottis ?

Il est recommandé de faire faire un frottis tous les 3 ans par son gynécologue, chez les patientes HPV négatives.

Qu'est-ce que détecte un frottis ?

Le frottis permet de détecter précocement un cancer du col de l’utérus ou des lésions pré cancéreuses. Il est donc essentiel de faire cet examen gynécologique régulièrement, même après la ménopause.

Comment se passe l'examen du frottis ?

Le gynécologue prélève les cellules de la surface du col de l'utérus à l'aide d'un coton-tige ou d’une brosse (screenette) pour les déposer sur une lame de verre ou un flacon dédié afin d’être expédié au laboratoire pour analyse.

Quelle maladie détecte le frottis cervico-vaginal ?

Le frottis du col utérin est un examen médical qui permet de détecter la présence de cellules anormales au niveau du col de l’utérus. Ces cellules anormales peuvent être le signe d’une maladie appelée cancer du col de l’utérus.

Pourquoi il ne faut pas faire l'amour avant un frottis ?

Il recommandé de ne pas avoir de rapports sexuels 24 à 48 heures avant un frottis, cependant, rien ne l'interdit car cela n'a pas d'incidence sur le résultat de l'examen.

Examens associés à la Gynécologie

Traitements associés à la Gynécologie

Spécialités associées à la Gynécologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements