Entorse

Une entorse est une lésion musculo-squelettique touchant principalement les articulations. Les entorses les plus fréquentes concernent la cheville, le genou et le poignet. En fonction du niveau de gravité de l'entorse, le temps de guérison variera entre 1 semaine et plusieurs mois.

Trouver un spécialiste en Rhumatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Touchant le plus fréquemment la cheville, l’entorse est un traumatisme des ligaments qui impose une prise en charge pour permettre, entre autres, une guérison rapide et totale. Définition, types, causes, symptômes, traitements… voici tout ce qu’il faut savoir sur l’entorse.

L’entorse définit un traumatisme caractérisé par la lésion ou l’étirement d’un ou plusieurs ligaments d’une articulation. Il existe plusieurs degrés de gravité de l’entorse, allant de l’entorse bénigne (stade I) avec simple étirement du ligament à l’entorse grave (stade III) associée à une rupture du ligament. L’entorse moyenne (stade II) désigne l’état intermédiaire entre l’étirement et la rupture, à savoir la déchirure du ligament.

entorse

 

Quels sont les types d’entorse ?

Il existe plusieurs types d’entorse qui se différencient essentiellement selon l’articulation concernée.

 

Entorse de la cheville

C’est l’entorse la plus fréquente. Elle représente entre 7 et 10 % des consultations aux services d’urgences au sein des hôpitaux français. Dans la plupart des cas, l’entorse de la cheville concerne le ligament latéral externe.

 

Entorse du genou

Le genou est composé de plusieurs ligaments, parmi lesquels les ligaments latéraux et les ligaments externes. Comme toute articulation du corps humain, le genou peut être le lieu d’une entorse avec une atteinte plus ou moins grave des ligaments.

 

Entorse du poignet

Touchant principalement les personnes âgées et les jeunes enfants, l’entorse du poignet fait partie des autres types d’entorse. On aurait également pu évoquer l’entorse du doigt ou l’entorse des cervicales, beaucoup plus rares.

 

Quelles sont les causes d’une entorse ?

La pratique d’une activité sportive constitue la principale cause d’une entorse. L’entorse résulte, en effet, d’un traumatisme direct ou d’un mouvement anormal de l’articulation. Ainsi, les sportifs qui s’adonnent à la course à pied (en particulier sur terrain irrégulier), au football, au basket-ball, au tennis, au ski, etc. se présentent comme le public cible de l’entorse. Les chutes, notamment chez les jeunes enfants et chez les personnes âgées, peuvent également être à l’origine d’une entorse (le plus souvent l’entorse du poignet).

Quels sont les symptômes et douleurs d’une entorse bénigne, modérée ou grave ?

L’entorse occasionne une douleur plus ou moins vive selon son degré de gravité. Une entorse de stade I (entorse bénigne) ne provoque souvent qu’une douleur modérée, sans altération de la mobilité de l’articulation. À l’inverse, une entorse de stade III (rupture du ligament) provoque une très vive douleur (parfois syncopale) et une perte de mobilité de l’articulation. L’entorse est également associée à un autre symptôme : le gonflement de l’articulation (œdème). Il est, là encore, modéré en cas d’entorse bénigne, diffus et accompagné d’une ecchymose en cas d’entorse plus grave.

Comment diagnostiquer une entorse ?

L’examen clinique suffit très souvent à poser le diagnostic d’une entorse. Selon le type d’entorse, des examens supplémentaires peuvent être réalisés pour confirmer le diagnostic et évaluer le degré d’atteinte des ligaments. C’est le cas, par exemple, du test de Lachman-Trillat pour le diagnostic d’une entorse du ligament croisé antérieur du genou. Dans le cas d’une entorse de la cheville, une radiographie (ou une IRM) est souvent réalisée pour éliminer le risque de fracture.

Quels traitements pour soigner une entorse ?

Il existe plusieurs protocoles de soins à appliquer pour soigner une entorse (protocole GREC, protocole PEACE & LOVE, etc.). D’une manière générale, il convient de :

  • mettre l’articulation au repos ;
  • appliquer une poche de glace sur l’articulation ;
  • élever la jambe (lors d’une entorse de la cheville ou du genou) ; 
  • appliquer un bandage compressif, voire une solution de contention.

Le traitement de l’entorse peut être accompagné d’une prise d’analgésiques pour soulager la douleur, et de médicaments anti-inflammatoires lors de la phase aiguë de l’entorse.

Quelles sont les mesures de prévention pour éviter les entorses ?

La préparation du corps à l’effort physique permet de prévenir le risque d’entorse. Il s’agit, concrètement, de ne pas occulter la phase d’échauffement avant toute activité sportive. D’une manière générale, une bonne hygiène de vie, des exercices de renforcement musculaire et la pratique régulière d’une activité sportive (pour "muscler" les articulations) participent à prévenir les entorses. En cas d’entorse associée à des séances de rééducation (kinésithérapie), il est par ailleurs important de bien respecter le protocole de soins et d’appliquer les conseils précédents pour limiter le risque de récidive d’une entorse.

Quelles sont les complications possibles d’une entorse ?

Prise en charge, une entorse ne laisse, le plus souvent, une fois guérie, aucune séquelle. Il faut toutefois compter une période de guérison allant de 1 à 3 semaines pour une entorse bénigne, de 3 semaines minimum pour une entorse moyenne, et d’au moins 6 semaines pour une entorse grave (et jusqu’à plusieurs mois). Dans de rares cas, l’entorse peut provoquer des irritations cutanées liées à la mise en place d’un bandage compressif (strapping) ou d’une orthèse. En cas de guérison incomplète, l’entorse peut occasionner une instabilité ou une raideur de l’articulation, un terrain alors favorable à la survenue de l’arthrose.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment se soigne une entorse ?

Pour soigner une entorse, la première des choses à faire est de mettre l'articulation au repos. Il est recommandé également de mettre une poche de glace sur la zone touchée et de surélever la jambe en cas d'entorse de la cheville ou du genou. Il est aussi possible d'appliquer un bandage sur l'articulation et de prendre des médicaments pour lutter contre la douleur.

Comment savoir si c'est une entorse ?

Différents symptômes sont caractéristiques de l'entorse : la douleur, l'enflure, la perte de mobilité, le bleu. Tout dépend du niveau de gravité de l'entorse.

Comment se remettre plus vite d'une entorse ?

Pour se remettre rapidement d'une entorse la première des choses à faire est de mettre son articulation au repos.

Quelle est la durée d'une entorse ?

La durée d'une entorse dépend de l'importance de la lésion. En général, une entorse légère guérit en quelques semaines, tandis qu'une entorse plus grave peut nécessiter plusieurs mois de récupération.

Traitements associés à la Rhumatologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements