Hypermétropie

L’hypermétropie est un défaut de la vision qui rend plus difficile la focalisation des objets situés à proximité. Cette anomalie de la vue se traite via le port de lunettes ou de lentilles, et dans de rares cas par une opération laser.

Trouver un spécialiste en Ophtalmologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Selon l'OMS, dans son rapport mondial sur la vision datant de 2019 et toujours d'actualité, au moins 2,2 milliards de personnes dans le monde souffrent d'un trouble de la vision. L'hypermétropie fait partie de ces "maux" de la vue. Mais il est possible aujourd'hui de corriger ce défaut visuel par des traitements spécifiques.

Définition : qu'est-ce que l'hypermétropie ?

L'hypermétropie comme la myopie sont des troubles de la vision. L'hypermétrope, contrairement à un sujet myope, a une vision floue des objets ou personnes situés à une distance proche de son œil.

 

L'hypermétrope et l'astigmate se distinguent aussi. Car l'un peut voir de loin, tandis que l'autre non. Il a du mal à situer les éléments de près ou de loin. La presbytie quant à elle se rapproche de l'hypermétropie, puisque le presbyte ne voit pas non plus très bien de près. Toutefois, ce défaut de la vision se présente bien souvent avec l'âge. Tous ont en commun à des degrés différents cette impossibilité de former une image nette au niveau de la rétine. Ils ont ce que l'on appelle un œil "amétrope".

 

Bon à savoir : Il est tout à fait possible que ces troubles s'additionnent entre eux. Par exemple, souffrir d'hypermétropie et de presbytie en même temps ou d'hypermétropie et d'astigmatisme.

 Il existe deux types d'hypermétropie :

  • l'hypermétropie axile, en rapport avec l'axe antéropostérieur de l'œil qui est trop court ou pas assez puissant. L'image ne se forme pas sur la rétine, elle est en arrière de la rétine ;
  • l'hypermétropie d'indice, en lien avec les performances du cristallin. Plus le temps passe, plus le cristallin situé derrière la pupille, en avant de la rétine, peut se rigidifier. Ainsi, autour de la quarantaine, des personnes qui à l'époque avaient une "bonne" vision peuvent ressentir de la fatigue oculaire, et voir de moins en moins bien. 

L'hypermétropie de courbure : c'est un cas rare. Ce défaut visuel est lié à une courbure de la cornée. Dans ce cas, il est plutôt question d'astigmatisme. Ce trouble peut être inné comme résulter d'un traumatisme ou d'une pathologie.

Quelles sont les causes de l'hypermétropie légère, modérée ou forte ?

Les causes de l'hypermétropie sont multiples. L'âge, l'hérédité sont autant de facteurs explicatifs :

  • l'œil trop "court " : dans le champ de vision d'un hypermétrope, les images se forment en dehors de la rétine, en arrière précisément. L'œil n'est pas suffisamment convergent. Les faisceaux lumineux qui entrent dans le champ de vision se dirigent à l'arrière de la rétine ;
  • l'enfance : les enfants sont sujets à de l'hypermétropie en raison de la croissance de leurs globes oculaires. En grandissant, vers l'âge de 10 ans, ce défaut est censé s'être corrigé de lui-même ;
  • l'hérédité : en cas d'antécédents familiaux, le risque de développer une hypermétropie n'est pas anodin, surtout si les deux parents le sont. 

Une personne atteinte d'hypermétropie peut avoir quelques symptômes. Par exemple :

  • des maux de tête après avoir sollicité la vision "rapprochée". C'est-à-dire solliciter la vision de près pour travailler, se divertir, etc. ;
  • des yeux qui piquent ou sont sensibles à la lumière ;
  • une vision floue des gens ou objets autour de soi. 

Bon à savoir : Il existe un degré d'hypermétropie. L'hypermétropie faible a une puissance positive de +2,50 dioptries à 3,00. L'hypermétropie modérée se situe entre +3,00 dioptries et 6,00. Quant à l'hypermétropie forte ou sévère, celle-ci dépasse les +6,00 dioptries.

Comment diagnostiquer l'hypermétropie : quels tests réaliser ?

  • Un examen ophtalmologique permet de poser un diagnostic. Des examens complémentaires oculaires peuvent être accomplis également :
  • l'étape la plus connue est l'usage des planches de Snellen ou de l'échelle Monoyer. Cela consiste à lire des chiffres et des lettres à une certaine distance afin de déterminer le degré d'acuité visuelle du patient. ;
  • la réfraction ou examen de mise en lumière des erreurs commises par l'œil sur des objets placés à 6 m permet d'établir un diagnostic des défauts visuels. C'est assez courant ;
  • l'examen du champ de vision : il permet d'analyser l'espace périphérique de l'œil. C'est-à-dire à la fois dans le champ de vision et des deux côtés de l'œil. 

Cette liste n'est pas exhaustive. Selon l'état du patient, des examens plus approfondis peuvent être réalisés. Par exemple : la tonométrie, l'ophtalmoscopie, la perception des couleurs, à la lampe à fente, la grille d'Amsler, la rétinographie, etc. Le professionnel responsable est l'ophtalmologue.

Quels sont les traitements pour l'hypermétropie : lunettes, lentilles, correction laser ?

Pour soigner l'hypermétropie ou améliorer la correction de l'œil, le port de lunettes, de lentilles de contact est recommandé. Dans de rares cas, une chirurgie de l'hypermétropie peut être conseillée. Il s'agit d'une chirurgie au laser ou avec pose d'un implant. L'objectif de l'ensemble de ces traitements est de rétablir la vision de près du patient et donc d'améliorer sa convergence oculaire sans effort de ce dernier.

Hypermétropie

 

Quelles sont les complications possibles de l'hypermétropie ?

Les complications sont présentes à la fois chez l'enfant et l'adulte :

  • l'hypermétropie peut, chez l'enfant, provoquer le risque de strabisme. C'est-à-dire une vision très faible de l'œil ;
  • c'est aussi un risque, pour les personnes atteintes de ce défaut visuel, de développer un glaucome aigu. Cela nécessite une prise en charge rapide, car cette détérioration progressive du nerf optique est irréversible ;
  • l'hypermétropie se soigne. Il est opportun de prendre en charge rapidement ce trouble de la vision avant qu'il n'évolue avec son lot de complications. 



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en ophtalmologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les ophtalmologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment voit un œil hypermétrope ?

Ce qui caractérise la vision de l'hypermétrope, c'est sa capacité à voir très bien de loin. En revanche, les éléments situés normalement dans son champ de vision, autrement dit, à proximité, sont perçus avec difficulté. L'image reçue est floue.

Est-ce que l'hypermétropie est grave ?

En général, l’hypermétropie n’est pas grave mais elle peut causer de la fatigue oculaire et des maux de tête si elle n’est pas corrigée.

Est-ce que l'hypermétropie se soigne ?

L'hypermétropie se soigne avec le port de lentilles ou de lunettes, et, dans de rares cas via de la chirurgie laser.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements