Lipome

Le lipome est une tumeur bénigne composée de cellules graisseuses. Souvent indolore et non dangereux, il se manifeste sous la peau par une masse molle.

Trouver un spécialiste en dermatologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le lipome graisseux est une tumeur bénigne, composée de tissu adipeux, qui se développe généralement sous la peau. Cette excroissance est généralement indolore et n'entraîne pas de complications majeures. Cependant, ses caractéristiques peuvent varier en fonction du type de lipome. Quels sont les différents types et facteurs de risque ? Existe-t-il vraiment un lipome cancéreux aux symptômes spécifiques ?

Définition : qu’est-ce qu’un lipome (boule de graisse sous la peau) ?

Un lipome est une croissance bénigne de tissu adipeux, une tumeur graisseuse sans danger située sous la peau, qui se manifeste sous forme d’une boule de graisse sous la peau ou bien d’une masse molle, indolore au toucher dans la majorité des cas. Les lipomes peuvent se développer n'importe où sur le corps, mais sont plus couramment observés sur le tronc du corps, le cou, les aisselles, les bras et les cuisses. Un lipome fessier ou lipome sur le ventre est plus rare, et un peu moins visible. Bien que la cause précise soit inconnue, certains facteurs génétiques pourraient y contribuer. Sur le plan médical, aucun traitement n'est nécessaire, à moins que le lipome ne soit inesthétique ou cause une gêne.

Quels sont les types de lipomes sur le cou, les bras, les cuisses, les épaules, le dos et autres parties du corps ?

Il existe plusieurs types de lipomes, classifiés en fonction de la nature des tissus qu'ils contiennent et de la prolifération de cellules, chacun ayant des caractéristiques propres.

 

Lipomes sous-cutanés

Il s'agit du type de lipome le plus courant. Le lipome sous-cutané se développe juste sous la peau, formant une bosse douce, mobile et indolore qui peut apparaître n'importe où sur le corps. Généralement petit, il peut néanmoins atteindre une taille significative, à terme.

 

Lipomes profonds

Ce type de lipome du bras ou de lipome de la cuisse se forme dans le tissu musculaire. Plus dur au toucher et plus enfoncé que les formes sous-cutanées, ce lipome profond peut provoquer une gêne ou une douleur s'il comprime les tissus environnants.

 

Lipomes angiolipomes

Contenant des vaisseaux sanguins en plus du tissu adipeux, le lipome angiolipomateux est plus petit que le lipome typique, mais assez douloureux, et se trouve plus fréquemment chez les jeunes adultes, avec une prédominance sur le tronc et les membres.

 

Lipomes fibrolipomes

Il s'agit d'un lipome composé à la fois de tissu adipeux et de tissu fibreux, ce qui le rend plus ferme au toucher que les lipomes sous-cutanés. Le fibrolipome peut apparaître n'importe où sur le corps, mais c’est souvent un lipome du dos, ou un lipome du cou ou des épaules.

 

Lipomes pléomorphes

Ce lipome atypique est composé de divers types de cellules, lui donnant une apparence très hétérogène. Bien qu'il soit plus fréquent chez les personnes âgées, il peut apparaître à tout âge. Sa taille et sa localisation peuvent varier considérablement.

 

Lipomes hibernomes

Composés de cellules adipeuses brunes qui brûlent de l'énergie pour produire de la chaleur, les hibernomes se développent généralement pendant l'enfance ou l'adolescence et sont souvent situés dans les zones de graisse brune, comme le dos, le cou ou les épaules.

Quelles sont les causes du lipome ?

Les causes exactes du développement d'un lipome ne sont pas entièrement comprises. Cependant, certains facteurs de risque ont été identifiés. Une théorie populaire suggère que les lipomes pourraient se développer à la suite d'un traumatisme physique, même si cela n'est pas universellement accepté. Des facteurs génétiques sont aussi impliqués : certains individus semblent avoir une prédisposition familiale à développer des lipomes. Plusieurs conditions génétiques, comme la maladie de Madelung ou le syndrome de Gardner, sont associées à une incidence accrue de lipomes. L'âge est également un facteur, les lipomes sont plus courants chez les adultes d'âge avancé. De plus, les personnes en surpoids ou obèses sont plus susceptibles de développer des lipomes, bien que ces derniers puissent survenir chez des individus de tout poids. En outre, certains troubles métaboliques, comme le diabète, peuvent augmenter le risque. Cependant, il est important de noter que beaucoup de personnes atteintes de lipomes ne présentent aucun de ces facteurs de risque cités.

Quels sont les symptômes d’un lipome ?

Un lipome se présente généralement comme une masse douce, ronde et mobile sous la peau. A priori indolore, elle devient douloureuse quand elle exerce une pression sur les nerfs ou des vaisseaux sanguins. Sa taille variable va de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre. Bien qu'ils soient en majorité solitaires, plusieurs lipomes peuvent parfois se développer simultanément. Les lipomes sont généralement non agressifs et ne se propagent pas aux autres parties du corps : il ne s'agit pas d'un cancer et ils ne deviennent pas cancéreux. Cependant, il existe une condition rare appelée liposarcome, qui est une forme de cancer se développant dans les cellules graisseuses. Présenté à tort comme un lipome cancéreux, ce sarcome peut ressembler à un lipome de prime abord, mais est plus gros et a tendance à croître plus rapidement. En cas de doute, consultez un médecin.

Comment diagnostiquer un lipome ?

Le diagnostic d'un lipome se fait dans le cadre d'un examen physique par un professionnel de santé. Si le médecin a des doutes sur le diagnostic ou s'il suspecte une croissance plus grave, des examens supplémentaires sont nécessaires. Avec le lipome, une échographie pour examiner la masse fait partie des tests habituels, voire une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) pour obtenir des images détaillées. Dans de rares cas, une biopsie (prélèvement d'un échantillon de tissu) peut être effectuée pour confirmer le diagnostic, et exclure une condition plus grave comme le liposarcome.

Lipome

 

Comment se débarrasser d'un lipome et le faire dégonfler : quels sont les traitements ?

Si jamais le lipome cause une gêne ou affecte votre apparence esthétique, ou s’il s’agit d’un lipome douloureux, il y a des solutions pour s’en débarrasser. Le traitement des lipomes passe par une injection de stéroïdes directement dans le lipome pour réduire sa taille, ou une liposuccion pour retirer le contenu graisseux avec une seringue. Toutefois, la méthode la plus courante est l’ablation chirurgicale : le lipome est alors retiré via une excision sous anesthésie locale. Le choix entre ces différents traitements dépend de la taille, du nombre, de l'emplacement des lipomes, et des préférences du patient. Pour lutter contre le lipome, un traitement naturel peut inclure le cataplasme de miel ou une pommade à la sauge.

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en dermatologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes dermatologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

FAQ

Comment savoir si un lipome est malin ?

Pour déterminer si un lipome est malin, une biopsie et des examens d'imagerie médicale sont réalisés.

Combien de jours d'arrêt pour un lipome ?

Le nombre de jours d'arrêt pour un lipome dépend de sa taille, de son emplacement et de la procédure chirurgicale utilisée pour l'enlever. 

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements