Luxation

La luxation est une blessure courante qui se produit lorsqu'un os d'une articulation sort de sa position normale. Elle peut survenir à tout âge et dans toutes les régions du corps, mais les épaules, les doigts, les coudes, les hanches et les genoux sont les plus souvent touchés. Les luxations peuvent être causées par des traumatismes tels qu'un choc ou une torsion violente, ou par une malformation congénitale des articulations. Elsan vous informe sur les symptômes et les traitements nécessaires en cas de luxation.

Trouver un spécialiste en Orthopédie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La luxation est un type de blessure très fréquent, mais qui peut être douloureux ou grave dans certaines situations. Voici donc quelques éléments pour vous aider à comprendre ce qu’est une luxation, comme la diagnostiquer et comment la traiter.

Définition : qu’est-ce qu’une luxation ?

Une luxation est une blessure articulaire qui peut entraîner une séparation complète ou partielle des os qui forment une articulation. Les médecins définissent une luxation comme une séparation complète des os qui forment une articulation, tandis qu'une subluxation correspond à un décalage partiel des os. Les luxations peuvent survenir dans de nombreuses articulations du corps, telles que les épaules, les coudes, les hanches, les genoux et les chevilles.

Une luxation peut être causée par un traumatisme ou une blessure, ce qui entraîne souvent des douleurs, une perte de mouvement et une instabilité articulaire. Dans certains cas, une intervention médicale est nécessaire pour replacer l'articulation en position normale. Cependant, il arrive également que la luxation se remette en place toute seule.

Il est important de traiter rapidement une luxation pour éviter des complications potentielles telles que des dommages aux tissus mous environnants, une déformation permanente de l'articulation ou une détérioration de l'os.

Quels sont les principaux types de luxations ?

Toutes les articulations du corps sont susceptibles d’être luxées. Certaines sont toutefois plus fréquemment touchées que d’autres. Voici une liste des principaux types de luxations.

 

Luxation de l’épaule

La luxation de l’épaule est probablement le type de luxation le plus courant. Elle se traduit par la sortie de la tête de l’humérus en dehors de sa cavité. Elle a donc lieu au niveau de l’omoplate. Il est aussi possible de souffrir d’une luxation acromio-claviculaire, en cas de luxation de l’articulation qui relie la clavicule à l’acromion.

 

Luxation du genou

La luxation du genou ou luxation de la rotule est plus rare, mais aussi plus grave. Elle concerne le déboîtement de l’ensemble de l’articulation. Elle entraîne presque toujours des déchirures au niveau des ligaments. Ce type de blessure nécessite une intervention rapide.

 

Luxation de la hanche

La luxation de la hanche nécessite un choc très violent. Les nouveau-nés peuvent aussi être sujets à ce type de luxation. On parle alors de luxation congénitale de la hanche. La luxation de la hanche fait référence à la sortie de la tête du fémur de sa cavité habituelle.

 

Luxation du doigt

La luxation du doigt touche principalement l’articulation centrale. Elle intervient souvent lorsque le doigt est tendu et qu’un choc (ballon de basketball, chute, etc.) plie le doigt vers l’arrière.

 

Luxation de la mâchoire

La luxation de la mâchoire est une véritable urgence, à cause de la forte douleur qu’elle entraîne, mais aussi à cause de l’impossibilité de fermer la bouche. Ce type de luxation est souvent provoqué lorsque la bouche est trop ouverte, notamment pendant le bâillement, lors d’une intervention dentaire, lors du vomissement, ou lorsque l’on croque dans quelque chose de trop épais.

 

Luxation du coude

Il s’agit de la luxation la plus fréquente après la luxation de l’épaule. La luxation du coude est souvent due à une chute sur bras tendu. Elle est parfois associée à des fractures et à des lésions nerveuses.

C'est une condition fréquente qui peut se produire chez les enfants, les adolescents et les adultes. Elle survient lorsque l'une des articulations du coude est forcée hors de sa position normale. Elle peut être douloureuse et peut provoquer une perte de mobilité et de force dans le bras affecté.

Quelles sont les causes d’une luxation ?

La luxation de l’épaule, la luxation du genou ou encore de la cheville sont généralement dues à un traumatisme. Les chutes en vélo, en skateboard, en ski, etc. ainsi que les accidents de la route font partie des causes les plus fréquentes de luxation. Une usure répétée, notamment dans le cadre d’un travail répétitif ou de l’utilisation de machines qui provoquent des vibrations, peut aussi entraîner une luxation des zones les plus sollicitées. L’activité sportive intense peut également être responsable d’une luxation. En règle générale, la gravité de l’articulation luxée dépend de l’intensité du traumatisme l’ayant provoqué. La luxation peut aussi être favorisée par certaines pathologies qui ne présentent a priori pas de rapport direct. C’est notamment le cas du syndrome d’Ehlers-Danlos, qui entraîne une mobilité accrue des articulations.

Luxation épaule

 

Quels sont les symptômes d’une luxation ?

Lorsqu’une luxation se produit, les symptômes sont souvent très prononcés et immédiatement identifiables. En effet, le décalage des os peut entraîner une déformation visible de l’articulation touchée. Cela peut être particulièrement impressionnant dans le cas de luxations de l’épaule ou du genou, où l’os déplacé peut être visible à l’œil nu. Dans d’autres cas, la déformation peut être moins évidente mais la douleur et le gonflement de la zone luxée sont des signes clairs de la présence d’une luxation.

La douleur est un symptôme très courant des luxations. Elle peut être très vive et constante, ou bien apparaître de manière intermittente. La zone touchée est généralement très sensible au toucher, et certains mouvements peuvent être particulièrement douloureux. Le gonflement de la zone est également fréquent, et peut être accompagné d’ecchymoses. Les ecchymoses apparaissent souvent dans les jours qui suivent la luxation et sont le résultat d’une accumulation de sang sous la peau.

En cas de luxation, il est également fréquent que la personne touchée soit incapable d’utiliser normalement le membre atteint. Par exemple, en cas de luxation de l’épaule, il peut être impossible de lever le bras ou de faire des mouvements circulaires avec l’épaule. En cas de luxation du genou, la personne touchée aura du mal à plier la jambe ou à la tendre complètement. Enfin, il est possible que la personne ressente une perte de sensation dans la zone touchée. Cette perte de sensation est due à une compression des nerfs environnants, et elle peut être temporaire ou permanente en fonction de la gravité de la luxation.

 

Prendre rendez-vous en ligne

Comment diagnostiquer une luxation ?

Lorsqu'une personne présente une douleur intense et une perte de mobilité articulaire après un traumatisme, une luxation peut être suspectée. Le médecin effectue un examen clinique pour confirmer le diagnostic. Il peut observer visuellement le déplacement des os de l'articulation et examiner la zone touchée pour déterminer la gravité de la blessure. Le médecin peut également effectuer des tests de mouvement pour évaluer la perte de fonctionnalité.

Bien que l'examen clinique soit souvent suffisant pour diagnostiquer une luxation, une radiographie peut être nécessaire pour confirmer la luxation et évaluer les dommages associés. Une radiographie peut montrer des fractures associées ou des déformations dans l'articulation touchée. Cette information est importante pour le choix de la meilleure méthode de réduction.

Dans certains cas, une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent également être utilisées pour évaluer la gravité de la blessure et déterminer s'il y a des dommages à d'autres structures articulaires, telles que les ligaments et les tendons.

Il est important de diagnostiquer et de traiter rapidement une luxation car elle peut entraîner des complications graves, telles que des lésions nerveuses, une perte de fonctionnalité articulaire et une douleur chronique. Par conséquent, si une personne soupçonne une luxation, elle doit consulter immédiatement un professionnel de santé pour un examen et un traitement approprié.

Quels sont les traitements d’une luxation ?

Le traitement de la douleur est la première étape dans la prise en charge de la luxation. Il est important de prendre des antalgiques ou des anti-inflammatoires afin de soulager la douleur et de réduire l'inflammation. L'immobilisation de l'articulation est également recommandée pour soulager la douleur et favoriser la guérison. Cette immobilisation peut se faire à l'aide d'une attelle, d'une écharpe ou d'un bandage.

Dans certains cas, il est possible de remettre l'articulation luxée en place sans attendre. Cette manœuvre, appelée réduction, peut être réalisée par un médecin ou un kiné. Elle ne nécessite pas d'anesthésie dans la plupart des cas, mais peut être associée à une sédation pour réduire l'anxiété du patient. La réduction permet de soulager la douleur et de rétablir la fonction de l'articulation.

Dans les cas plus graves, une chirurgie sous anesthésie générale peut être nécessaire. Elle peut être indiquée en cas d'atteinte des os, des muscles ou des tendons, ou si la luxation est récurrente. La chirurgie peut consister en une fixation de l'articulation, une reconstruction des tissus lésés, ou encore une arthroplastie (remplacement de l'articulation par une prothèse).

Enfin, il est recommandé d'appliquer de la glace et de la compression sur l'articulation luxée pendant les 24 à 48 premières heures. Cette technique permet de limiter l'inflammation et de réduire la douleur. Il est important de ne pas appliquer de la glace directement sur la peau, mais de l'envelopper dans une serviette ou un tissu fin.

Quelles sont les complications possibles d’une luxation ?

Lorsqu'une luxation n'est pas prise en charge rapidement ou correctement, des complications plus graves peuvent survenir. En effet, si la luxation n'est pas réduite correctement, cela peut entraîner une instabilité articulaire chronique, qui peut à son tour causer des douleurs chroniques, de l'arthrose ou même une invalidité à long terme. En outre, si une fracture est associée à la luxation et n'est pas détectée ou traitée, cela peut entraîner une mauvaise guérison, une malunion ou une non-union osseuse, ce qui peut nécessiter une intervention chirurgicale supplémentaire pour corriger la situation.

La luxation peut également provoquer une atteinte aux nerfs, qui peut entraîner une perte de sensation, une faiblesse musculaire ou une paralysie. Les vaisseaux sanguins peuvent également être endommagés, entraînant une diminution de l'irrigation sanguine de l'articulation luxée et pouvant potentiellement provoquer une nécrose osseuse, une gangrène ou une embolie. Dans certains cas, l'infection peut également se propager à partir d'une luxation ouverte, entraînant des complications graves telles qu'une septicémie ou une fasciite nécrosante.

En outre, la luxation peut avoir des effets à long terme sur l'articulation, entraînant une usure prématurée des surfaces articulaires, une dégénérescence et une arthrose. Cela peut entraîner une limitation de la mobilité, une douleur chronique et une réduction de la qualité de vie du patient.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en orthopédie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens orthopédistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment guérir d'une luxation ?

Si une luxation de la hanche, du genou ou de l'épaule survient, il est conseillé d'utiliser de la glace et de la compression pour réduire le gonflement et la douleur. Pour soulager la douleur, des antalgiques ou des anti-inflammatoires peuvent être utilisés. Dans certains cas, un médecin ou un kinésithérapeute peut replacer l'articulation sans anesthésie. Toutefois, si la luxation est plus grave, une intervention chirurgicale sous anesthésie générale sera nécessaire.

Comment savoir si on a une luxation ?

Une luxation est une blessure qui se produit lorsqu'un os est déplacé de sa position normale par rapport à une articulation. Les symptômes d'une luxation peuvent comprendre une douleur intense, une sensation d'être bloqué ou un gonflement anormal autour de l'articulation. En plus de ces symptômes, une personne peut également ressentir une perte de mobilité dans l'articulation touchée, ainsi que des ecchymoses et une faiblesse musculaire. Dans certains cas, une luxation peut même entraîner une déformation visible de l'articulation touchée. Si vous ressentez ces symptômes après une blessure, une chute ou un traumatisme, il est important de consulter rapidement un professionnel de santé pour évaluer la blessure. Un diagnostic précis est important pour assurer une prise en charge appropriée de la luxation. En cas de suspicion de luxation, il est recommandé d'immobiliser l'articulation touchée et de se rendre immédiatement aux urgences ou chez un médecin pour une évaluation et un traitement approprié.

Quel est la différence entre luxation et entorse ?

Une luxation se produit lorsque les articulations sont déplacées de leur position normale. Une entorse, quant à elle, se produit lorsqu'un ligament est étiré ou déchiré. Une entorse peut entraîner une douleur et une inflammation, mais une luxation peut entraîner une perte de mouvement et une instabilité articulaire.

Combien de temps dure une luxation à l'épaule ?

Une luxation à l'épaule est une blessure très douloureuse et peut nécessiter une immobilisation et un traitement médical. La durée de la luxation dépend de la gravité de la blessure et du type de traitement administré. La luxation peut prendre plusieurs jours, semaines ou même mois à guérir complètement.

Combien de temps dure une luxation à l'orteil ?

Une luxation à l'orteil peut durer de quelques jours à plusieurs semaines, en fonction de la gravité de la luxation. Une luxation mineure peut être traitée avec un repos et une immobilisation temporaire, tandis qu'une luxation plus grave peut nécessiter une intervention chirurgicale et une immobilisation plus longue.

Qu'est-ce qu'une subluxation ?

Une subluxation est une condition médicale où une articulation se déplace partiellement de sa position normale sans sortir complètement de sa cavité articulaire. Cela peut se produire dans toutes les articulations du corps, mais est plus fréquent dans les articulations qui ont une large gamme de mouvements, comme l'épaule ou la hanche. Les causes courantes de subluxation incluent les traumatismes, les troubles de l'articulation et les maladies comme l'arthrite.

Les symptômes d'une subluxation peuvent varier en fonction de la gravité de la condition, mais ils comprennent généralement la douleur, la raideur, la faiblesse et une sensation de claquement ou de crépitement dans l'articulation touchée. Dans certains cas, une subluxation peut guérir d'elle-même sans intervention médicale, mais un traitement peut être nécessaire si les symptômes sont persistants ou si la subluxation se produit fréquemment.

Le traitement de la subluxation peut comprendre des mesures conservatrices telles que l'immobilisation de l'articulation touchée, la prise de médicaments contre la douleur et l'inflammation, ainsi que des exercices de réadaptation pour renforcer les muscles et améliorer la mobilité de l'articulation. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour réparer les dommages causés à l'articulation.

Traitements associés à l'Orthopédie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

212

établissements et centres