Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie provoquée par le virus de l'hépatite B. Elle peut être aiguë ou chronique. Les personnes atteintes d'hépatite B chronique courent un risque plus élevé de développer une cirrhose ou un cancer du foie.

Trouver un spécialiste Hépatologue à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Maladie virale, l’hépatite B est très contagieuse. Pour autant, il faut savoir que la vaccination contre l’hépatite B associée à des mesures d’hygiène permet d’éviter toute contamination.

Définition : qu’est-ce que l’hépatite B ?

L’hépatite B est une maladie du foie que l’on dit "virale", car son apparition est liée à la transmission d’un virus très contagieux, le virus B (Hepatitis B virus ou VHB). Ce dernier peut se transmettre pendant la grossesse, lors de l’accouchement, mais aussi par voie sanguine et par voie sexuelle : lors de rapports non protégés, qu’il y ait pénétration ou non.

 

L’hépatite B peut être bénigne, tout comme elle peut favoriser un risque d’infection par le virus D (Hepatitis delta virus ou VHD), ou entraîner une forme chronique avec, parfois, des maladies graves telles que la cirrhose du foie (inflammation et destruction des cellules du foie) et le cancer du foie. Selon le Vidal, le site de référence sur le médicament pour le grand public, près de 300 000 Français seraient touchés par une hépatite B chronique sans le savoir.

 

Quelles sont les causes de transmission de l’hépatite B (VHB) ?

La transmission de l’hépatite B peut se faire pendant la grossesse ou durant l’accouchement, voire pendant l’allaitement. Néanmoins, le risque reste faible, car le dépistage de l’hépatite B chez la femme enceinte est systématique.

 

Les autres causes de l’hépatite B sont la transmission par échange de sang, de sperme ou de sécrétions vaginales. Par voie sanguine, la maladie est favorisée par contact direct ou par contact avec des objets souillés par le sang : brosses à dents, rasoirs, seringues et pailles (matériel utilisé par les personnes se droguant)… Le virus B est résistant, jusqu’à une semaine à l’air libre.

 

Par voie sexuelle, il s’agit des relations non protégées par préservatif masculin, préservatif féminin ou digue dentaire — utilisée lors des rapports bucco-génitaux ou bucco-anaux. On notera par ailleurs que le virus de l’hépatite B ou VHB est présent dans la salive en début d’infection.

Quels sont les symptômes de l’hépatite B ?

Après une contamination par le virus de l’hépatite B, la période d’incubation va habituellement de quelques semaines à six mois.

 

Les premiers symptômes de l’hépatite B non spécifiques sont généralement une fatigabilité accrue et inhabituelle, et une fièvre. Par la suite, d’autres signes de la maladie peuvent faire leur apparition, tels qu’une perte de poids inexpliquée, des céphalées, des démangeaisons ; mais ce n’est pas automatique (20 à 40 % des cas seulement).

 

Enfin, on retrouve également chez les personnes touchées par l’hépatite B aiguë des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, tout comme un jaunissement de la peau et des conjonctives des yeux ("ictère" ou "jaunisse").

 

Attention toutefois à l’hépatite B fulminante, qui nécessite une prise en charge médicale immédiate. Elle se manifeste par les symptômes mentionnés précédemment, mais aussi par la présence de sang dans les selles, de vomissements de sang, de vertiges, voire d’une désorientation et d’une confusion.

Quel dépistage pour une une hépatite B ?

Pour savoir si on est porteur du virus VHB, il convient de se rendre dans un laboratoire d’analyses médicales ou dans un centre de dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST), afin de réaliser une prise de sang pour l’hépatite B. La sérologie de l’hépatite B permet alors de savoir si la personne concernée est actuellement porteuse du virus, ou si elle est guérie.

 

Il est préconisé de respecter un délai de 4 semaines minimum après le dernier contact à risque, et de se faire dépister de nouveau 3 mois près.

Hépatite B

 

Quels sont les traitements et le vaccin de l’hépatite B ?

Comment prévenir l’hépatite B ? Pour éviter d’être contaminé par l’hépatite B, il est de bon ton de se protéger par préservatif masculin, préservatif féminin ou digue dentaire (lors des rapports bucco-génitaux et bucco-anaux). Toutefois, il faut savoir qu’un vaccin contre l’hépatite B existe, et que cette vaccination contre l’hépatite B est obligatoire à partir de 2 mois chez les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Le vaccin protège de l’hépatite B à plus de 98 %.

 

Vaccin contre l’hépatite B et sclérose en plaques ? Le danger du vaccin contre l’hépatite B a fait débat, étant donné que le laboratoire Sanofi a été reconnu responsable de la sclérose en plaques d’un homme vacciné contre l’hépatite B.

 

En cas d’hépatite B aiguë, il n’existe pas de traitement à proprement parler, et il convient de prendre l’avis de son médecin traitant avant de céder à l’appel de l’automédication, afin de préserver son foie. Lorsqu’il s’agit d’une hépatite B fulminante, une greffe du foie peut être pratiquée. Enfin, en présence d’une hépatite B chronique, le patient peut se voir prescrire, selon les cas, un traitement antiviral ou une hospitalisation.

Quelles sont les complications et conséquences possibles de l’hépatite B au foie ?

Combien de temps peut-on vivre avec l’hépatite B ? Il est possible d’être asymptomatique, tout comme il est possible de guérir de l’hépatite B, tout cela étant fonction de la forme de la maladie et de l’état général du patient.

 

Lorsque l’on souffre d’une forme chronique, les complications possibles sont des maladies telles que la cirrhose et le cancer du foie.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en hépato gastro-entérologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins hépatologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment on attrape l'hépatite b ?

L'hépatite B peut se transmettre par le sang, le sperme et les sécrétions vaginales. Il est possible d'attraper l'hépatite B lors de la grossesse et l'accouchement.

Est-il possible de guérir de l'hépatite b ?

Le meilleur traitement contre l'hépatite B reste la vaccination qui permet d'éviter de l'attraper dans 98% des cas. Il existe également d'autres traitements en fonction du type d'hépatite B comme la greffe de foie ou les traitements antiviraux.

Quelles sont les symptômes de l'hépatite b ?

Les symptômes de l'hépatite B sont la fatigue, la fièvre, la perte de poids, des céphalées, des démangeaisons, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, un ictère et la jaunisse.

Combien de temps peut-on vivre avec l'hépatite b ?

La plupart des gens atteints d'hépatite B chronique vivent avec la maladie toute leur vie.

Quelle est l'hépatite la plus grave ?

L'hépatite la plus grave est l'hépatite fulminante, qui est une hépatite aiguë qui progresse rapidement et peut entraîner la mort en quelques jours.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements