Varicocèle

La varicocèle testiculaire est une dilatation des veines du testicule. Elle est le plus souvent bénigne mais peut entraîner des symptômes gênants comme des douleurs ou des troubles de la fertilité.

Trouver un spécialiste en Urologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Affection proprement masculine dans la mesure où elle concerne le cordon spermatique, la varicocèle n’est pas nécessairement synonyme d’infertilité. Elle atteint en général le côté gauche, pour des raisons purement anatomiques, même si les deux testicules peuvent être touchés.

Définition : qu’est-ce que la varicocèle testiculaire ?

La varicocèle est une dilatation des veines du cordon spermatique. Les veines spermatiques sont dites incontinentes, ce qui ne leur permet pas de faire efficacement remonter le sang vers le cœur en raison d’un dysfonctionnement de leurs valves unidirectionnelles. Le sang ne peut plus revenir dans le circuit général et s’accumule sur place, ce qui entraîne la dilatation des veines concernées. Autrement dit, il s’agit d’une varice située dans les testicules. Dans la majorité des cas, c’est une affection bénigne.

varicocèle

 

Quelles sont les causes de la varicocèle aux testicules ?

Une varicocèle dans un testicule indique un mauvais drainage veineux. Dans la grande majorité des cas, cela est dû à un problème de valves, qui ont pour fonction d’assurer la circulation du sang dans un seul sens. En cas d’absence ou de dysfonctionnement de ces valves, le sang ne parvient plus à remonter et stagne.

 

Dans de rares cas, une varicocèle peut également se former lorsqu’une tumeur constitue un barrage que le sang ne parvient pas à franchir, ou en cas de tumeur au rein.

Quels sont les symptômes et douleurs de la varicocèle ?

La varicocèle a des symptômes variés. Le sang qui stagne dans les veines peut en effet être à l’origine de douleurs dans le testicule concerné, en particulier à l’effort. La varicocèle entraîne une douleur cependant légère. Dans la même optique, le patient peut ressentir une impression de tiraillement ou de pesanteur, la sensation que ses bourses sont tirées vers le bas. Ce symptôme est particulièrement présent en fin de journée ou lorsqu’il fait très chaud. Un testicule atteint de varicocèle peut également avoir tendance à enfler.



La varicocèle et l'infertilité

Le symptôme le plus important peut cependant être une diminution de la fertilité masculine. Varicocèle et fertilité sont en effet liées dans la mesure où l’affection peut entraîner une augmentation de la température corporelle au sein des bourses. Or, les spermatozoïdes ne croissent qu’à 35°C. En cas de varicocèle suffisamment développée, leur production peut donc être largement freinée, voire stoppée.

 

À noter qu’une varicocèle peut tout à fait être asymptomatique. Il est en effet tout à fait possible de souffrir de varicocèle sans douleur ni gêne. Dans ce cas, c’est souvent à l’occasion d’un bilan de fertilité que la varicocèle est décelée. 

Comment diagnostiquer la varicocèle ?

Le diagnostic d’une varicocèle est essentiellement clinique et prend la forme d’une palpation. Une varicocèle peut atteindre plusieurs stades :

  • elle est palpable lors d’une pression abdominale (manœuvre de Valsalva) ;
  • elle est palpable, mais non visible sans geste particulier ;
  • elle est palpable et visible sans geste particulier. 

La palpation a lieu pendant que le patient est debout et couché. Lorsque la varicocèle est palpable, on parle de varicocèle clinique.

 

Une varicocèle peut aussi être découverte lors d’examens complémentaires : échographie (pour mettre en évidence la dilatation des veines) ou doppler (pour voir le sang qui stagne), spermogramme montrant des signes d’infertilité. La sévérité de la varicocèle est ainsi définie selon 4 grades, le grade 0 correspondant à une varicocèle ni palpable ni visible et le grade 3 à une varicocèle visible et palpable.

 

La palpation permet d’identifier la varicocèle à l’exclusion d’autres affections qui pourraient entraîner des symptômes similaires à la varicocèle, comme une hernie inguinale, une tumeur testiculaire ou un kyste au cordon spermatique.

Quels sont les traitements et opérations de la varicocèle ?

Une varicocèle peut-elle disparaître ? La réponse est oui. Cependant, les résultats d’une prise en charge d’une varicocèle par traitement naturel sont peu convaincants. Deux solutions s’offrent au patient :

  • la gestion de la varicocèle par opération ;
  • l’embolisation de la varicocèle. 

Dans le premier cas, les veines des testicules concernées sont ligaturées après ouverture d’une entaille au niveau du pli de l’aine ou au-dessus. Le plus souvent, l’anesthésie est générale, mais l’opération se déroule en ambulatoire. Le patient doit ensuite éviter tout effort durant un mois.Dans le second cas, la varicocèle a un traitement plus léger, qui s’effectue sous anesthésie locale et ne nécessite un repos que de 24 à 48 heures. Un cathéter est introduit dans la veine atteinte de varicocèle et obstruée à l’aide de colle biologique ou de micro-ressorts. Le traitement de la varicocèle par opération est généralement proposé en cas d’échec de l’embolisation.

Quelles sont les mesures de prévention de la varicocèle ?

Il n’existe pas vraiment de mesures de prévention précises à adopter pour éviter l’apparition d’une varicocèle. Globalement, vous pouvez cependant vous adonner à un exercice physique régulier, qui contribuera à une bonne circulation sanguine. De même, vous pouvez limiter le port de charges lourdes ainsi que les périodes de constipation. En effet, la contraction abdominale qui en résulte entraîne une augmentation de la pression dans les veines et contribue à les dilater. N’hésitez pas non plus à subir un examen clinique régulier chez votre médecin, ce qui permettra de déceler une varicocèle au plus tôt.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en urologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les urologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment traiter la varicocèle : traitements naturels ou chirurgie ?

La plupart des traitements naturels ne sont pas efficaces. Il est nécessaire d'avoir recours à l'embolisation de la varicocèle ou à une opération.

Est-ce que la varicocèle est grave ?

Dans la plupart des cas cette pathologie est bénigne. Cependant elle peut dans certains cas entrainer une infertilité ou signifier la présence d'une tumeur.

Qu'est-ce qui provoque la varicocèle ?

La varicocèle est due à une dilatation et un élargissement des veines du cordon spermatique et est causée dans la plupart des cas par une mauvaise circulation sanguine.

Traitements associés à l'Urologie

Examen associé à l'Urologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements