Herpès génital

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible. Cette pathologie peut provoquer des lésions au niveau des organes génitaux, mais beaucoup de formes sont asymptomatiques, c’est-à-dire que l’herpès génital n’entraîne pas de symptômes.

Trouver un spécialiste en Gynécologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’herpès génital est une maladie sexuellement transmissible, virale et récidivante : elle peut ressurgir plusieurs fois chez la même personne.

La contamination par le virus de l'herpès ne s'effectue que par un contact direct et intime entre deux personnes car ce virus est fragile. Il n'existe donc pas de risque de transmission indirecte dans les piscines, les saunas ou par le siège des toilettes.

Définition : qu’est-ce que l’herpès génital et labial (HSVV 1 et HSVII) et quelle est sa cause ?

L’herpès génital, qui touche aussi bien les femmes que les hommes, est une infection virale fréquente provoquée par l’Herpes simplex.

 Le virus de l’Herpes simplex entraîne des infections cutanées. Il existe deux types d’Herpes simplex :

  • l’Herpes simplex 1 (HSV-1, aussi appelé herpès labial dans le langage courant), qui touche la bouche et/ou le visage et se propage par contact avec la salive : il provoque des poussées d’herpès récurrentes tout au long de la vie ;
  • l’Herpes simplex 2, ou HSV-2, qui est le virus de l’herpès génital. 

Une infection à l’Herpes simplex affecte parfois d’autres zones du corps, notamment les yeux.

Comment se transmet l’herpès génital chez l'homme et la femme ?

Les rapports sexuels sont le principal vecteur de propagation du virus de l’herpès génital. L’herpès se transmet en effet par contact étroit avec une personne atteinte et présentant des lésions (aussi appelées boutons d’herpès génital). Toutefois, il faut garder à l’esprit que vous pouvez infecter un partenaire même en l’absence de symptômes.

 Les différents modes de transmission de l’herpès génital sont donc :

  • les relations sexuelles, qu’elles soient anales, vaginales ou orales ;
  • le risque de transmission de l’herpès génital est augmenté par le contact peau à peau au niveau des lésions, y compris au cours de l’accouchement ou de l’allaitement lorsque la mère est porteuse de l’infection. 

Contrairement aux idées reçues, l’herpès génital ne se transmet pas au contact de la lunette des toilettes, dans la piscine ou dans un hammam ou un sauna, par exemple.

Quels sont les facteurs de risques de l’herpès vaginal ?

Le virus de l’herpès demeure dans l’organisme à vie. Il est dormant, même lorsque les symptômes des poussées d’herpès génital disparaissent Des facteurs de risques prédisposent à la contamination par l’Herpes simplex 2 :

  • le stress et la fatigue, qui diminuent la résistance du système immunitaire ;
  • les rapports sexuels avec des partenaires multiples.

Comment reconnaître l'herpès génital : quels sont les symptômes ?

La plupart du temps, l’herpès génital est asymptomatique, mais il reste contagieux. Lorsque des symptômes apparaissent, ils varient selon les cas :

  • au moment de la primo-affection : au niveau des organes génitaux, des démangeaisons, des brûlures et des douleurs caractérisent l’herpès génital ;
  • après la primo-affection : le virus reste dormant dans l’organisme, mais il peut se réactiver plusieurs fois par an (notamment en présence d’une infection virale ou bactérienne, pendant les règles, ou en période de stress). Les poussées d’herpès génital se traduisent alors par l’apparition de brûlures, de démangeaisons, de vésicules, de suintement, de lésions jusqu’au niveau du vagin et du col de l’utérus. 

Comment diagnostiquer l’herpès génital ?

Le médecin diagnostique en général l’herpès génital en procédant à un examen physique. Pour confirmer son diagnostic, il peut également prescrire une analyse sanguine, à la recherche d’anticorps permettant de détecter une infection herpétique antérieure.

Quels sont les traitements de l’herpès génital ?

Il n’existe pas de traitement guérissant l’herpès génital, mais des médicaments antiviraux et des crèmes pour l’herpès génital peuvent atténuer les symptômes et réduire le risque de contagion. Il est donc impossible de faire partir l’herpès génital rapidement.

Comment prévenir l’herpès génital ?

En cas de rapports sexuels, le port du préservatif permet de prévenir la transmission du virus au partenaire. Toutefois, évitez d’avoir des relations sexuelles si votre partenaire ou vous présentez des symptômes et des lésions, même en portant des préservatifs. Lavez-vous souvent les mains si vous présentez une poussée d’herpès génital, ou si vous fréquentez ou vivez avec une personne affectée par le virus.

Quels sont les dangers de l’herpès génital avec la grossesse ?

Chez une femme qui présente un herpès génital et une grossesse, les médecins sont particulièrement attentifs, car il existe un risque élevé de transmettre l’infection au nouveau-né.

Le virus de l’Herpes simplex n’a aucune incidence sur la fertilité et n’empêche pas de concevoir un enfant. Néanmoins, les femmes enceintes chez lesquelles le médecin a posé le diagnostic d’un herpès génital se voient prescrire la prise d’un médicament antiviral, qu’elles doivent ingérer tous les jours à partir de la 36e semaine de grossesse. Ce traitement contre l’herpès génital a pour objectif de prévenir les poussées pendant l’accouchement et au cours de l’allaitement. En effet, les femmes porteuses d’un herpès génital et présentant des symptômes actifs le jour de l’accouchement sont susceptibles de transmettre le virus de l’herpès à leur bébé. Or, l’herpès néonatal (c’est-à-dire contracté à la naissance) expose le nouveau-né à un risque important de cécité, de lésions cérébrales, d’infections cutanées et de décès. Le gynécologue obstétricien pourra opter pour une naissance par césarienne pour réduire ce risque.

L’Herpes simplex est plus dangereux pour les nourrissons que pour les adultes, car leur système immunitaire est encore immature. Toutefois, la plupart des nouveau-nés souffrant d’un herpès néonatal se rétablissent avec un traitement adapté.

Il faut néanmoins garder en tête que l’herpès néonatal est une infection pouvant s’avérer très grave. Le bébé contracte le virus de sa mère lors de l’accouchement, même si elle ne présente pas de lésions actives à ce moment-là. Les bébés peuvent également être affectés par le virus de l’herpès HSV-1 si un adulte portant un bouton de fièvre actif au niveau des lèvres ou du visage les embrasse. Les bébés nourris au sein peuvent eux aussi se retrouver porteurs du virus de l’herpès si leur mère présente des lésions au niveau du sein ou de la peau entrant en contact avec celle de leur bébé.

Les conséquences et les complications de l’herpès néonatal sont beaucoup plus importantes si l’infection se propage aux organes du nouveau-né. Il est donc primordial, si vous êtes enceinte et si vous vous savez porteuse du virus de l’herpès, d’en parler à votre médecin afin qu’il mette en place un traitement adapté permettant de réduire le risque de transmettre l’infection à votre bébé.

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gynécologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens gynécologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Qu'est-ce qui provoque l'herpès génital et quel est son mode de transmission ?

L'herpès génital est une infection virale fréquente provoquée par l’Herpes simplex. Il se transmet la plupart du temps lors des rapports sexuels et le contact peau à peau avec une personne infectée.

Comment se débarrasser de l'herpès génital ?

Il n’existe pas de traitement définitif pour l'herpès génital, mais des médicaments antiviraux et des crèmes peuvent atténuer les symptômes et réduire la possibilité de contagion.

Comment se manifeste l'herpès chez la femme ?

Dans la majorité des cas l'herpès génital ne présente pas de symptômes. Lorsque c'est le cas, l'herpès génital peut provoquer l'apparition de vésicules au niveau du vagin, du col de l'utérus et sur la vulve, mais également près de l'anus. D'autres symptômes telles que des brulures et des démangeaisons peuvent aussi apparaitre.

Est-ce que l'herpès génital est grave ?

Dans la plupart des cas l'herpès génital n'est pas grave. Mais il peut entrainer des complications notamment chez le nouveau-né.

Examens associés à la Gynécologie

Traitements associés à la Gynécologie

Spécialités associées à la Gynécologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements