Bouton de fièvre

Un bouton de fièvre, aussi appelé «herpès labial», est une petite vésicule qui se forme sur les lèvres ou à proximité. Elle est provoquée par un virus, le plus souvent le virus de l'herpès simplex de type 1 (HSV-1). Les boutons de fièvre sont très contagieux et peuvent se transmettre par simple contact avec la peau ou les muqueuses d'une personne infectée.

Trouver un spécialiste en dermatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Dû à un virus, le bouton de fièvre ou herpès labial se manifeste par des vésicules qui se répandent sur la lèvre et produisent un effet surtout inesthétique. Un traitement local permet d’éliminer le bouton de fièvre, qui a cependant tendance à récidiver par la suite.

Définition : qu’est-ce qu’un bouton de fièvre ou herpès labial ?

Un bouton de fièvre est une éruption de vésicules au niveau des lèvres. Ces boutons sont douloureux et inesthétiques. Il s’agit d’une maladie contagieuse, qui se transmet par contact direct. Les complications liées à un bouton de fièvre sont rares, mais l’herpès labial doit être surveillé chez les personnes immunodéprimées ainsi que chez les nourrissons.

Le bouton de fièvre se manifeste autour de la bouche, plus précisément à la jonction entre la peau du visage et la muqueuse des lèvres. Les parties claires correspondent à des vésicules qui contiennent un liquide au taux important de virus. Ces vésicules finissent par éclater, créant une lésion qui se recouvre d’une croûte, qui tombe en quelques jours, mettant fin au bouton de fièvre.

Quelles sont les causes d’un bouton de fièvre sur la lèvre ?

Le bouton de fièvre est provoqué par le virus HSV1, qui appartient à la famille des herpex simplex. Une fois qu’il a pénétré dans l’organisme d’une personne, ce virus a pour caractéristique de pouvoir rester en sommeil longtemps dans un ganglion nerveux, qu’il gagne en voyageant via les nerfs sensitifs infectés. Divers facteurs peuvent alors le réactiver sans prévenir et engendrer sa multiplication, qui produiront les éruptions cutanées caractéristiques :

  • stress ;
  • fatigue ;
  • autre infection entraînant une baisse des défenses immunitaires ;
  • exposition au soleil ;
  • menstruations… 

Cependant, seules 20 % environ des personnes infectées par l’herpès labial sont victimes de récidives régulières.

Quels sont les symptômes d’un bouton de fièvre ?

Les premiers symptômes d’un bouton de fièvre se manifestent plusieurs heures avant l’apparition même du bouton sur la lèvre :

  • chaleur très localisée au niveau d’une partie du contour de la bouche ;
  • sensation de tension dans ce même secteur ;
  • démangeaisons ;
  • picotements. 

Ces symptômes du bouton de fièvre doivent alerter et inciter à commencer le traitement dès leur apparition, avant la survenance de nouveaux symptômes, notamment des maux de tête et de la fatigue. Vient ensuite l’apparition du bouton de fièvre en lui-même, avec ses vésicules blanches douloureuses se transformant en croûtes. Un patient est contagieux pour son bouton de fièvre dès l’apparition des symptômes précurseurs, jusqu’à la disparition des croûtes.

En cas de première infection, l’herpès labial peut entraîner davantage de symptômes à l’intérieur de la bouche. On parle alors de gingivostomatite, qui se caractérise par l’apparition d’un grand nombre de larges aphtes. Une forte fièvre et des douleurs importantes accompagnent alors le bouton de fièvre. 

À noter que la première infection au HSV1 est généralement asymptomatique. Il arrive également que bien qu’hébergeant le virus, les patients ne développent aucun symptôme.

Comment soigner un bouton de fièvre : quels sont les crèmes et patchs ?

Le premier traitement contre le bouton de fièvre consiste à appliquer une crème antivirale sur la zone concernée. L’intensité des manifestations ainsi que la durée de contagion sont ainsi réduites. En cas d’herpès labial récidivant, le traitement antiviral est pris par voie orale durant une plus longue période.

Pour apaiser la douleur, il est possible de recourir à des crèmes anesthésiantes. Elles sont cependant à éviter chez les enfants, car elles diminuent les sensations au niveau des lèvres, ce qui peut entraîner un risque de fausse-route pendant les repas.

Il est également possible de recourir à des traitements antiherpétiques, qui prennent souvent la forme d’un patch pour bouton de fièvre. Leur mise en place n’est valable que s’ils sont utilisés dès les premiers symptômes du bouton de fièvre et jusqu’à la formation des croûtes.

Quelles sont les complications possibles d’un bouton de fièvre ?

Quoique disgracieux et douloureux, le bouton de fièvre est généralement bénin. Quelques rares complications peuvent cependant survenir si le patient ne parvient pas à contenir ses démangeaisons. En effet, toucher un bouton de fièvre puis poser la main sur des zones sensibles telles que les muqueuses peut contribuer à répandre le virus. C’est le cas de la kératite herpétique, qui survient lorsque le patient touche son herpès labial avant de se frotter les yeux. Dans la plupart des cas, un seul œil est touché et devient douloureux, trop sensible à la lumière, et peut aller jusqu’à afficher des vésicules sur les paupières.

Dans le cas des nourrissons, le bouton de fièvre peut dégénérer en encéphalite herpétique, une infection cérébrale grave se caractérisant par une forte fièvre (supérieure à 40 °C), des maux de tête importants, des troubles de la mémoire et du langage.

Un staphylocoque peut également venir surinfecter les lésions produites par l’éclatement des vésicules labiales, entraînant l’apparition d’un impétigo.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en dermatologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes dermatologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment reconnaître un bouton de fièvre ?

Tout bouton sur la lèvre n’est pas un bouton de fièvre. Le bouton de fièvre a des symptômes particuliers et aisément reconnaissables, notamment l’apparition de vésicules blanches en bouquet. Autre spécificité du bouton de fièvre : il est douloureux, au point de pouvoir rendre les repas difficiles.

Quelle est la durée d’un bouton de fièvre ?

Le cycle total d’un bouton de fièvre, depuis les premières sensations de chaleur et de démangeaison jusqu’à la chute des croûtes, peut prendre jusqu’à 15 jours lorsque la guérison est spontanée. Il est cependant possible d’accélérer la guérison grâce à des traitements dédiés.

Pourquoi on a un bouton de fièvre ?

Les boutons de fièvre, aussi appelés cold sores ou herpes labial, sont causés par le virus de l’herpès simplex. Ce virus est très contagieux et se transmet facilement par contact direct avec les lésions ou par contact avec les objets contaminés par le virus.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements