Epicondylite

L’épicondylite est une inflammation des tendons du coude. Elle se caractérise par une douleur au niveau de l'extérieur du coude. Cette pathologie, aussi appelée tennis elbow est reconnue comme maladie professionnelle et se soigne par des traitements et non médicamenteux.

Trouver un spécialiste en Rhumatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Tout le monde peut souffrir de tennis elbow (épicondylite latérale du coude), pas seulement les athlètes. Les personnes qui, dans le cadre de leurs activités professionnelles, effectuent des gestes répétitifs du bras, peuvent notamment être affectées par ce trouble musculo-squelettique. L’épicondylite a pour conséquence un affaiblissement des muscles de l’avant-bras, et une déchirure des tendons qui relient le muscle à l’os du bras. Le tennis elbow se caractérise par une douleur intense lorsque la personne qui en souffre plie ou redresse le bras, et quand elle saisit et soulève des objets. La plupart des personnes affectées par une épicondylite guérissent sans subir d’intervention chirurgicale.

Définition : qu’est-ce qu’une épicondylite ou tennis elbow ou épicondylite latérale du coude ?

L’épicondylite latérale, appelée plus couramment tennis elbow, est une blessure de surmenage qui apparaît lorsque les tendons (tissus qui attachent les muscles aux os) de la face externe du coude sont trop sollicités, ce qui provoque une inflammation, une dégradation, voire une déchirure de ces tendons. Un tendon est un tissu résistant et fibreux qui relie les muscles aux os. Le tendon le plus souvent en cause dans l’épicondylite est l’extensor carpi radialis brevis. Le tennis elbow doit son nom ("elbow" signifie "coude" en anglais) au fait qu’il touche principalement les joueurs de tennis qui serrent trop fort leur raquette. Mais n’importe qui peut en être affecté.

Quelles sont les causes de la douleur au coude due à l'épicondylite ?

Le tennis elbow est une blessure due à une sollicitation trop importante et une tension des muscles de l’avant-bras. La cause de l’épicondylite est la contraction répétée de ces muscles qui sont utilisés pour la flexion du poignet et les mouvements de la main. Les gestes répétés et le stress subi par les tissus peuvent provoquer des microdéchirures des tendons, voire une épicondylite avec fissure du tendon qui relie les muscles de l’avant-bras au relief osseux situé sur la face externe du coude.

  

Comme son nom l’indique, la pratique du tennis — et notamment la répétition des revers lorsqu’ils sont effectués avec un mauvais geste — est une des causes principales du tennis elbow. Cependant, de nombreux autres gestes courants et répétés du bras peuvent entraîner une épicondylite, par exemple :

  • utiliser des outils de plomberie ;
  • peindre au pinceau ou au rouleau ;
  • visser ou dévisser avec un tournevis manuel ;
  • découper des ingrédients en cuisine ;
  • utiliser de manière répétitive et prolongée une souris d’ordinateur ;
  • utiliser une tronçonneuse ;utiliser fréquemment des outils manuels ;répéter des mouvements de la main dans diverses professions, notamment les bouchers, les musiciens, les dentistes, les charpentiers, etc. 

L’épicondylite est ainsi reconnue comme maladie professionnelle pour les personnes effectuant des mouvements répétitifs.

Quels sont les facteurs de risque de l’épicondylite ?

Certains facteurs de risque favorisent l’apparition d’une épicondylite au niveau du coude :

  • l’âge : bien que l’épicondylite puisse toucher des personnes de tout âge, cette affection est plus fréquente chez les adultes de 30 à 50 ans ;
  • le métier : les personnes dont les activités professionnelles imposent des gestes répétitifs du poignet et du bras sont plus susceptibles de contracter un tennis elbow ;
  • la pratique de certains sports : les sports avec une raquette ou une batte augmentent le risque d’épicondylite, en particulier si la personne n’effectue pas le geste correctement.

Quels sont les symptômes de l’épicondylite ?

Les symptômes de l’épicondylite s’installent en général progressivement. Les douleurs au niveau du coude peuvent s’aggraver au fil des semaines et des mois. Les signes cliniques du tennis elbow sont :

  • une sensation de brûlure ou une douleur à l’extérieur du coude, qui peut se diffuser jusqu’au poignet, et qui a tendance à s’aggraver la nuit ;
  • une douleur intense lorsque le bras doit tourner ou fléchir, par exemple, pour tourner une poignée de porte ronde ou le couvercle d’un pot ;
  • une raideur ou une douleur lors de l’extension du bras ;un gonflement et une sensibilité au toucher au niveau de l’articulation du coude ;
  • une prise de la main affaiblie lorsque la personne essaie de saisir ou tenir des objets.

Ces symptômes rendent difficile le fait de travailler avec une épicondylite. 

Comment diagnostiquer l’épicondylite ?

Le médecin diagnostique la plupart du temps l’épicondylite par un simple examen physique. Dans certains cas, afin d’éliminer d’autres causes de douleur, il prescrit des examens complémentaires, notamment :

  • une radiographie pour visualiser les os du coude afin d’écarter des douleurs dues à l’arthrite ;
  • un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour étudier les tendons et la sévérité des lésions. Le médecin peut prescrire une IRM des vertèbres cervicales pour vérifier si de l’arthrite cervicale ou des anomalies au niveau des disques vertébraux sont à l’origine des douleurs ;
  • une électromyographie (EMG) pour savoir si des troubles au niveau des nerfs expliquent la douleur. 

Quels sont les traitements pour l’épicondylite : exercices, attelle, infiltration, opération?

En cas d’épicondylite, certains mouvements sont à éviter pour aggraver les symptômes. Mais comment soigner une épicondylite du coude ?

Le traitement de l’épicondylite peut comporter, en première intention :

  • la mise au repos et la cessation de l’activité qui a provoqué la blessure, qu’elle soit professionnelle ou sportive ;
  • l’application de compresses froides pour réduire l’inflammation ;
  • des exercices spécifiques à l’épicondylite, de renforcement musculaire et d’étirement effectués chez un kinésithérapeute ;
  • la prise de médicaments anti-inflammatoires pour soulager la douleur. 

Si ces traitements ne donnent pas les résultats escomptés, le médecin peut prescrire :

  • le port d’une attelle de coude spéciale épicondylite le temps de la guérison. Cette contention, appelée "coudière épicondylite" ou "coudière anti-épicondylite", permet de maintenir la zone douloureuse immobile ;
  • des infiltrations de corticoïdes dans le coude pour réduire les douleurs et le gonflement ;
  • une opération chirurgicale pour traiter l’épicondylite, mais elle est très rarement mise en œuvre. 

Comment prévenir l’épicondylite ?

Pour éviter l’épicondylite, que faire ?

  • écoutez votre douleur : la douleur permet au corps de s’exprimer. Continuer un geste malgré l’apparition d’une douleur peut endommager irrémédiablement le tendon ;
  • vérifiez que votre équipement est bien adapté, que cela soit pour travailler ou pour faire du sport ;
  • soulevez des haltères pour renforcer les muscles des avant-bras et des poignets ;
  • étirez vos poignets et vos bras avant de commencer à travailler ou à faire une activité ;
  • portez un bracelet spécial épicondylite pour empêcher que les symptômes s’aggravent. 



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en rhumatologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes rhumatologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Combien de temps d'arrêt de travail pour une épicondylite ?

L'arrêt de travail peut varier entre 4 et 11 semaines selon le type de travail et la sollicitation du coude.

Comment soigner une épicondylite du coude ?

En fonction de la gravité de l'épicondylite différents traitements sont proposés. Dans un premier temps il d'agit d'une mise au repos, d'application de compresses froides, de certains exercices et de la prise de médicaments anti-inflammatoires. Si la douleur ne passe pas le traitement peut consister à porter une attelle, à avoir recours à des infiltrations ou encore à de la chirurgie.

En cas d'épicondylite faut-il appliquer du chaud ou du froid ?

En cas d'épicondylite il est recommandé d'appliquer des compresses froides pour réduire l'inflammation.

Traitements associés à la Rhumatologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements