Cancer des os

Le cancer des os est un cancer qui touche le squelette. Il existe deux types de cancer des os : le cancer des os primitif et le cancer des os secondaire. En fonction de son type, on a recours à différents traitements pour ce cancer : chirurgie, greffe osseuse, amputation, radiothérapie et chimiothérapie. 

Trouver un spécialiste en Oncologie et/ou cancérologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le cancer des os est un cancer relativement rare (1 % des cas de cancers en France), qui frappe les enfants dans un cas sur deux. Il existe divers types de cancer des os, selon la nature des cellules qui composent les tumeurs malignes.

Découvrez quels sont les symptômes, les causes, les traitements du cancer des os.

Qu’est-ce qu’un cancer des os ?

Il existe plusieurs types de cancer des os, ces tumeurs malignes qui affectent le squelette. On distingue à ce titre, le cancer des os primitif, très rare, qui touche essentiellement les jeunes, du cancer des os secondaire dû à des métastases osseuses provenant d’autres cancers. 

Les différents types de cancer sont les suivants :

  • L'ostéosarcome : qui affecte principalement les adolescents et les jeunes adultes de moins de 20 ans, est très agressif et touche surtout le genou.
  • Le sarcome d’Ewing : sarcome osseux qui touche surtout les garçons de 10 à 20 ans au niveau de la partie inférieure du squelette (bassin, genou…).
  • Le chondrosarcome : cancer des cartilages qui se rencontre chez les sujets de 30 à 50 ans principalement.
  • L'adamantinome : tumeur maligne osseuse généralement située au niveau des os longs comme le tibia.
  • Le lymphome osseux : les métastases osseuses peuvent apparaître sur tout le squelette et touchent des sujets de 40 à 50 ans.

cancer des os

 

Quels sont les stades du cancer des os ?

Selon la classification TNM, on distingue 4 stades d’évolution du cancer des os

  • Stade I : correspond à une tumeur de bas grade (de développement lent) très localisée. 
  • Stade II : concerne des tumeurs osseuses de haut grade (développement rapide) mais circonscrites à une zone de l’os. 
  • Stade III : désigne une tumeur qui apparaît dans plusieurs zones de l’os, mais qui n’affecte ni les os proches ni les ganglions lymphatiques. 
  • Stade IV : les tumeurs malignes ont gagné les ganglions lymphatiques et d’autres zones.

Quels sont les causes et facteurs de risque d’un cancer des os ?

On ne cerne pas toutes les causes des cancers des os. Parmi les causes identifiées, on note très souvent des métastases osseuses issues d’autres cancers (cancer du sein, de la prostate, des reins, de la thyroïde…). Autrement dit, il s’agit de cancers osseux secondaires. 

Autre facteur de risque, l’exposition aux fortes doses de rayons émis lors de soins (radiothérapie, traitement au radium) ou dans le cadre professionnel ainsi que certaines pathologies osseuses, comme la maladie de Paget, le chondrosarcome ou encore la dysplasie fibreuse, mais aussi certaines maladies génétiques (le syndrome de Bloom, le syndrome de Li-Fraumeni…).

Quels sont les symptômes du cancer des os ?

Les premiers temps, le cancer des os est souvent asymptomatique. Puis, un des premiers symptômes du cancer des os est l’apparition d’une bosse ou d’une enflure papable, due à la présence d’une tumeur osseuse. Autre symptôme précoce du cancer des os : des douleurs osseuses au niveau de la zone affectée. On observe aussi des fractures spontanées. Enfin, la formation d’œdèmes peut entraver la mobilité du membre atteint.

Comment diagnostiquer un cancer des os ?

Pour diagnostiquer un cancer des os, l’examen de référence est l’imagerie médicale, complétée par une biopsie. En fonction du type de cancer des os, les examens varient : 

  • Ostéosarcome : radiographie thoracique, TDM, scintigraphie osseuse, IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), TEP (tomographie par émission de positons) et biopsie.
  • Chondrosarcome : radiographie, scintigraphie osseuse, IRM et biopsie. 
  • Sarcome d’Ewing ou lymphome osseux : radiographie, IRM, biopsie. 
  • Myélome : s’il est isolé, IRM et TEP sont pratiquées. S’il est étendu, tout le corps est radiographié, des analyses de sang et une ponction de moelle osseuse sont effectuées.
  • Sarcome osseux indifférencié pléomorphe ou adamantinome : radiographie, biopsie.
  • Tumeurs malignes à cellules géantes ou chordome : IRM, biopsie.

cancer des os diagnostic

 

Quels traitements pour un cancer des os ?

La chirurgie est le traitement de première intention du cancer des os. On retire la tumeur et les tissus avoisinants, on curète la tumeur osseuse et on remplit la zone curetée avec du ciment. Parfois, une greffe osseuse est envisagée. Dans de rares cas, une amputation est nécessaire. En complément de l’opération, la chimiothérapie permet de limiter les risques de récidive. Par ailleurs, on peut recourir à la radiothérapie avant comme après l’opération, voire quand l’intervention chirurgicale ne peut pas être envisagée.

Le choix entre ces diverses options, voire la combinaison entre ces traitements, se fait en fonction du type de cancer des os.

Quel suivi après un traitement du cancer des os ?

Après la chirurgie, des visites de suivi sont organisées tous les trimestres les 3 premières années, puis tous les semestres les deux années suivantes, et enfin chaque année. Lors de ces consultations, des examens cliniques, sanguins et d’imagerie médicale sont effectués. 

 

Quelle est l’espérance de vie avec un cancer des os ?

Avec un cancer des os, l’espérance de vie dépend du stade auquel il est diagnostiqué et du type de cancer des os (l’espérance de vie avec un cancer du sacrum, un cancer des os de la personne âgée, un cancer des os foudroyant ou un cancer des os en phase terminale varie). Ainsi, avec le chondrosarcome, les chances de survie à 5 ans sont de 80 %. Pour un ostéosarcome localisé (stade 1, 2 ou 3), elles sont de 60 à 80 %. En revanche, avec un ostéosarcome en stade IV, ces chances tombent à 15 à 30 %.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment attrape-t-on le cancer des os ?

Le cancer des os est une maladie rare qui peut toucher les personnes de tout âge, mais les cas de cancers sont plus fréquents chez les enfants et les adolescents.

Quels sont les premiers signes d'un cancer des os ?

Les premiers symptômes d’un cancer des os sont : l’apparition d’une enflure et de douleurs osseuses au niveau de la tumeur.

Quelles sont les douleurs d'un cancer des os ?

Le cancer des os peut provoquer une douleur à la zone touchée. La douleur peut être constante ou seulement se manifester lorsque vous faites certaines activités. La douleur peut aussi se propager à d’autres parties du corps si le cancer se propage aux nerfs, tissus mous ou aux tissus environnants.

Quelles sont les chances de guérison avec une tumeur osseuse ?

L’espérance de vie avec un cancer des os dépend du stade de la maladie et de son type. Avec un chondrosarcome, le taux de survie à 5 ans s'élève à 80 % après le diagnostic. Avec un ostéosarcome localisé (stade 1, 2 ou 3), elles sont de 60 à 80 %. Et pour un ostéosarcome en stade IV, les chances tombent à 15 à 30 %.

Traitement associé à l'Oncologie/Cancérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements