Bouffées de chaleur :

Les bouffées de chaleur sont une sensation de chaleur au niveau du visage, du cou et du buste, qui s’accompagnent de sueurs nocturnes et/ou diurnes. Les bouffées de chaleur sont liées à un déséquilibre hormonal et apparaissent souvent à la ménopause et durant les règles lorsqu’il y a un déficit d’œstrogènes. Pour soulager les symptômes des bouffées de chaleur des traitements médicamenteux, mais aussi l’homéopathie, la phytothérapie ou encore l'acupuncture peuvent être utilisés.

Trouver un spécialiste en Gynécologie à proximité

Prendre redez-vous en ligne

Retour

Les bouffées de chaleur s’observent plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes. Elles se traduisent par des sensations de chaleur brutales au niveau du visage, du buste et du cou, de la transpiration, des sueurs la nuit, et peuvent altérer la qualité de vie.

Qu’est-ce qu’une bouffée de chaleur ?

On désigne par bouffée de chaleur la sensation de chaleur intense et brutale ressentie au niveau du visage, du cou et du buste, sensation qui peut durer de quelques minutes à quelques heures et intervenir pendant la journée mais aussi la nuit. La fréquence des bouffées est variable selon les individus. Cette chaleur s’accompagne de sueurs nocturnes et/ou diurnes, de frissons, ce qui peut nuire à la qualité du sommeil et engendrer de la fatigue, des troubles et variations d’humeur (irritabilité, nervosité…). La bouffée de chaleur se manifeste principalement chez la femme à l’âge de la ménopause ou en période de règles, en liaison avec un déséquilibre hormonal. Mais on peut aussi diagnostiquer des bouffées de chaleur chez l’homme.

bouffee de chaleur

 

Quelles sont les causes des bouffées de chaleur ?

Plusieurs causes ont été identifiées comme potentiellement responsables des bouffées de chaleur. L’une des causes est un déséquilibre hormonal et, plus particulièrement, un déficit en œstrogènes. Or les œstrogènes jouent un rôle dans la régulation de la température du corps. Ce déficit hormonal est observé chez les femmes ménopausées, d’environ 50 ans, ou lors des règles. Mais aussi chez les patientes qui ont subi une ovariectomie ou ont pris des traitements hormonaux adjuvants lors d’un traitement contre le cancer du sein. Ce déséquilibre hormonal se manifeste de même chez l’homme à l’andropause, en raison de la baisse de testostérone, chez les patients atteints d’hyperthyroïdie (leur glande thyroïde travaille trop et peut provoquer des bouffées de chaleur), ou encore chez les patients souffrant de diabète (en cas d’hypoglycémie, le corps va se mettre à transpirer abondamment).

Enfin, la bouffée de chaleur sans ménopause associée est aussi possible : c’est le cas de la bouffée de chaleur lors de la grossesse, après un repas trop riche, ou encore de la bouffée de chaleur due au stress.

Certaines intolérances alimentaires peuvent également être la cause de bouffées de chaleur et nécessiter une prise de contact rapide avec votre médecin.

Quels sont les symptômes des bouffées de chaleur ?

Le tableau des symptômes des bouffées de chaleur est multiple car liés aux hormones qui agissent et sont présentes à différents niveaux de l’organisme.

On observe une sensation de chaleur dans tout le corps, avec une élévation de la température corporelle particulièrement marquée au niveau du visage, du cou et du torse. Mais aussi des sueurs nocturnes et diurnes, des frissons après les sueurs, de la fatigue et de l’irritabilité si ces symptômes affectent la qualité du sommeil.

bouffee de chaleur symptomes

 

Comment diagnostiquer les bouffées de chaleur ?

Face à une personne qui souffre de bouffées de chaleur, le médecin va chercher à en identifier l’origine et procéder pour cela à divers examens :

  • Un examen physique complet accompagné d’un questionnaire médical précis pour connaître le contexte d’apparition des bouffées de chaleur, leur fréquence, leur durée, les autres éventuelles pathologies du patient.
  • Des analyses sanguines : il s’agit de faire un dosage hormonal. On va mesurer le taux d’œstrogènes chez la femme et le taux de testostérone chez l’homme. Mais aussi taux de FSH (hormone folliculo-stimulante) chez l’homme comme chez la femme. Le but est de détecter une éventuelle ménopause précoce ou un déséquilibre hormonal. Ces analyses de sang peuvent par ailleurs permettre d’évaluer la TSH, si le médecin a des suspicions quant à une éventuelle hypothyroïdie.

Quels traitements pour traiter les bouffées de chaleur ?

Il existe divers traitements permettant de soulager les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes :

  • Les médicaments : le traitement hormonal de la ménopause (THM) peut par exemple être prescrit aux femmes ménopausées à un âge normal, pour pallier le déficit en œstrogènes et réduire les bouffées de chaleur la nuit et en journée. Pour l’andropause, de la testostérone naturelle peut être prescrite au patient en cas de bouffées de chaleur nocturnes gênantes. (Ce traitement peut néanmoins augmenter le risque de développer un cancer du sein).
  • L’homéopathie : les traitements médicamenteux n’étant pas dénués d’effets secondaires, l’homéopathie peut être une alternative de choix. Belladonna 9CH et Amylium nitrosum 9CH pris à raison de 5 granules 4 fois par jour peuvent contribuer à soulager les bouffées de chaleur.
  • Phytothérapie : certaines plantes qui contiennent des phytoestrogènes sont également des remèdes naturels particulièrement indiqués pour apaiser les bouffées de chaleur. C’est le cas de l’angélique chinoise, du houblon ou de la sauge notamment.
  • L’acupuncture (médecine douce) : elle fait également partie des solutions préconisées pour traiter et réduire les maux provoqués par les bouffées de chaleur.

Comment éviter les bouffées de chaleur ?

Éviter les bouffées de chaleur et permettre une régulation de la température du corps passe essentiellement par l’observation d’une bonne hygiène de vie. Il s’agit d’adopter une nutrition et une alimentation saine et équilibrée, sans abuser d’épices, de sucres, d’excitants (tels le café, le thé, l’alcool, le tabac…). La pratique d’un sport au quotidien ou d’une activité physique régulière, adaptée à l’état de santé et de forme général du patient (de l’ordre de trente minutes par jour) est ainsi recommandée et participe, de plus, activement au bien-être des patients. Enfin, il faut autant que possible éviter de s’exposer à la chaleur et aux situations de stress. Et si besoin, pratiquer des activités comme la méditation ou le yoga pour apprendre à gérer son stress.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gynécologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations et de conseils sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens gynécologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Qu'est-ce qui provoque les bouffées de chaleur ?

Un déséquilibre hormonal, le stress ou certains aliments peuvent provoquer des bouffées de chaleur.

Quelles maladies donnent des bouffées de chaleur ?

L’hyperthyroïdie ainsi que le diabète peuvent engendrer des bouffées de chaleur. On remarque aussi cette pathologie chez les patientes qui ont subi une ovariectomie ou ont pris des traitements hormonaux adjuvants lors d’un traitement contre le cancer du sein.

Quel est le meilleur traitement pour les bouffées de chaleur ?

Il existe plusieurs traitements pour les bouffées de chaleur : la prise de traitement hormonal, la phytothérapie, l’homéopathie voir l'acupuncture.

Examens associés à la Gynécologie

Traitements associés à la Gynécologie

Spécialités associées à la Gynécologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements