Vaginite

Une vaginite est une inflammation du vagin. Elle peut être d'origine infectieuse ou non. Les signes d'une vaginite sont des pertes vaginales, des démangeaisons, des douleurs et des sensations de brûlures. En fonction de son type, des traitements adaptés vous seront prescrits par votre médecin généraliste ou votre gynécologue.

Trouver un spécialiste en Gynécologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Toute femme, quel que soit sont âge peut être sujette à une inflammation nommée "vaginite". Plus fréquente chez les femmes en âge de procréer, les vaginites n'épargnent pas les petites filles et les femmes ménopausées.
Le point sur les symptômes, les causes et les traitements de cette affection souvent désagréable.

Qu’est-ce qu’une vaginite?

"Vaginite" est un terme employé pour désigner une inflammation au niveau du vagin, elle-même liée à une irritation (vaginite non infectieuse) ou à une infection vaginale (vaginite infectieuse). En cas de sécheresse intime ou d'hygiène excessive notamment, la muqueuse vaginale peut en effet devenir plus fine, plus fragile, et donc plus sensible aux irritations.

Dans la plupart des cas, l'affection est causée par :

  • des bactéries (Gardnerella vaginalis...);
  • des champignons (Candida albicans…);
  • des infections sexuelles transmissibles (IST)
  • ou d'autres parasites (Trichomonas vaginalis...).

On parle par ailleurs de vulvovaginite lorsque l'inflammation n'est plus uniquement localisée au niveau du vagin et qu'elle touche, à la fois, le vagin et la vulve.

vaginite

 

Quelles sont les causes d’une vaginite ?

La prolifération de ces germes peut être favorisée par un excès d'hygiène (douches vaginales trop fréquentes), des bains moussants ou l’utilisation de savons agressifs et par le port de sous-vêtements synthétiques moulants fragilisant la peau. La réaction à certains composants (serviettes, tampons, préservatifs, spermicides) peut aussi être à l’origine d’une vaginite. Il peut en résulter un déséquilibre de la flore vaginale conduisant à une une vaginose bactérienne.

D’autres facteurs favorisent la sécheresse vaginale et donc la vaginite :

  • le tabagisme;
  • une vie sexuelle (trop) active, en particulier s’il y a de nombreux partenaires sexuels.

On parle de vulvovaginite lorsque l'inflammation n'est plus uniquement localisée au vagin mais touche aussi la vulve ; et de cervicovaginite quand elle touche le col utérin et le vagin.

Selon le germe en cause, les symptômes seront plus ou moins typiques. Les champignons, comme les Candida albicans, entraîneront généralement une inflammation associée à des démangeaisons et à des pertes vaginales blanches, jaunâtres et épaisses (aspect de lait caillé).
Les bactéries de type Gardnerella vaginalis laisseront apparaître des pertes blanches ou grisâtres, aqueuses et malodorantes.
Enfin, les parasites, comme Trichomonas vaginalis, engendreront des pertes vaginales plutôt mousseuses.

Quels sont les symptômes d’une vaginite ?

La vaginite liée à une irritation non infectieuse n'entraîne pas d'écoulement vaginal, néanmoins elle se révèle désagréable en raison des symptômes engendrés :

  • démangeaisons,
  • inflammation des lèvres (en cas de vulvo vaginite),
  • voire brûlures.

La vaginite découlant d'une infection du vagin (vaginite candidosique, vaginite bactérienne et vaginite à trichomonas, par exemple) se traduit quant à elle par l'apparition de symptômes différents selon les entités biologiques.

  1. Les champignons, comme les Candida albicans, entraîneront généralement une inflammation associée à des démangeaisons et à des pertes vaginales blanches, jaunâtres et épaisses.
  2. Les bactéries de type Gardnerella vaginalis laisseront apparaître des pertes blanches ou grisâtres, aqueuses et malodorantes.
  3. Enfin, les parasites, comme Trichomonas vaginalis, engendreront des pertes vaginales plutôt mousseuses.

vaginite symptome

 

Comment diagnostiquer une vaginite ?

Lorsqu'une petite fille, une femme adulte ou une personne ménopausée semble souffrir de vaginite et présente des symptômes désagréables tels qu'une inflammation du vagin ou des lèvres, associée ou non à des pertes vaginales anormales, des démangeaisons, des douleurs ou des brûlures, il est recommandé de prendre contact et de consulter rapidement un médecin généraliste ou un gynécologue. Le médecin pourra alors procéder à un interrogatoire et un examen clinique.

Il pourra, s'il le juge nécessaire, prescrire des examens complémentaires, notamment un prélèvement vaginal. En fonction des symptômes, de la couleur et de la texture des écoulements vaginaux, le médecin peut poser son diagnostic et se passer de l'analyse des sécrétions vaginales

Quels traitements pour traiter une vaginite ?

En cas de vaginite infectieuse,  le traitement est fonction du micro-organisme en cause.

La vaginite bactérienne est habituellement traitée avec un antibiotique, la vaginite candidosique à l'aide d'ovules ou de crèmes antifongiques, et la vaginite à trichomonas avec une dose unique de métronidazole, un antibiotique et antiparasitaire.

En cas de vaginite atrophique liée à une carence en œstrogènes (ménopause), il est généralement recommandé des œstrogènes conjugués sous forme de crème vaginale.

 

Comment prévenir la vaginite ?

La vaginite correspond à une inflammation vaginale, voire de la vulve (vulvovaginite), causée ou non par une infection. 

La prévention des vaginites passe par des mesures simples :

  • éviction des sous-vêtements synthétiques moulants 🚨
  • port de sous-vêtements en coton non moulants 👍
  • éviction des douches vaginales, et des toilette intime excessives (avec des produits agressifs) 🚨
  • éviction des rapports sexuels sans protection, notamment si un test de dépistage du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et des infections sexuelles transmissibles (IST) n'a pas été réalisé au préalable. 🚨
  • Utilisation de produits d'hygiène adaptés à la flore vaginale 👍
  • Utilisation de serviettes hygiéniques et tampons biologiques 👍

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gynécologie au sein de la Clinique de l'Estrée, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations ou conseils médicaux sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens gynécologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Quelles sont les complications possibles d’une vaginite ?

Dans le cas d'une vaginite, il n'y a habituellement pas de complications. Néanmoins, il reste indispensable de consulter son médecin traitant ou un gynécologue dès les premiers symptômes, en particulier chez la petite fille ainsi que la femme enceinte, car chez cette dernière, les vaginites bactériennes ou à trichomonas peuvent notamment entraîner des infections importantes et des accouchements prématurés.

Les vaginites récidivantes ont, par ailleurs, un impact sur la qualité de vie des patientes notamment sur leur vie sexuelle.

Vos questions fréquemment posées :

Qu'est-ce qui provoque une vaginite ?

Une vaginite est une inflammation du vagin qui peut être infectieuse (due à une bactérie, un champignon ou un parasite) ; ou non infectieuse (due notamment à une hygiène non adaptée ou à certains composants).

Comment soigner vaginite ?

On peut soigner une vaginite avec des médicaments : antibiotiques, crèmes, … Cela dépend de la nature de la vaginite. Pour cela un diagnostic chez votre médecin généraliste ou votre gynécologue est nécessaire.

Article écrit le 28/06/2022 , vérifié par Dr EKOUKOU, gynécologue à la Clinique de l’Estrée

Examens associés à la Gynécologie

Traitements associés à la Gynécologie

Spécialités associées à la Gynécologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements