Leishmaniose

La leishmaniose est une maladie parasitaire causée par le protozoaire Leishmania, transmis par la piqûre de certaines espèces de phlébotomes. Cet article explore la définition de la leishmaniose, ses modes de transmission, ses symptômes et ses traitements, ainsi que les facteurs de risque associés à cette maladie.

Trouver un spécialiste en dermatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La leishmaniose désigne une maladie parasitaire. Elle est transmise par une piqûre d’insecte infecté par la leishmania. Elle peut être cutanée, viscérale ou cutanéo-muqueuse. Sans prise en charge médicale, la leishmaniose peut être mortelle. Découvrez ce qu’est la leishmaniose, quels sont ses causes, ses symptômes et ses traitements.

Définition : qu’est-ce que la leishmaniose humaine et animale et quelle est son mode de transmission ?

La leishmaniose est une maladie parasitaire qui peut affecter la peau, les muqueuses ou les viscères. On peut être confronté à une leishmaniose humaine ou animale (zoonose). Les parasites incriminés sont des protozoaires de la famille des leishmanias, dont il existe plus de 20 types différents. Le mode de transmission de la leishmaniose est une piqûre d’insecte femelle infectée, de la famille des phlébotomes (petits moustiques). Toutefois, la piqûre de phlébotome ne conduit pas systématiquement à l’apparition de la maladie.

Leishmaniose : un insecte potentiellement porteur de la leishmania (maladie parasitaire) en train de piquer une peau.


Qu’est-ce que la leishmaniose cutanée ?

La leishmaniose cutanée est une des 3 formes de leishmaniose. C’est la forme la plus fréquemment rencontrée. Elle se manifeste par des lésions cutanées pouvant évoluer vers des ulcères cutanés. Selon l’OMS, on recense entre 600 000 et 1 million de nouveaux cas chaque année à travers le monde, notamment dans le bassin méditerranéen, en Amérique, en Asie centrale et au Moyen-Orient. Il existe une forme cutanéo-muqueuse, surtout présente en Amérique du Sud. Elle s’attaque aux muqueuses (nez, gorge, bouche) et les détruit.

 

Qu’est-ce que la leishmaniose viscérale ?

La leishmaniose viscérale est une maladie parasitaire qui agresse les viscères (foie, rate…). En l’absence de soins, elle est hautement mortelle (95 % des cas). La leishmaniose viscérale est la forme la plus grave de leishmaniose, aussi appelée kala-azar. On dénombre de 50 000 à 90 000 nouveaux cas chaque année à travers le monde. Principalement au Brésil, en Inde et en Afrique de l’Est.

 

Quels sont les facteurs de risques et causes de la leishmaniose ?

Les causes principales de la leishmaniose sont des piqûres de phlébotomes femelles infectés sur les parties exposées de la peau. Ces petits moustiques sont porteurs d’un parasite protozoaire, la leishmania, dont il existe plus de vingt espèces différentes. Ce parasite vit sous les climats subtropicaux, tropicaux et dans le sud de l’Europe. En France, c’est surtout le "leishmania infantum" qui est à l’origine des cas de leishmaniose. Dans de rares cas, la leishmaniose peut être contractée par d’autres vecteurs : seringue infectée, rapport sexuel, transmission mère-enfant, ou encore transfusion sanguine.

Plusieurs facteurs de risque ont été identifiés :

  • La malnutrition : elle accroît les risques qu’une piqûre d’insecte contaminé par la leishmania débouche sur le développement de la maladie.
  • La pauvreté : l’insalubrité, la surpopulation, l’assainissement insuffisant.
  • Les changements climatiques (sécheresse, inondations) : ils entraînent à la fois la prolifération des phlébotomes et la migration de populations non immunisées vers des zones à risque élevé de contamination.

Quels sont les symptômes de la maladie leishmaniose ?

Les symptômes de la leishmaniose varient selon la forme de leishmaniose à laquelle on est confronté, et selon les personnes. En effet, après la piqûre par un phlébotome infecté, seule une minorité de personnes développent une leishmaniose. Le temps d’incubation est de plusieurs mois (1 à 4 mois pour la leishmaniose cutanée, contre 3 à 6 mois pour la leishmaniose viscérale).

En cas de leishmaniose cutanée, un nodule contenant des parasites apparaît sous la peau. Il émerge à l’endroit de la piqûre, dans les mois qui suivent. Puis d’autres nodules peuvent apparaître autour du premier et former des plaies ouvertes. Après guérison, des cicatrices demeurent sur la peau à l’endroit de ces nodules. Dans la forme cutanéo-muqueuse, à ces symptômes cutanés s’ajoutent des ulcérations au niveau de la gorge, de la bouche et du nez. Et des écoulements et des saignements nasaux ou un nez bouché.

Si la personne souffre de leishmaniose viscérale, ses symptômes sont de la fièvre, une fatigue intense, des diarrhées, une perte de poids. Mais aussi une anémie, des viscères au volume anormalement important (rate, foie…), et des ganglions lymphatiques enflés.

Quel diagnostic pour la leishmaniose ?

Le diagnostic de la leishmaniose viscérale ou cutanée repose sur un examen clinique et sur diverses analyses parasitologiques ou sanguines.

  • Une prise de sang en cas de suspicion de leishmaniose viscérale : pour détecter d’éventuels anticorps contre la leishmania.
  • Un prélèvement d’un échantillon de foie, de rate ou de moelle osseuse pour une mise en culture et une analyse au microscope en cas de suspicion de leishmaniose viscérale.
  • Un prélèvement de tissu infecté en cas de suspicion de leishmaniose cutanée : ce tissu est mis en culture puis analysé au microscope.

Comment soigne t-on la leishmaniose : quels sont les traitements en fonction du type de leishmania ?

Les traitements de la leishmaniose dépendent de la forme rencontrée ( Leishmaniose viscérale, cutanée ou cutanéo-muqueuse). Mais aussi du type de leishmania, de l’état du système immunitaire et de la région du monde concernée. Il n’existe pas de vaccin à ce jour.

Les traitements de la leishmaniose cutanée reposent sur des médicaments leishmanicides, et un traitement local par pommade à base de paromomycine. Voire un recours à un traitement par la chaleur (thermothérapie) ou par le froid (cryothérapie). En cas de leishmaniose viscérale, les médicaments prescrits peuvent comprendre la miltéfosine, l’amphotéricine B liposomale, le fluconazole, ou encore la méglumine antimoniate. Ces médicaments seuls n’empêchent toutefois pas la rechute si le système immunitaire de la personne est défaillant. Enfin, si la personne a les muqueuses très endommagées, elle peut être défigurée. Une chirurgie réparatrice est nécessaire.

Comment prévenir la leishmaniose chez l'homme ?

La prévention de la leishmaniose viscérale ou cutanée passe par le respect des consignes suivantes en cas de voyage dans des pays où la leishmaniose est endémique :

  • Porter des vêtements couvrant les bras, les jambes et les pieds.
  • Utiliser des répulsifs sur la peau et des insecticides sur les vêtements.
  • Faire attention aux heures de sortie : éviter de sortir aux heures où les phlébotomes sont les plus nombreux (nuit).
  • Installer des moustiquaires aux fenêtres et autour du lit.

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en dermatologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes dermatologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Est-ce que les humains peuvent attraper la leishmaniose ?

Oui, les humains peuvent être infectés. La leishmaniose est principalement transmise par les piqûres de moustiques infectés, mais elle peut également être transmise par une seringue infectée, les rapports sexuels, la transmission mère-enfant et la transfusion sanguine.

Quel animal transmet la leishmaniose ?

La leishmaniose est une maladie parasitaire transmise par un moustique appelé phlébotome. C'est la femelle infectée par le leishmania qui transmet la maladie.

Kala-azar ou leishmaniose viscérale ?

Le kala-azar est un autre nom pour la leishmaniose viscérale.

La vaccination de l'homme contre la leishmaniose est-elle possible ?

À l'heure actuelle, il n'existe pas de vaccin disponible pour la prévention de la leishmaniose chez l'homme.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements