Eczéma

L’eczéma est une maladie de la peau caractérisée par une inflammation de celle-ci. Cette inflammation est généralement accompagnée de démangeaisons, de rougeurs et de cloques. L’eczéma peut être localisé ou généralisé sur tout le corps.

Trouver un spécialiste en dermatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Aussi connu sous le nom de dermatite atopique, l’eczéma, ou eczéma atopique, est une maladie qui touche essentiellement les enfants, bien qu’elle puisse aussi se manifester à l’âge adulte. Symptômes, diagnostic, traitements, solutions de prévention…, voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur cette maladie de la peau.

Définition : qu’est-ce que l’eczéma ou dermatite atopique ?

L’eczéma, eczéma atopique ou dermatite atopique, désigne une maladie inflammatoire chronique de la peau. Il s’agit, plus précisément, d’une dermatose prurigineuse qui se manifeste par une inflammation de la peau chez les personnes qui en souffrent. Contrairement à certaines idées reçues, l’eczéma n’est pas une maladie contagieuse. Il existe néanmoins un terrain propice à l’apparition de la maladie chez les personnes présentant des allergies et exposées à des allergènes tels que les acariens, les poils d’animaux, les pollens, etc.

Lorsqu’il est qualifié d’atopique (voir les différents types d’eczéma), l’eczéma touche principalement les enfants (20 % des personnes présentant un eczéma atopique en France ont moins de 7 ans). La maladie peut toutefois se développer ou persister à l’âge adulte. L’eczéma concerne par ailleurs toutes les parties du corps. On évoque ainsi régulièrement l’eczéma du visage, l’eczéma de la main, l’eczéma du pied, l’eczéma de l’oreille, l’eczéma du cuir chevelu, etc.

Eczéma

 

Quels sont les types d’eczéma ?

Si l’on parle couramment d’eczéma pour désigner cette maladie de la peau si caractéristique, il existe en réalité deux types d’eczéma différents : l’eczéma atopique, ou dermatite atopique, et l’eczéma de contact, ou dermatite de contact.

 

Eczéma atopique

Il s’agit du type d’eczéma le plus fréquent, celui défini précédemment et plus en détail dans les paragraphes suivants. L’eczéma atopique est le résultat d’anomalies immunologiques et cutanées avec, comme évoqué ci-dessus, l’existence d’un terrain de prédisposition génétique. L’eczéma atopique, ou dermatite atopique, se manifeste alors par poussées chroniques.

 

Eczéma de contact

L’eczéma de contact désigne un autre type d’eczéma moins fréquent. Comme son appellation le laisse facilement deviner, l’eczéma de contact (ou dermatite de contact) survient au contact d’un produit allergisant. Au contact de cette substance extérieure (allergène), la peau réagit avec les mêmes symptômes que pour l’eczéma atopique. À noter qu’il est assez fréquent que les deux types d’eczéma soient associés chez une même personne.

Quels sont les symptômes de l’eczéma ?

L’eczéma est associé à toute une série de symptômes qu’il est en pratique assez facile d’identifier. Sur la peau, l’eczéma se traduit par l’apparition :

  • de rougeurs ;
  • de fines vésicules ;
  • de squames. 

Par ailleurs, toutes les personnes qui ont un jour été touchées par l’eczéma le savent. Cette maladie de la peau provoque de vives démangeaisons qu’il est très difficile de maîtriser, y compris pour des adultes. Il s’agit pourtant là d’un cercle vicieux. Le grattage de la peau a tendance à augmenter la pénétration de bactéries et de polluants sous la peau, augmentant alors encore davantage les démangeaisons.

Comment diagnostiquer l’eczéma sur la peau ?

Le diagnostic de l’eczéma passe avant tout par un examen clinique. Une observation de la peau et des traces visibles de l’inflammation suffit le plus souvent à un professionnel de santé (médecin généraliste ou dermatologue) pour poser le diagnostic d’un eczéma. Cette maladie de la peau se révèle très fréquente dans les pays industrialisés, et son diagnostic est aujourd’hui parfaitement maîtrisé. Lorsque la situation l’exige, le professionnel de santé peut décider la réalisation de tests allergiques. Il s’agit alors de déterminer la potentielle cause de l’eczéma (parmi toute une diversité de causes) et/ou d’éliminer toute autre maladie.

Quels sont les traitements et crèmes pour soigner l’eczéma de la main, du visage, du pied ?

Le traitement pour l’eczéma dépend avant tout du type d’eczéma. Lorsque l’eczéma est dit "de contact", l’élimination du produit à l’origine de l’inflammation peut suffire à la faire disparaître. Dans le cas d’un eczéma atopique ou d’une dermatite atopique, il convient de privilégier :

  • l’application d’une crème à base de cortisone ou de dermocorticoïdes : ce type de crème vise à limiter les démangeaisons. Elle est obligatoirement prescrite par un professionnel de santé qui en dose la puissance en fonction de chaque situation ;
  • le recours aux antihistaminiques, avec un traitement de l’eczéma par voie orale pour, là encore, limiter les démangeaisons, notamment lorsque ces dernières nuisent à la qualité du sommeil. 

À noter qu’il existe tout un tas de traitements alternatifs non médicamenteux pour soigner ou soulager l’eczéma. Ces derniers, comme les remèdes de grand-mère, les plantes ou les huiles essentielles destinés, entre autres, à soulager ou hydrater la peau, ont toutefois une efficacité limitée. Ils ne doivent pas se substituer à un traitement médical ni être entrepris sans l’avis préalable d’un professionnel de santé.

Quelles sont les complications possibles de l’eczéma ?

Lorsqu’il apparaît chez les enfants (ou chez le nourrisson), l’eczéma évolue en poussées avant de s’améliorer et de disparaître progressivement au fil des années. Il arrive toutefois que l’eczéma atopique fasse l’objet d’une recrudescence à l’adolescence, voire d’une persistance à l’âge adulte. Les traitements évoqués précédemment permettent alors de soigner l’eczéma tout au long de la vie. Sans traitement et dans de rares situations, l’eczéma peut déboucher sur des complications telles que :

  • l’apparition de lésions chroniques : ces dernières résultent des grattages répétés avec un épaississement de la peau et un prurigo ;
  • l’impétigo : là encore, le grattage des zones touchées par l’eczéma est le principal élément déclencheur, avec un risque d’infection bactérienne et de staphylocoque ;
  • une infection virale : l’eczéma peut amener une infection via le virus de l’herpès. L’aggravation des lésions cutanées associée à une fièvre et/ou à une dégradation de l’état de santé général doit inviter à une consultation dans les plus brefs délais. 

Comment prévenir l’eczéma ?

Pour les personnes souffrant d’eczéma, quelques habitudes et gestes simples à appliquer au quotidien permettent de limiter les poussées d’eczéma. Il s’agit, concrètement :

de respecter des règles d’hygiène particulières, comme se couper les ongles courts, privilégier les douches aux bains, utiliser du savon gras, limiter le temps d’exposition à l’eau chaude (pas plus de 15 minutes par jour), voire privilégier une eau tiède pour se laver, prendre le temps et le soin de bien se rincer et de se sécher, etc. ;

  • de mettre en place des solutions pour éviter le chlore de l’eau qui aggrave l’eczéma (installation d’un adoucisseur d’eau) ;
  • de choisir des vêtements légers en coton plutôt que des vêtements avec des fibres synthétiques, sources d’irritations pour la peau ;
  • d’être attentif au choix des produits de lessive. 

Pour prévenir l’eczéma, il est par ailleurs conseillé de diminuer son niveau de stress. Le stress est en effet considéré comme l’un des facteurs responsables des poussées d’eczéma. La pratique d’activités relaxantes de type yoga ou méditation, ou de toute autre activité (musique, sport, cuisine, lecture, etc.) qui permet de détourner son attention de la maladie participe à une amélioration de l’eczéma sur le long terme.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en dermatologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes dermatologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment se débarrasser de l'eczéma ?

Pour soigner l'eczéma il est possible d'utiliser une crème à base de cortisone ou de dermocorticoïdes, mais aussi d'avoir recours à des antihistaminiques ou à de traitements alternatifs non médicamenteux.

Est-ce que l'eczéma part tout seul ?

Non, l'eczéma ne part pas tout seul. L'eczéma est une inflammation de la peau qui peut être provoquée par divers facteurs, tels que le stress, les allergies, la pollution, les changements hormonaux, etc. Si vous souffrez d'eczéma, vous devrez peut-être suivre un traitement médical pour réduire les symptômes et prévenir les rechutes.

Comment savoir si c'est de l'eczéma ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau qui se manifeste par des démangeaisons intenses, des rougeurs et des lésions cutanées. Les symptômes de l’eczéma varient d’un individu à l’autre et peuvent être plus ou moins graves.

Quel sont les causes de l'eczéma ?

Les causes de l'eczéma sont encore inconnues, mais on pense qu'il est provoqué par une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements