Angine de poitrine

L'article aborde l'angine de poitrine (angor), une condition provoquant des douleurs thoraciques oppressantes liées à une mauvaise irrigation sanguine du cœur. Non traitée, elle peut entraîner des complications sérieuses, notamment des crises cardiaques.

Trouver un spécialiste en Cardiologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’angine de poitrine, appelée également angor, est caractérisée par une douleur thoracique oppressante, survenant généralement pendant un effort et cédant rapidement avec la prise de dérivés nitrés. Ces symptômes reflètent une mauvaise irrigation sanguine du cœur. L’angine de poitrine doit toujours être prise en charge rapidement, car celle-ci peut se compliquer en crise cardiaque.

Définition : qu’est-ce qu’une angine de poitrine ou crise d'Angor ?

L’angine de poitrine est définie comme une perturbation temporaire de la circulation sanguine nourricière du cœur. L’angine de poitrine se manifeste par des douleurs au niveau thoracique. Dans l’angine de poitrine, le cœur n’a pas assez de sang pour lui permettre de travailler. La plupart des crises d’angor se manifestent quand le cœur doit travailler de façon plus importante, comme lors d’une activité physique. Cependant, certaines crises peuvent se produire au repos. L’angine de poitrine, appelée également angor, doit être prise en charge très sérieusement, car il s’agit d’une affection qui peut se compliquer en véritable crise cardiaque (infarctus du myocarde).

Quels sont les causes et facteurs de risque d’une angine de poitrine ?

L’angine de poitrine se produit quand la circulation sanguine dans les artères coronaires est momentanément interrompue. Cette interruption peut être liée à une obstruction de l’artère à cause d’une plaque d’athérome, mais peut également être liée à un caillot sanguin ou un spasme de l’artère. Ainsi, dans la majorité des cas, l’angine de poitrine est liée à une maladie coronarienne. Elle peut être également liée à une hypertension artérielle, à une sténose aortique ou une hypertrophie du cœur (par exemple un épaississement des parois ventriculaires). 

Angine de poitrine

Il est à noter qu'il existe un type d’angor particulier, appelé angor de Prinzmetal, qui est causé par un spasme de l’artère coronaire.

Quels sont les symptômes d’une angine de poitrine : douleur, sensation de brûlure, d'oppression ?

La caractéristique principale de l’angor ou angine de poitrine est que celle-ci est calmée en quelques minutes par la prise de trinitrine. La douleur siège au niveau du thorax et est associée à une sensation de brûlure, de serrement ou d’oppression de la cage thoracique. Ces douleurs thoraciques peuvent être associées à une sensation de mal-être, une transpiration excessive, des douleurs irradiant de la mâchoire vers le bras gauche, ou encore des nausées.

 

On distingue généralement deux types d’angine de poitrine : l’angor dit stable et l’angor instable. Dans l’angor stable, la crise dure généralement 3 à 5 minutes et se déclenche lors d’un exercice physique, en cas de conditions climatiques extrêmes, ou suite à une très forte émotion. Dans l’angor instable, les douleurs se déclenchent au repos et la crise peut durer une vingtaine de minutes. Il est à noter que chez certaines personnes, notamment chez les femmes, ces symptômes ne sont pas forcément marqués et peuvent être différents (sueurs nocturnes, troubles digestifs, vertiges, douleur au cou ou encore fatigue). Dans certains cas, la crise d’angor sera asymptomatique, pourtant l’ischémie myocardique sera bien présente.

 

Prendre rendez-vous en ligne

Comment diagnostiquer une angine de poitrine, quel examen ?

Le diagnostic associe des analyses sanguines, des examens d’imagerie médicale et des examens cardiaques plus spécifiques. Le médecin cherchera en premier lieu des signes associés à une athérosclérose, comme la présence d’une artérite au niveau des membres inférieurs.

Un électrocardiogramme ainsi qu’une échographie cardiaque seront réalisés pour vérifier si le muscle cardiaque a souffert. Parfois la pose d’un holter (enregistrement d’un électrocardiogramme continu) sera utilisée, notamment pour détecter des crises d’ischémie silencieuses.

Une épreuve d’effort pourra compléter le diagnostic. Une coronarographie pourra être également réalisée. Des examens d’imagerie, comme une scintigraphie de perfusion myocardique, une tomodensitométrie ou une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), pourront également être réalisés.

La crise d’angor stable cède généralement lors de la prise de trinitrine, ce qui constitue également un élément diagnostic important.

Quels sont les traitements d’une angine de poitrine ?

Les traitements vont être spécifiques à cause de l’angine de poitrine. Les traitements visent à rétablir la circulation sanguine vers le cœur et à diminuer le travail de celui-ci. La trinitrine ou des médicaments dérivés nitrés sont généralement utilisés pour dilater les artères coronaires. Ce traitement peut être complété par la prise d’inhibiteurs calciques (médicaments permettant de faire baisser la tension artérielle) ou des médicaments bêtabloquants (médicaments permettant de diminuer le rythme cardiaque et la pression artérielle). La prise d’un antiagrégant plaquettaire associé à des médicaments anticholestérol (statines) pourra être également prescrite dans le cadre de la prévention de la formation des plaques d’athérome. La prise de ces médicaments peut suffire à traiter efficacement certains patients.

En revanche, chez d’autres, une intervention chirurgicale sera peut-être nécessaire (pontage coronarien ou angioplastie). Un programme de réadaptation cardiaque peut également compléter ces traitements médicamenteux et chirurgicaux. En cas de maladie chronique (hypertension artérielle, diabète, syndrome métabolique…), un suivi régulier est indispensable pour éviter tout risque de complication.

Comment prévenir une angine de poitrine ?

Une grande majorité des angines de poitrine sont liées à la formation d’une plaque d’athérome. Afin d’éviter la formation de celle-ci, il faut tout d’abord se faire suivre régulièrement par un médecin et un cardiologue. Les maladies chroniques comme l’hypertension ou le diabète doivent être traitées convenablement et le traitement doit être pris scrupuleusement. Afin d’éviter au maximum la survenue d’une autre crise, il faut s’efforcer de suivre les recommandations hygiénodiététiques des professionnels de santé. Pratiquer une activité physique régulière et adaptée est essentiel pour préserver ses fonctions cardiaques. Il faut également s’efforcer de manger équilibré (en privilégiant les fruits et légumes et en évitant les produits trop gras ou trop sucrés) pour maintenir son poids santé, éviter au maximum la consommation de tabac et d’alcool, et essayer de réduire son stress.

 

Cet article médical a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens cardiologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Quelle est la cause de l'angine de poitrine ?

L'angine de poitrine résulte d'une interruption temporaire de la circulation sanguine dans les artères coronaires, souvent due à une maladie coronarienne, hypertension artérielle, sténose aortique ou hypertrophie cardiaque. L'angor de Prinzmetal provient d'un spasme artériel.

Peut-on vivre longtemps avec une angine de poitrine ?

Il est possible de vivre longtemps avec une angine de poitrine en adoptant un mode de vie sain et en suivant un traitement médical approprié pour gérer les facteurs de risque et les symptômes. Un suivi médical régulier est également crucial pour prévenir les complications potentielles, telles qu'une crise cardiaque.

Peut-on mourir d'une angine de poitrine ?

Une angine de poitrine en elle-même n'est généralement pas fatale, mais elle peut être un signe précurseur de problèmes cardiaques plus graves. Si elle n'est pas traitée correctement, l'angine de poitrine peut évoluer vers une crise cardiaque, un infarctus du myocarde, ou d'autres complications cardiaques qui peuvent être mortelles. Il est donc important de consulter un médecin, de suivre un traitement adapté et d'adopter un mode de vie sain pour réduire les risques.

Est-ce dangereux une angine de poitrine ?

Une angine de poitrine peut être considérée comme dangereuse, car elle indique souvent la présence d'une maladie cardiaque sous-jacente, comme une maladie coronarienne. L'angine de poitrine peut provoquer des douleurs thoraciques, un essoufflement et d'autres symptômes, ce qui peut limiter la qualité de vie et augmenter le risque de complications cardiaques graves, telles que la crise cardiaque. Il est donc crucial de consulter un médecin pour évaluer les risques, diagnostiquer la cause et mettre en place un plan de traitement adapté.

Traitement associés à la Cardiologie

Examens associés à la Cardiologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

212

établissements et centres