Daltonisme

Le daltonisme est une altération de la vision des couleurs dont l'origine est souvent génétique. Différentes aides visuelles existent pour améliorer le confort et la vie quotidienne des personnes daltoniennes.

Trouver un spécialiste en Ophtalmologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le daltonisme a plusieurs causes et se présente sous diverses formes. S’agissant d’un trouble de la vision courant, en lien avec les couleurs, il peut néanmoins s’avérer gênant au quotidien ; par exemple pour la conduite. Et il peut être un frein à l’exercice de certaines professions liées à la sécurité des personnes : conducteur de train, pilote etc. Fort heureusement, il existe de nos jours des moyens de s’adapter à son environnement en étant daltonien.

Définition : qu’est-ce que le daltonisme et comment voit un daltonien ?

Le daltonisme est une anomalie de la vision des couleurs liée à un mauvais fonctionnement d’un cône photorécepteur, voire plusieurs. Ce trouble de la vision de la couleur touche beaucoup plus les hommes que les femmes.

Daltonisme : reproduction d'un test d’Ishihara, utilisé pour le diagnostic. Un 98 en bleu se détache d'une mosaïque pour ceux ou celles qui distinguent les couleurs.

Une personne sujette au daltonisme a une mauvaise perception des couleurs et ne peut distinguer certaines d’entre elles, compte tenu de sa vision des couleurs déficiente. En cas d’absence totale de cônes, elle ne perçoit aucune couleur, mais c’est très rare.

Quels sont les types de daltonisme chez l'homme et la femme ?

Il existe plusieurs types de daltonisme. Les différentes formes de daltonisme sont liées à la manière dont les cônes sont affectés.

En effet, chez un individu normal, il y a trois types de cônes :

  • rouge;
  • vert;
  • bleu.

Chez un daltonien, soit il en manque un, soit il présente une réponse spectrale anormale, d’où les différents types d’anomalies rencontrés.

Le dichromatisme

Le dichromatisme, c’est une forme spécifique de daltonisme. Sur les trois formes de couleurs principales, l’individu n’en voit que deux. Autrement dit, seuls deux des trois types de cônes sont sensibles à la lumière. Cette condition peut se présenter sous trois formes : la protanopie, la deutéranopie et la tritanopie.

La protanopie ou difficulté à voir le rouge

La protanopie, c’est une forme de daltonisme affectant la perception des couleurs, notamment le rouge. Les personnes sujettes à cette forme de daltonisme ont des difficultés à distinguer la couleur rouge, en raison d’une anomalie dans les cônes rouges de la rétine de l’œil.

La deutéranopie ou difficulté à voir le vert

La deutéranopie affecte la manière dont le daltonien voit la couleur verte. En effet, il aura du mal à distinguer cette couleur, compte tenu d’une anomalie dans le cône vert de la rétine de l’œil, responsable de la perception de cette couleur.

La tritanopie ou difficulté à voir le bleu

La tritanopie affecte la perception de la couleur bleue. Comme les précédents cas, cela est dû à une anomalie au niveau des cônes bleus de la rétine de l’œil, responsables de cette couleur. C’est plutôt rare en pratique.

Le monochromatisme 

Le monochromatisme ou achromatopsie, en tant que trouble de la perception des couleurs, est caractérisé par le fait qu’une personne est dans l’incapacité de voir les couleurs ou de les différencier. Les individus atteints ne voient que les nuances de gris, le blanc, le noir.

Il existe deux formes : complète et incomplète. Dans le premier cas, bien que rare, les trois types de cônes de couleur au niveau de la rétine ne fonctionnent pas. Dans le second cas, un seul type de cône fonctionne, l’on parle très souvent de monochromatie au bleu, car les cônes sensibles au bleu fonctionnent, contrairement aux autres.

Le trichromatisme anormal

Le trichromatisme anormal affecte la capacité d’une personne à différencier les nuances de couleurs. La personne atteinte de cette forme de daltonisme a du mal à percevoir une et rarement les trois couleurs primaires, bien que les cônes soient présents au niveau de la rétine. Elle n’est en effet pas en mesure de percevoir toutes les tonalités chromatiques comme les personnes ayant une vision normale des couleurs.

Quelles sont les causes du daltonisme (trouble de la vision des couleurs) et est-ce héréditaire ?

Les causes peuvent être multiples, mais dans la majorité des cas, cela résulte d’une affection génétique et congénitale (naissance) ; une maladie également, par exemple : une névrite optique à l’origine d’une inflammation du nerf optique, une dégénérescence maculaire liée à l’âge, un glaucome ; la prise de certains médicaments etc. Ainsi, le daltonisme peut être temporaire (rare) ou permanent. Cela dépend en réalité de la cause.

Quels sont les symptômes du daltonisme ?

Les symptômes du daltonisme peuvent être légers ou sévères. Certains peuvent même ignorer leur condition en cas de symptômes très légers. Toutefois, en cas d’hérédité familiale, il est important de consulter.

En pratique, les symptômes à considérer sont les difficultés à distinguer les couleurs, à les percevoir, à évaluer leur intensité. Ou encore il peut s’agir d’une impossibilité à faire la différence entre les nuances de couleurs identiques, etc.

Prendre rendez-vous en ligne

Quels sont les tests et examens pour le daltonisme ?

Il existe des tests pour dépister le daltonisme et des examens destinés à déterminer le degré de gravité.

Par exemple, le test d’Ishihara, très couramment utilisé pour le diagnostic. Il se présente comme une série de planches de couleurs contenant un chiffre d’une couleur spécifique qu’il faut déterminer, comme le rouge, le vert…

D’autres tests existent, tels que le test de Farnsworth-Munsell 100 Hue qui vise à évaluer l’aptitude d’une personne à distinguer les variations de couleurs afin de déterminer le type de daltonisme dont elle souffre. Pour ce faire, il y a plusieurs jetons de différentes couleurs répartis çà et là sur un plateau que le patient doit réorganiser selon les nuances de couleurs. En d’autres termes, les ranger par ordre de teinte.

Selon les cas, des examens approfondis peuvent avoir lieu, comme un examen complet des yeux qui peut comprendre un examen du champ visuel, une ophtalmoscopie, un examen à la lampe à fente ou biomicroscopie et une tonométrie.

Quels sont les traitements du daltonisme, faut-il porter des lunettes ?

Il n’y a pas de traitement spécifique pour lutter contre le daltonisme. Cependant, il existe des moyens d’aider les personnes daltoniennes à vivre normalement. Par exemple, avec des aides visuelles leur permettant de mieux identifier les couleurs. Il faut porter des lunettes visant à modifier la perception des couleurs ou des lentilles de contact spéciales, pour améliorer la perception.

Le daltonisme peut impacter la vie quotidienne, mais aussi professionnelle des personnes qui en souffrent. Fort heureusement, il existe des aides visuelles pour aider les personnes souffrant de ce trouble de la perception des couleurs.

Cet article médical a été relu et validé par le Dr Danièle AMANA, ophtalmologue de la Clinique de l'Archette du réseau ELSAN, 1er opérateur de santé privé en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous les praticiens ophtalmologues du réseau de cliniques privées ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos 137 établissements hospitaliers.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Quelles couleurs voit un daltonien ?

Un daltonien peut avoir des difficultés à distinguer certaines couleurs, généralement le rouge et le vert. Les nuances peuvent sembler différentes par rapport à une personne possédant une vision normale.

Pourquoi certaines personnes sont daltoniennes ?

Les origines du daltonisme sont variées, principalement génétiques et présentes dès la naissance. Cela peut également résulter de maladies telles que la névrite optique, d'affections oculaires comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge ou le glaucome, ou encore de la prise de certains médicaments.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements