Conisation

La conisation est une intervention chirurgicale destinée à retirer une partie anormale du col de l’utérus. Elle est réalisée sous anesthésie locale et est indiquée pour diagnostiquer ou enlever des lésions cancéreuses.

Trouver un spécialiste en Gynécologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La conisation désigne une intervention chirurgicale destinée aux femmes. Elle consiste en l’ablation d’un fragment du col de l’utérus présentant des lésions, lésions susceptibles d’évoluer vers un cancer. Découvrez en quoi consiste cette opération chirurgicale préventive.

Définition : qu’est-ce que la conisation et quel est le rôle du papillomavirus (HPV) ?

La conisation désigne une intervention chirurgicale préventive, au cours de laquelle on retire une partie du col de l’utérus. L’ablation porte sur des fragments du col de l’utérus qui présentent des lésions potentiellement cancéreuses à terme. Ces lésions sont occasionnées par la présence d’une infection virale au HPV (papillomavirus humain), contractée lors de rapports sexuels. La présence de ce virus est souvent détectée lors d’un frottis vaginal. Comme la partie du col de l’utérus retirée a la forme d’un cône, on parle de conisation.

Pourquoi faire une conisation du col de l'utérus ?

Une conisation du col de l’utérus est réalisée quand il y a détection de la présence de lésions sur la muqueuse du col de l’utérus. On parle à ce titre de dysplasies, lesquelles sont détectées lors des examens de contrôle gynécologique de type frottis vaginal. Or, ces lésions, dues à la présence du papillomavirus humain, sont susceptibles d’évoluer vers un cancer du col de l’utérus au bout de quelques années. La conisation va donc avoir deux buts :

  • un but diagnostique : la confirmation du type de lésion, de son stade de gravité (légère, modérée ou sévère), ainsi que son étendue ;
  • un but thérapeutique : si on procède à l’ablation de l’intégralité de la lésion, on évite à la patiente de voir cette lésion potentiellement évoluer vers un cancer du col de l’utérus. Cela n’évite pas un suivi régulier ensuite pour détecter au plus tôt d’éventuelles récidives. 

Comment se préparer à une conisation et quels sont les risques en cas de désir de grossesse ?

La conisation de l’utérus est une intervention qui se pratique en dehors de la période des règles. Et en l’absence de désir de grossesse juste après la conisation, car cette intervention accroît le risque de fausse-couche. Elle est effectuée, dans la majorité des cas, en ambulatoire. Elle est réalisée sous anesthésie locale, locorégionale ou générale selon les chirurgiens. Et nécessite donc un rendez-vous avec un anesthésiste au moins 48 h avant l’intervention. Il est demandé d’être à jeun, c’est-à-dire de n’avoir ni mangé, ni bu, ni fumé depuis minuit la veille de l’intervention. Une épilation totale pour la réalisation d’un champ opératoire n’est généralement pas nécessaire.

Comment se déroule une conisation du col utérin ?

La conisation est une opération qui dure entre 20 et 30 min (jusqu’à 45 min pour les cas complexes). Les étapes sont les suivantes :

  • un relaxant est donné à la patiente avant qu’elle ne soit installée en position gynécologique sur la table d’opération ;
  • un anesthésique est donné par perfusion ou péridurale ;
  • le chirurgien passe par les voies naturelles, c’est-à-dire par le vagin, après insertion d’un speculum. Puis, il examine les parois utérines à l’aide d’un colposcope (microscope de faible grossissement). Ce colposcope est placé à quelques centimètres de l’entrée du vagin et non à l’intérieur ;
  • le prélèvement est transité pour analyses en laboratoire (biopsie) ;
  • le chirurgien procède ensuite à la conisation, c’est-à-dire à l’ablation d’une zone lésée du col de l’utérus et cautérise en cas de saignement ; 
  • la patiente peut quitter l’hôpital quelques heures après l’intervention, à condition d’être accompagnée.

Quels sont les résultats d’une conisation ?

Le prélèvement de la fraction du col de l’utérus est analysé en laboratoire par un cytopathologiste. Les résultats de la biopsie sont communiqués à la patiente entre 1 semaine et 6 semaines après la conisation par l’intermédiaire de son médecin. En cas de lésions précancéreuses confirmées et ôtées dans leur totalité, un simple suivi est nécessaire. En cas de lésions cancéreuses de stade avancé détectées (conisation de haut grade), un traitement est prescrit.

Quelles sont les complications possibles d’une conisation ?

Même si les complications après une conisation sont rares, elles existent. Les principaux risques sont une hémorragie secondaire ou une infection. Il est normal d’avoir le ventre un peu gonflé, de légères douleurs pelviennes ainsi que de petits saignements après conisation. La durée de ces saignements après une conisation est d’environ 10 jours. En revanche, des saignements abondants et une douleur pelvienne intense sont des signes d’alerte à prendre en considération. Ils peuvent en effet être le signe d’une hémorragie secondaire, laquelle peut intervenir dans les dix jours consécutifs à la conisation.

Quelles sont les suites, douleurs et la surveillance après une opération de conisation ?

À la suite d’une conisation du col, quelques précautions sont à prendre pour la patiente. Afin d’éviter les saignements et les infections, elle doit éviter de se baigner juste après l’intervention, d’avoir des rapports sexuels, de pratiquer une activité physique intense et de porter des tampons périodiques dans le mois, voire le mois ½, qui suit l’opération. Des antalgiques peuvent être prescrits en cas de douleurs consécutives à la conisation. Une surveillance après conisation est nécessaire avec une consultation de suivi à 6 semaines et à 6 mois. Enfin, un arrêt de travail de 3 à 5 jours est prescrit après la conisation.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gynécologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les chirurgiens gynécologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment on se sent après une conisation ?

Après une conisation, des saignements et des douleurs peuvent être ressentis. Il est nécessaire de faire une consultation de suivi à 6 semaines et à 6 mois.

Pourquoi fait-on une conisation ?

La conisation est une intervention chirurgicale destinée à enlever une partie anormale du col de l’utérus afin de diagnostiquer ou d'éviter un cancer du col de l'utérus.

Examens associés à la Gynécologie

Traitements associés à la Gynécologie

Spécialités associées à la Gynécologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements