Canal carpien

Le canal carpien est un canal situé dans la paume de la main. Il est formé par les os de la main et recouvert de tissu conjonctif. Il abrite les tendons qui permettent aux doigts de se plier et aux muscles de la main de fonctionner, ainsi que le nerf médian. Dans ce canal, le nerf médian peut-être comprimé, ce qui est appelé syndrome du canal carpien.

Trouver un spécialiste en Rhumatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le syndrome du canal carpien est une pathologie qui affecte trois doigts : le pouce, l’index et le majeur. Il se caractérise par des fourmillements, une perte de sensibilité et de force dans la main. Il a pour origine un pincement du nerf médian.  

Définition : qu’est-ce que le canal carpien, quel est son rôle pour les doigts et le nerf médian de la main ?

Le canal carpien est un espace situé au niveau du poignet, délimité par les os du poignet (carpe) et le ligament de la carpe qui relie ces os entre eux. C’est dans ce canal que sont engagés les tendons fléchisseurs des doigts, de même que le nerf médian. Le nerf médian a pour rôle la pronation et la flexion de la main et des doigts.

Le syndrome du canal carpien est un ensemble de symptômes causé par la compression du nerf médian au niveau de poignet.

canal carpien

Cette compression vient perturber l’influx nerveux et ainsi causer les symptômes suivant :

  • Fourmillements dans les 3 premiers doigts (pouce, index, majeur), principalement la nuit.
  • Troubles de la sensibilité, diminution des sensations de toucher, voir perte de la sensibilité
  • Lâchage d’objet
  • Déficit de force dans les muscles du pouce.
  • Parfois des douleurs dans la paume de la main, pouvant irradier dans les doigts ou dans le coude.

C’est une pathologie relativement fréquente qui touche 229 femmes sur 100 000 et 143 hommes pour 100 000, selon Santé publique France.

Quelles sont les causes du syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien survient plus souvent chez la femme que chez l’homme, et principalement à partir de 40 ans.

Les facteurs favorisants la survenue du canal carpien sont les suivants :

  • Le diabète, présentant des atteintes mixtes, liés à la compressions nerveuses et à l’impact du diabète sur le nerf lui même
  • Les troubles hormonaux et métaboliques : tels que la grosses, l’hypothyroïdie, ou l’insuffisance rénale chronique
  • Enfin, le syndrome du canal carpien fait partie des troubles musculo-squelettiques. Il peut être lié à certains mouvements répétitifs ou certaines postures.

Quels sont les symptômes et douleurs du syndrome du canal carpien ?

Canal carpien et engourdissement et fourmillement des mains

Le syndrome du canal carpien engendre des symptômes caractéristiques tels des fourmillements dans le pouce, l’index et le majeur, une gêne dans le mouvement des doigts, une perte de sensibilité, des douleurs dans ces trois doigts, qui peuvent irradier jusque dans l’avant-bras et le coude. Ces symptômes se manifestent principalement dans la deuxième partie de la nuit.

Canal carpien et perte de force dans les mains

Avec l’atteinte des fibres motrices, une perte de force dans le pouce peut apparaitre lors de la préhension des objets et entraîner leur lâchage.

Syndrome du canal carpien : quel diagnostic, tests et examens ?

Pour diagnostiquer le syndrome du canal carpien, le médecin commence par un examen clinique. Il effectue le test du signe de Tinel : il percute le nerf médian au niveau du poignet et cela déclenche des fourmillements dans les doigts de la main et le bras (paresthésies). Autre test : le signe de Phalen, qui consiste pour le patient à adosser ses mains, coudes fléchis et à garder cette position une minute. Si elle déclenche une douleur ou une paresthésie dans l’index, le majeur et le pouce, alors c’est en faveur du syndrome du canal carpien.

canal carpien

Pour confirmer son diagnostic, le médecin prescrit un électromyogramme. Cet examen permet de mesurer la vitesse de conduction du nerf médian, de localiser sa compression (au niveau du poignet ou au niveau cervical), ainsi que de mesurer le degré de compression. Une radiographie du poignet peut venir compléter ces examens en cas de fracture antérieure ou autre malformation du poignet.

Quelles mesures de prévention pour éviter le syndrome du canal carpien ?

Les mesures de prévention pour éviter le syndrome du canal carpien passent essentiellement par l’assistance du médecin du travail et d’un ergothérapeute, pour revoir les méthodes de travail, particulièrement dans les métiers à risque (avec beaucoup de vibrations, de mouvements de torsion ou de flexion/extension des mains et des poignets).

Comment traiter et soulager le syndrome du canal carpien : traitement médical, infiltration, opération ?

Pour le traitement du syndrome du canal carpien, diverses options sont possibles, selon la cause identifiée et la gravité de la compression :

  • le traitement médical de la maladie ostéo-articulaire sous-jacente comme la polyarthrite rhumatoïde, la goutte ;des antalgiques (paracétamol), ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager les symptômes. De même que l’application de glace sur le poignet et la main pour apaiser la douleur ; le repos de l’articulation, avec port d’une attelle la nuit, pendant un trimestre environ ;
  • l’infiltration de corticoïdes au niveau du canal carpien en cas de symptômes persistants ;
  • l’opération du canal carpien : elle n’est proposée qu’en cas d’atteinte sévère ou après échec des traitements précédents. La chirurgie du canal carpien consiste à libérer le nerf médian en sectionnant le ligament annulaire. Cette opération est réalisée en ambulatoire. Elle est effectuée à ciel ouvert (incision dans la paume de la main), ou par voie endoscopique (mini incision à la base du poignet).

Combien de temps dure l'opération du canal carpien et en quoi consiste t-elle ?

L’opération dure en moyenne 10 minutes. Elle consiste à ouvrir l’épais ligament antérieur qui ferme le canal.

Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale, ou locorégionale, du membre supérieur en ambulatoire.

Elle est réalisée par endoscopie (assistance d’une petite caméra) ou par une ouverture directe de 1,5 à 2 cm.

La cicatrisation prend 2 à 3 semaines.

La main peut être utilisée d’emblée après l’intervention, mais les douleurs de cicatrices durent environ 2-3 semaines, les ports de charges et les travaux manuels ne peuvent être repris confortablement qu’à partir du 3ème mois.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en orthopédie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens orthopédistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Article vérifié par le Dr Vincent SALABI, Chirurgien orthopédiste et traumatologue à la Clinique Bouchard, située à MARSEILLE et membre de l’équipe de la Chirurgie de la main, de l’épaule et du membre supérieur à Marseille (CMEM)

Vos questions fréquemment posées :

Quels sont les premiers signes et symptômes du syndrome canal carpien ?

Les premiers symptômes du canal carpien sont généralement une sensation de picotement ou de fourmillement dans la main et/ou le poignet. Ces symptômes sont généralement plus prononcés la nuit et peuvent s’accompagner de douleur et de faiblesse dans la main.

Quel risque si on ne soigne pas l'inflammation du canal carpien ?

Le canal carpien est un rétrécissement du nerf médian au niveau du poignet. Si le canal carpien n’est pas soigné, il peut entraîner une atrophie du muscle et une perte de sensibilité de la main.

Traitements associés à l'Orthopédie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements