rTMS

La rTMS (Stimulation Magnétique Transcrânienne Répétée) est une technique thérapeutique innovante qui repose sur l'utilisation de champs magnétiques pour moduler l'activité cérébrale.

Trouver un spécialiste en Neurologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La rTMS est un procédé médical utilisant les champs magnétiques. Le but de la rTMS est de stimuler certaines zones du cerveau afin que des réseaux neuronaux spécifiques soient activés ou inhibés. La rTMS peut être utilisée pour traiter des affections psychiatriques ou des douleurs réfractaires aux traitements médicamenteux.

Définition : qu’est-ce que la rTMS ou la stimulation magnétique transcrânienne répétée ?

La rTMS désigne l’acronyme anglais qui signifie stimulation magnétique transcrânienne répétée. Il s’agit d’une technique médicale développée depuis 40 ans et qui a pour principe de stimuler ou d’inhiber certaines zones du cerveau à l’aide d’un champ magnétique ciblé. Dans la rTMS (contrairement à d’autres techniques comme la sismothérapie par exemple), on génère un champ magnétique grâce à un courant électrique qui transite via une bobine de cuivre. Le champ magnétique généré est d’environ deux teslas, ce qui correspond à l’intensité d’une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique). Le champ magnétique a la propriété d’agir sur des neurones présents au niveau du cortex cérébral (et situés entre 1,5 cm et 2,5 cm de profondeur). Ces neurones vont ainsi être stimulés et ils vont décharger des neuromédiateurs. Il s’agit ainsi d’une méthode de neuromodulation non invasive. La rTMS permet de traiter principalement des pathologies psychiatriques ou de soigner certaines douleurs.

Dans quels cas faire de la rTMS (psychiatrie, anxiété, douleurs, etc) ?

La rTMS a plusieurs indications. Tout d’abord, cette technique peut être utilisée en psychiatrie pour le traitement des dépressions, quand le traitement médicamenteux s’est avéré être un échec. La rTMS est indiquée dans le traitement des hallucinations auditives persistantes. Elle peut être également utilisée dans d’autres pathologies psychiatriques, comme la schizophrénie, les troubles anxieux ou encore les conduites addictives. La rTMS peut être utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson ou dans le traitement de certaines douleurs neuropathiques qui résistent aux traitements classiques. En effet, la rTMS permet de diminuer la perception de la douleur en agissant sur des zones particulières du cortex cérébral. Elle peut enfin être utilisée à visée diagnostique. La rTMS permet en effet d’enregistrer le fonctionnement des voies neuronales motrices et sensitives et d’étudier certaines affections neurologiques, comme la sclérose en plaques ou les séquences d’un AVC (Accident Vasculaire Cérébral).

Comment se passe et fonctionne une séance de rTMS ?

Avant de pratiquer une rTMS, le médecin prescrira généralement une IRM. L’examen dure environ 20 minutes. Il peut se dérouler lors d’une hospitalisation ou en ambulatoire. Il n’est pas nécessaire de venir à jeun. La rTMS ne nécessite pas non plus d’anesthésie, car elle est indolore. Tout d’abord, le patient doit s’installer confortablement sur le fauteuil dédié. Le praticien va ensuite repérer la zone précise à traiter et placer précisément la bobine de cuivre autour de la tête en faisant attention à son inclinaison. Différents paramètres vont être pris en compte, comme la durée du traitement, le nombre de trains de stimulation ou encore l’intensité du champ magnétique généré. Les fréquences sont très importantes, car une basse fréquente va avoir pour effet de produire une inhibition des circuits neuronaux, alors que les hautes fréquences vont induire, au contraire, une stimulation. Le générateur qui permet de lancer des salves répétitives est alors mis en marche.

Y a-t-il des contre-indications et des effets secondaires à un traitement rTMS notamment en cas de bipolarité ?

Il existe peu de contre-indications à la rTMS. Tout d’abord, la rTMS générant un champ magnétique, toutes les personnes possédant un dispositif métallique, comme un pacemaker ou des implants cochléaires par exemple, ne peuvent pas passer de rTMS. Les femmes enceintes et les enfants ne doivent pas non plus passer de rTMS. Les personnes sujettes à l’épilepsie doivent également faire très attention, car dans de rares cas, la rTMS peut favoriser la survenue de crises d’épilepsie.

Les effets secondaires sont généralement minimes. Pendant la séance, le patient peut parfois ressentir des petits picotements ou une petite gêne. Parfois un clignement de l’œil ou un claquement de dents peut se produire. Les patients souffrant de dépression et de troubles bipolaires peuvent avoir un changement d’humeur (de type maniaque) pendant la séance, mais cet effet secondaire reste très rare et provisoire. Certains patients peuvent également être gênés par le bruit du dispositif. En effet la rTMS génère un bruit puissant qui peut parfois avoisiner les 140 dB. Des protections auditives sont donc proposées afin de protéger la fonction auditive. Si des acouphènes ou des problèmes auditifs apparaissent, les capacités auditives du patient seront testées pour éviter toute complication. En cas de problème auditif, la rTMS peut être contre-indiquée. Après la séance, une légère céphalée peut être ressentie, mais celle-ci cède avec un léger antalgique.

Quels sont les résultats et l'efficacité de la rTMS sur la dépression et les autres troubles ?

La libération des neuromédiateurs permet, dans le temps, de modifier les connexions des neurones et d’améliorer les symptômes de différentes affections. Généralement, les séances doivent être quasiment quotidiennes (5 jours sur 7) et durer plusieurs semaines pour que les résultats perdurent. Certaines séances peuvent être ensuite espacées d’un mois. Si la rTMS est utilisée pour le traitement des douleurs chroniques, celles-ci peuvent être soulagées dès la première séance de rTMS. Les douleurs peuvent généralement être amoindries de 30 % à 50 %. Dans le cadre du traitement de la dépression, des essais ouverts montrent une réduction des symptômes chez la moitié des patients. Un tiers d’entre eux serait en rémission. Il est à noter que les effets de la rTMS se prolongent plusieurs mois.

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en neurologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins neurologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quelle est la durée de l'effet de la stimulation magnétique ?

Il est nécessaire d'effectuer des séances de façon quotidienne pendant plusieurs semaines pour maintenir des résultats durables. Par la suite, certaines séances peuvent être espacées d'un mois.

Où faire de la rTMS ?

La rTMS (Stimulation Magnétique Transcrânienne Répétée) est généralement administrée dans des centres médicaux spécialisés ou des cliniques de neurologie.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Image

1er

acteur de la santé privée en France EN

Image

28 000

collaborateurs

Image

34 000

naissances par an

Image

4,9 millions

patients traités par an

Image

7 500

praticiens

Image

212

établissements et centres